Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 14.03.2003   Retour à l'aperçu

Suisse, France: nouvelles du réseau mission et diaconie CONNEXIO

[Credits] Voici des nouvelles du travail accompli dans le cadre de Connexio, le réseau mission et diaconie de la Conférence Annuelle Suisse/France de l'Eglise Evangélique Méthodiste (EEM). Son secrétaire général Andreas Staempfli signe ce courrier.

Chères lectrices et chers lecteurs,

Zimbabwe

Mi-février j'ai visité l'Eglise Evangélique Méthodiste (EEM) au Zimbabwe, ainsi que ses hôpitaux à Nyadire et à Mutambara. Le voyage a été très impressionnant pour moi et j'ai du mal à faire un résumé, même court, de ce voyage.

Le président zimbabwéen entretient toujours une image négative. Dans les derniers mois, notamment, en expropriant tous les fermiers blancs et en distribuant leurs biens à ses amis personnels et aux membres de son parti. Non seulement cette mesure est une profonde injustice, mais elle a également des conséquences économiques néfastes, car les nouveaux propriétaires ne pratiquent pas une bonne gestion de leurs nouvelles terres et l'année passée, par exemple, une grande partie de la moisson n'a pu être récoltée. Cette année la situation n'est pas meilleure. En effet, à côté de la gestion défectueuse, existe une sécheresse pénalisant lourdement la production des produits alimentaires.

Mais même autrement la situation économique est catastrophique. On peut le constater lors du change: pour un dollar US on obtient officiellement environ 50 Zim$ (Zimbabwe dollar). Au marché noir, ou autrement dit le marché parallèle, on obtient aujourd'hui 1200 Zim$, c'est à dire près de 25 fois plus qu'au cours officiel! Il est par conséquent difficile pour chacun de s'y retrouver et d'estimer un coût de vie réel. Pour un déjeuner payé avec ma carte de crédit, je serai peut-être taxé d'une centaine de francs (CH) de frais à ma banque. Si je règle avec de l'argent provenant du marché noir, les charges seront de 4 francs environ, ce qui correspond, à nos yeux, davantage à sa valeur. Dans ce contexte, il est essentiel de savoir comment le trésorier opère au change en ce qui concerne notre contribution financière pour les hôpitaux et le salaire pour notre collaboratrice.

A côté de la crise économique le Zimbabwe doit également combattre d'autres maux de l'humanité: la malaria et le HIV/sida. Les deux maladies sont en forte évolution. D'après les dernières estimations, environ 45% de la population est séropositive. De nombreuses personnes meurent dans la fleur de l'âge et il en résulte un manque important de personnes compétentes dans tous les domaines, et tout particulièrement pour l'éducation des enfants. Aujourd'hui il y a 1.2 millions d'orphelins au Zimbabwe. Il s'agit là d'une effroyable tragédie. Comme il n'est pratiquement pas possible de construire suffisamment d'orphelinats et de les gérer, l'Eglise Evangélique Méthodiste (EEM) lance dans les villages des projets d'aide et d'assistance aux orphelins par l'intermédiaire des voisins: trois ou quatre familles voisines s'occupent, en plus de leurs propres enfants, d'environ trente enfants qui vivent dans leurs maisons, mais seuls, sans leurs parents. Ces familles assurent l'alimentation et apportent de l'aide pour les soins d'hygiène et un soutien pour les devoirs scolaires. Dans les hôpitaux il n'y a pas assez de lits pour les malades. Dans la mesure du possible ce sont donc les proches qui soignent les malades dans leur demeure.

A Mutambara a été crée un genre service Spitex-service: les malades et leurs proches sont journellement visités par les responsables sanitaires du village, et tous le quinze jours par une infirmière venant de l'hôpital.

