Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 14.03.2003   Retour à l'aperçu

USA: Commentaire de Jim Winkler, Secrétaire général de la Commission Eglise et Société au sujet d'une guerre possible en Irak.

[Credits] Nous publions ci-après le commentaire, publié le 26 février 2003, de Jim Winkler, Secrétaire général de la Commission générale Eglise et Société (GBCS) de l'Eglise Evangélique Méthodiste (EEM) au sujet d'une guerre possible en Irak.

"La thèse qui prévaut aux Etats-Unis est qu'une guerre avec l'Irak est inéluctable. En tant que chrétien, je trouve cela inacceptable. Nombre d'entre nous continuons à travailler avec ardeur en faveur d'une solution pacifique de cette crise et participons à de nombreuses réunions de prière et services religieux, marches et rassemblements, conférences pour la paix et entretiens avec des responsables gouvernementaux afin de prévenir une guerre annoncée.

Je suis reconnaissant de ce que les soeurs et frères d'Europe en soient arrivés à se déclarer en solidarité avec nous contre une guerre. Il y a deux semaines, j'ai rencontré le chancelier fédéral Gerhard Schröder afin d'appuyer ses efforts pour empêcher une guerre. J'ai contribué à essayé d'organiser une rencontre entre des leaders religieux et le président Bush. Dans le cadre du Conseil National des Eglises (NCC), plusieurs d'entre nous ont participé à l'organisation de rencontres entre des dirigeants d'Eglises des USA avec des fonctionnaires gouvernementaux et des dirigeants d'Eglises en Irak, Grande-Bretagne, Allemagne, Russie, France et Italie. Le seul gouvernement qui se refuse à parler avec des dirigeants d'Eglises est le nôtre.

Rien de ce que je comprends de Jésus Christ ne m'amène à croire que d'appuyer la guerre et la violence puisse être, pour des chrétiens, nécessaire ou tolérable. Les chrétiens seront un jour placés devant l'obligation de choisir entre leur foi en Dieu et le Prince de la paix et leur acceptation de prendre part à la guerre. Pourquoi pas aujourd'hui? La guerre est un choix immoral. Cela ne signifie pas que je ne prie pas pour ceux qui se sont mis volontairement à la disposition de l'armée. Je travaille pour la paix, afin qu'ils ne soient pas obligés de tuer ou qu'ils puissent être tués.

La stratégie de la sécurité nationale proposée par les Etats-Unis présente une sombre vision de guerre éternelle. La nouvelle doctrine de la guerre préventive est immorale et constitue une violation du droit international. Nous, qui suivons Jésus Christ, ne pouvons appuyer cette démarche. La thèse selon laquelle les Etats Unis pourraient, par une invasion militaire, faire de l'Irak et de toute la région une zone démocratique et pro-occidentale est un fantasme. Je suis préoccupé de ce que si peu d'Américains ont une sensibilité pour le Proche-Orient et pour l'histoire et la culture de l'islam. Si méprisable que puisse être Saddam Hussein, le peuple iraquien ne veut pas d'un général d'armée US comme nouveau dictateur, vice-roi ou régent. De plus, le fait que notre gouvernement ne montre guère d'intérêt pour aborder les causes profondes du conflit israélo-palestinien n'augure rien de bon pour la population de toute la région.

Imaginez que les nations les plus puissantes du monde décident que le gouvernement des Etats-Unis doit être renversé par la force et remplacé par une autorité étrangère, parce que nous produirions et détiendrions des quantités énormes d'armes de destruction massive, que nous aurions un leader non-élu, que nous serions les plus grands destructeurs de l'environnement global et que nous consommerions bien plus que notre part légitime des ressources du monde, que nous mènerions des actions secrètes menant à la déstabilisation et à la chute de nations souveraines, que nous distribuerions nos richesses aux riches aux dépens des pauvres et que nous serions une société violente et raciste. Même si une telle invasion était justifiée pour éviter une menace prévisible pour la paix du monde, elle déchirerait sérieusement notre société et inciterait notre population à penser que nous ne sommes pas capables de résoudre nos propres problèmes. Je ne doute absolument pas qu'une telle invasion susciterait le désespoir, la colère et des réactions violentes de la part de nos gens.

D'autre part, je suis profondément préoccupé des effets d'une invasion sur le peuple iraquien. La moitié de la population iraquienne est constituée d'enfants.

Représentez-vous cela. Les Nations unies ont déterminé que 1,26 million d'enfants iraquiens seraient en danger en cas de guerre. Nos militaires prévoient d'engager des centaines de missiles de croisière pendant les premiers jours de l'invasion. Selon un porte-parole militaire, il n'y aura aucun endroit sûr dans Bagdad pendant les assauts des missiles de croisière. Nous prévoyons de lâcher les forces infernales sur l'Irak et sur tous ces gens, pas seulement sur Saddam Hussein. J'ai célébré des cultes avec des chrétiens iraquiens et j'ai marché dans les rues de Bagdad. Les gens en Irak ne sont pas nos ennemis. Les gens qui ont conduit les épouvantables attaques du 11 septembre étaient profondément manipulés. Dans toutes les religions du globe, le fondamentalisme est une force dangereuse. Il faut amener les organisations et les responsables qui soutiennent le terrorisme devant les tribunaux. C'est cette vision des choses et le travail de la police qu'il faut soutenir. Je suis rempli du désir de voir le réseau Al-Qaida démantelé.

Ma résistance à la guerre est profondément enracinée dans ma foi. Je ne peux confesser que Christ est mon sauveur et en même temps appuyer une guerre préventive. Je peux renier Jésus et soutenir la guerre, mais je ne le ferai pas. Ma foi en Dieu, que certains estiment être non-scientifique, est authentique et, pour moi, une réalité vécue. Ma résistance à la guerre n'est pas un rêve idéaliste, mais une réponse apportée par la foi. Nous sommes ici aujourd'hui parce que Jésus nous a montré un meilleur chemin."

11 mars 2003


Source: EMKNI/EEMNI

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"