Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 19.11.2003   Retour à l'aperçu

Etats Unis, Louisville (Kentucky): à 102 ans, un ancien GI continue à se dévouer pour les anciens combattants

[Credits] A 102 ans, Robley Rex, ne sert plus dans l'armée américaine depuis des lustres, mais cet ancien militaire qui a été en France et en Allemagne au lendemain de la guerre de 1914-1918 continue à se dévouer pour d'anciens GI.

M. Rex, le «vétéran» le plus âgé du Kentucky, travaille bénévolement une partie de son temps dans un centre médical pour les anciens combattants de Louisville. Atteint de surdité, il n'entend pas les nombreux «merci» qui lui sont adressés lorsqu'il se déplace dans l'hôpital à l'aide de son déambulateur. Mais cela ne l'empêche pas de poursuivre son bonhomme de chemin.

Lors d'une matinée récente, il est arrivé tout sourire au centre, sa casquette des anciens combattants couvertes de badges patriotiques vissée sur la tête. Il s'est d'abord rendu au laboratoire où il a déposé un échantillon, puis il a pris la direction du département d'oncologie pour remettre des documents. «Son éthique de travail est incroyable», souligne le porte-parole du centre Vince Gayeski. «C'est une icône»

M. Rex passe trois matins par semaine au centre. Depuis 1986, il a effectué 12.400 heures de travail bénévole, estime Mary Jane Crowder, chef du service des bénévoles de l'hôpital. Son travail «favorise le contact avec les anciens combattants qui viennent ici», souligne-t-elle. «Ils ont l'oreille de quelqu'un qui comprend ce qu'ils ont vécu.»

Il ne reste plus beaucoup de représentants de sa génération. Le département américain pour les affaires des anciens combattants estime qu'il reste moins de 200 «vétérans» américains de 14-18.

M. Rex n'a pas connu les tranchées de la Première Guerre mondiale. Entré dans l'armée juste après le conflit, il a toutefois été envoyé en France et en Allemagne pour accomplir des tâches administratives dans une unité du renseignement. Après avoir quitté l'armée en 1922, il a travaillé comme employé de poste à Louisville. Veuf, il n'a pas eu d'enfant.

M. Rex ne rate jamais la réunion mensuelle des «vétérans des guerres à l'étranger» (VFW), organisation pour laquelle ce protestant méthodiste est aussi aumônier. Il aide également les anciens combattants et leurs veuves pour les démarches relatives aux pensions.

Son dévouement a contribué à sa notoriété dans les milieux des anciens combattants et au-delà. Son travail au centre médical et les attentions dont il fait l'objet l'aident à avancer, souligne Robert Keller, son chauffeur, un ancien combattant du Vietnam. Pour son anniversaire, il a eu droit aux bisous chaleureux des infirmières qui lui ont également offert de petits cadeaux.

Le travail au centre médical «contribue à mon bien-être», souligne Robley Rex. «Si je rate une journée, les gens disent que je leur ai manqué.»


Source: NouvelObs

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"