Pendant un jour j'ai ainsi pu accompagner une infirmière durant sa tournée. C'est comme cela que j'ai eu un aperçu des conditions de vie dans les villages aux alentours de Mutambara. Il m'était insupportable de constater comment les gens souffraient journellement de la faim et de savoir que cela pourrait être évité si la situation économique et politique était meilleure. L'Eglise Evangélique Méthodiste (EEM) au Zimbabwe compte environ 400 000 membres. Elle est présente pratiquement dans tout le pays et engagée dans beaucoup de secteurs de la société. Elle gère trois hôpitaux missionnaires et nous en soutenons financièrement deux d'entre. Notre collaboratrice Claire Meier travaille depuis de nombreuses années comme infirmière et sage-femme dans l'hôpital de Mutambara. De début mai jusqu'à mi-juillet elle sera en Suisse pour y passer son congé au pays et se dit prête à donner son témoignage sur son expérience dans les paroisses qui en feront la demande. Vous pouvez vous manifester auprès de Connexio pour réserver une date.

Informations diverses

Hanni Gut est arrivée en Suisse le 25 février avec sa fille Maida. Elle effectue son congé de repos et présente son travail et la situation en Argentine lors de ses passages dans les paroisses. Nous sommes heureux et reconnaissants pour le rétablissement de son époux Tedi suite à ses thérapies éprouvantes, et qu'elle ait pu prendre quelques semaines de repos. Si vous voulez encore inviter Hanni Gut, veuillez prendre contact avec nos bureaux.

A l'automne prochain, l'engagement de Anne et Etienne Rudolph en Argentine (à Carmen) prendra fin. Après bien des réflexions Anne et Etienne nous ont fait part de leur désir de ne plus prolonger leur engagement et de rentrer en France. A partir de janvier 2004, Etienne sera pasteur dans la paroisse d'Agen. Nous comprenons fort bien cette décision et nous voulons à présent clarifier avec l'Eglise Evangélique Méthodiste (EEM) en Argentine si nous devons envoyer quelqu'un d'autre ou si nous devons continuer notre partenariat sous une autre forme.

Lothar Mack, notre responsable publicitaire a donné sa démission pour le 31 mai 2003. Nous voulons réoccuper cette place le plus rapidement possible et nous cherchons un(e) successeur pour le 1er juin 2003.

Sujets de prière

Du 8 au 29 mars 2003 quatre jeunes femmes de Suisse feront un voyage en Argentine pour faire connaissance de l'Eglise Evangélique Méthodiste (EEM) et de ses projets. Elles visiteront entr'autre deux de nos collaboratrices sur leur lieu de travail: Denise Sigrist, responsable d'assemblée à Parana ainsi que Annerös Voegeli, infirmière à Castelli/Chaco. Nous prions le Seigneur qu'II accompagne ce groupe et permette de bonnes rencontres entre les participantes et les soeurs dans l'Eglise Evangélique Méthodiste.

Afin d'éviter des conflits à caractère religieux, le ministère de la culture et des religions cambodgien a légiféré de nouvelles lois concernant tous les mouvements religieux. Il s'agit surtout de nouveaux règlements concernant l'enregistrement des communautés, la construction d'églises, la publicité (des rencontres évangéliques), ainsi que l'enseignement. Les règlements ont un caractère restrictif, mais à ce jour on ne peut pas encore estimer le degré de leur mise en application et leurs conséquences. Nous prions le Seigneur qu'il sera encore possible de construire des églises au Cambodge et d'annoncer publiquement la parole de Dieu.

Je vous remercie pour votre soutien de notre travail par la prière, pour vos dons et votre engagement personnel.

Avec mes salutations fraternelles,

A-Stampfli

Andreas Stämpfli, Secrétaire général Connexio

Traduction: Emile Fath

Envoi des dons en France: Par chèque adressé à M. JM. Ziegler, Trésorier, 24 rue des Suédois, F 67118 Geispolsheim - Gare (avec indication «Connexio»).

février 2003


Source: EEMNI

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"