Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 20.03.2003   Retour à l'aperçu

Entretien avec le secrétaire général du Conseil National des Eglises américaines (NCC), le pasteur évangélique méthodiste Bob Edgar

[Credits] Jean Solbes du service d'information de la FPF publie l'interview qu'il a réalisé du secrétaire général du Conseil National des Eglises nord-américaines (*) (NCC), le pasteur Bob Edgar, de l'Eglise Evangélique Méthodiste.

Comment s'organise votre lutte contre une intervention militaire américaine en Irak?


Bob Edgar. Permettez-moi de vous rappeler que notre organisation est la plus importante aux Etats-Unis, elle dirige et coordonne l'opposition à la guerre en Irak. Nous avons mené notre action dès que le président Bush, mais aussi le vice-président et le ministre de la Défense ont parlé d'intervenir d'une façon unilatérale en Irak. De nombreux responsables religieux, parmi lesquels les représentants des principales Eglises protestantes et la Conférence des évêques américains, mais aussi les dirigeants orthodoxes, et les représentants des Eglises pour la paix, se sont élevés pour dénoncer l'attitude de la Maison-Blanche. Nous avons donc organisé des délégations au Congrès de Washington, envoyé des pétitions à la Maison-Blanche, et nous avons rencontré les ambassades des pays qui siègent au Conseil de sécurité des Nations unies afin de marquer notre opposition à une intervention armée menée par notre pays. Je rentre d'un séjour de cinq jours en Irak où nous avons emmené 13 responsables religieux qui ont mené des inspections humanitaires, notamment sur l'impact des sanctions économiques qui frappent plus particulièrement les enfants irakiens et sur les conséquences dramatiques qu'aurait une guerre sur les enfants et les familles. Ce week-end nous organisons une série de services religieux visant à dénoncer toute intervention armée. Une messe spéciale aura lieu ce lundi à la cathédrale de Washington afin de témoigner de l'opposition grandissante des religieux américains aux orientations guerrières de la Maison-Blanche.

Avez-vous un message particulier à adresser aux Français qui luttent également pour la paix?

Bob Edgar. Je pense que les Français et les Américains qui s'opposent à la guerre doivent coopérer et travailler ensemble. Je me félicite qu'en France, en Allemagne, en Grande-Bretagne, en Espagne, mais aussi dans le monde entier, l'opposition à l'intervention américaine s'affirme courageusement. Il faut que le peuple français soit bien convaincu qu'ici aux Etats-Unis il n'existe pas qu'une seule voix favorable au président Bush, mais qu'au contraire la force grandissante représentant des millions de personnes est celle qui s'oppose à la Maison-Blanche. Et chaque jour qui passe sans guerre constitue pour nous une opportunité pour stopper cet engrenage.

Il convient de se souvenir des années soixante-dix, lorsque nous avons mis un terme à la guerre du Vietnam. Il a alors fallu une dizaine d'années pour organiser les leaders religieux et les pacifistes pour en finir avec cette guerre.

Aujourd'hui nous ne pouvons pas attendre aussi longtemps. C'est pourquoi nous avons besoin du soutien du peuple français afin de renforcer le mouvement antiguerre aux Etats-Unis. Si nous laissons faire notre administration, des êtres humains vont mourir. Davantage d'Américains réalisent également que les soldats que nous allons envoyer devront affronter une opposition réelle qui les mettra en danger. C'est pourquoi, dans les deux prochaines semaines, des rassemblements publics et des veillées seront organisés dans tout le pays afin de faire pression sur l'administration de Washington.

(*) Le National Council of Churches (NCC, Conseil national des Eglises) regroupe plus de 140 000 églises américaines et s'affirme comme le mouvement le plus important qui s'oppose à la guerre en Irak.


Source: FPF

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"