Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 26.05.2003   Retour à l'aperçu

Iles Marshall: des insulaires du Pacifique disent que les Etats-Unis doivent présenter des excuses pour leurs essais atomiques

[Credits] Une délégation de responsables évangéliques méthodistes s'est jointe aux résidants des Îles Marshall dans l'appel qu'ils ont adressé au gouvernement américain le sommant de présenter des excuses pour l'essai nucléaire réalisé dans leurs îles il y a 49 ans - un essai à l'origine d'innombrables problèmes de santé chez les habitants locaux.

La délégation de même que les résidants des îles du Pacifique ont aussi souligné la nécessité pour le gouvernement de fournir une meilleure assistance médicale aux résidants affectés par ces divers maux.

"J'ai quelques problèmes de santé que je crois imputables à l'irradiation atomique," a dit Ruthann Mathew, une survivante de 53 ans de l'île d'Utrik. Elle résume ses souvenirs en ces mots: "une grande et mauvaise explosion eut lieu. ... Quand nous avons levé nos yeux, le ciel était tout rouge."

Les évangéliques méthodistes se sont déplacés du 2 au 10 mai dans le Pacifique Occidental pour travailler avec les administrations locales sur les questions de justice et de paix. Ils ont visité Majuro dans les Îles Marshall, à Saipan dans le Commonwealth des Îles Mariannes du Nord et Guam.

Les membres de la délégation de la Conférence Annuelle (CA) Pacifique / Californie comprenaient la pasteure Barbara Grace, le surintendant du District d'Hawaii, représentant l'Évêque Marie Ann Swenson; JoAnn Yoon Fukumoto, éducateur de Peace With Justice pour la conférence; et Ken Ellis, Santa Barbara, responsable laïc du district. Le groupe a aussi inclus Jim Winkler, responsable de la commission de la dénomination Église et Société; et le pasteur B. David Williams, un consultant et missionnaire retraité de la Commission pour la Mission et la Diaconie.

Dans les Îles Marshall, la délégation est passée par "une immersion" de deux jours organisée par les survivants des essais nucléaires de 1954. Les survivants ont formé un groupe appelé ERUB, qui est nommé pour les îles Enewetak, Rongelap, Utrik et Bikini. Le nouveau groupe analysera la situation actuelle des gens affectés par l'essai nucléaire dans leurs îles.

L'assemblée législative supérieure de l'Eglise Evangélique Méthodiste, la Conférence Générale, avait adopté une résolution en l'an 2000 sur "les essais atomiques dans les îles Marshall - un Legs." La déclaration, No 267 dans le Livre des Résolutions de l'an 2000 de la dénomination, a été parainnée par le District de Hawaii et la commission américano-asiatique.

La résolution en appelle à "des compensations et à un développement de soins médicaux plus justes" qui ne leur étaient pas reconnus jusqu'ici. La résolution note par ailleurs que le gouvernement américain avait fourni une pleine compensation financière aux citoyens américains qui avaient vécu autour du Site des Essai de Nevada, mais les insulaires des îles Marshall avaient reçu une aide moindre, bien que leurs îles aient eu droit à un nombre plus grand de bombes.

Les résidants avaient reçu quelques soins médicaux grâce au "Compact of Free Association", accord qui a expiré en 2001. En 1999, la République des Îles Marshall a suggéré l'envoi d'une pétition au gouvernement américain, pour dire que le coût des soins médicaux avait été sous-estimé lors de la négociation du plan de santé. La pétition a été représentée en mars 2000, mais n'a pas été suivie d'effet, selon un groupe d'insulaires qui avait visité Washington l'automne dernier.

Mathew et sept autres survivants ont apporté leurs témoignages et se sont rappelé l'essai survenu il y a 49 ans. Ils ont tous évoqué la nécessité pour le gouvernement des Etats-Unis de présenter des excuses et de fournir l'assistance médicale adéquate.

"Nous vous demandons de préconiser auprès du gouvernement une assistance médicale de manière à ce que les survivants en profitent," a dit Mathew. Elle a raconté comment l'essai atomique a contaminé l'eau dans leur île. Elle, sa mère, ses deux soeurs et son frère, ont connu des problèmes à la thyroïde et d'autres maladies qui lui sont liées, parce qu'ils avaient tous été présents près du lieu de l'essai, a-t-elle dit.

L'ERUB projette une cérémonie pour marquer le 50ème anniversaire de l'essai nucléaire l'année prochaine.

"Pour moi, mon passage aux Iles Marshall a été une expérience très bouleversante," a dit Winkler. "Ce sont des gens qui ont survécu aux essais nucléaires et qui ont souffert des mains de notre gouvernement," a-t-il dit. "Ils ne nous ont pas considérés pas comme les représentants d'une nation qui a détruit leurs vies, mais comme des soeurs et des frères en Christ; ils nous ont donné des cadeaux et nous ont ouvert leurs coeurs.

"Je ressens de la honte pour ce que notre pays a fait aux habitants des îles Marshall,"
a dit Winkler. "Maintenant, je pense que le temps est venu pour nous d'agir avec droiture et de fournir une assistance médicale de première classe."

A Saipan, la délégation a rencontré le gouverneur Juan N. Babauta. Le représentant n'a pas actuellement de voix délibérative ou consultative au Congrès. L'année dernière, la Conférence Californie-Pacifique a adopté une résolution appelant "une Représentation véritable du Commonwealth des Îles Mariannes du Nord au Congrès des Etats Unis."

Tandis qu'à Saipan, la délégation a aussi rencontré l'Évêque Catholique Tomas A. Camacho.

Ripple, Winkler et Fukumoto sont intervenus dans une discussion sur le thème: "Comment la foi inspire Mon Action Sociale."

"La Foi me donne une vision pour l'action sociale,"
a dit Fukumoto. "L'action sociale est un ministère, c'est le battement du coeur de la foi chrétienne."

"Comme peuples de croyants, nous nous déployons avec nos bonnes oeuvres et cherchons à nous soutenir dans un réseau d'amour et de partage généreux," disait Ripple. "Et par nos bonnes actions, le témoignage de notre foi devient une évidence."

La délégation a aussi visité les membres de l'Église Méthodiste d'Immanuel à Saipan et découvert ses multiples ministères.

Ripple et Ellis ont voyagé ensuite à Guam pour rencontrer les membres de l'Église Evangélique Méthodiste de Gam comme pour évaluer les travaux à entreprendre après le passage de la tornade Chata'an et Pongsona.

* * *

Le 20 mai 2003


Source: Service de presse évangélique méthodiste (UMNS)

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"