Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 24.05.2003   Retour à l'aperçu

France, Le Poët-Laval: exposition temporaire consacrée à John Wesley

[Credits] Une exposition temporaire consacrée à John Wesley est ouverte au public du 13 avril au 15 octobre 2003 au Musée du Protestantisme Dauphinois (F-26160 Le Poët-Laval) à l'occasion du tricentenaire de sa naissance.

Au cours du week-end du 24/25 mai se déroulent des rencontres spéciales à Poët-Laval en marge de cette exposition: un culte spécial auquel s'associent la chorale de l'EEM de Mulhouse et des représentants des Eglises méthodistes de la région.

Quelques extraits de textes
Trois hommes
Trois hommes, tous trois formés à l'université d'Oxford et tous trois ministres consacrés dans l'Église anglicane, sont à l'origine du méthodisme.

John WESLEY (1703-1791)
, prédicateur infatigable. Il parcourut plus de 360 000 km, la plupart du temps à cheval, et prononça plus de 40 000 sermons. Il fut l'organisateur et le chef du mouvement. Son influence fut considérable. Beaucoup voient en lui le père du protestantisme moderne.

Charles WESLEY (1707-1788), frère de John. Il fut le chantre du méthodisme. Il fit chanter les foules qui reprenaient ses cantiques dans les ateliers ou au fond de la mine. Il écrivit plus de 6000 cantiques dont certains, devenus des classiques, sont chantés aujourd'hui encore dans les Églises du monde entier: «Seigneur, que n'ai-je mille voix pour chanter tes louanges et faire monter jusqu'aux anges les gloires de ta croix?»

George WHITEFIELD (1714-1770)
, orateur exceptionnel. Certainement le plus grand prédicateur que l'Angle-terre ait connu. Un acteur de l'époque prétendit que WHITEFIELD pouvait faire pleurer ou trembler ses auditeurs rien qu'en prononçant le mot Mésopotamie ! Son influence s'exerça surtout en Amérique où il se rendit à sept reprises et y mourut d'une crise d'asthme.
Avec un organisateur de génie, un très grand poète et un orateur exceptionnel, le méthodisme atteignit toutes les couches de la population.

Trois innovations

L'expérience spirituelle de WESLEY et de ses amis, si proche de celle de Martin LUTHER, les amena comme lui à désirer le réveil de toute l'Église. Partout où ils le purent, ils se mirent à proclamer le message libérateur de la grâce de Dieu qui change les coeurs et les vies.
Mais, devant l'opposition d'une grande partie de l'Église officielle qui leur ferma ses temples et ses chapelles, ils furent amenés à trois innovations qui bouleversèrent la vie religieuse du pays et rendirent leur mouvement très populaire, notamment auprès des masses laborieuses:

- La prédication en plein air. Pour la première fois des prédicateurs sortaient des Églises pour rejoindre le peuple là où il vivait. Et les foules venaient nombreuses, jusqu'à 20 000 et même 40 000 personnes, en plein hiver parfois!

- La prédication itinérante. «Le monde est ma paroisse», dit WESLEY. Il parcourut des milliers de kilo-mètres et prêcha l'Évangile hors des structures ecclésiastiques établies pour retrouver la mouvance de la vie.

- La prédication faite par les laïques. L'innovation la plus révolutionnaire. Pour la première fois depuis des siècles, annoncer l'Évangile n'était plus un privilège réservé au clergé. Ces prédicateurs laïques, très proches du peuple et de ses problèmes, donnèrent au méthodisme son caractère populaire et démocratique.
Ces innovations conduisirent à un christianisme plus pratique, moins théologique, atteignant le peuple dans son propre quotidien.

La théologie

Dans ses traits essentiels, la théologie de WESLEY et des Églises méthodistes est celle des Réformateurs. Cependant, trois accents particuliers sont à relever:
- Importance de la vie spirituelle et du témoignage. La préoccupation doctrinale passe au second plan. L'important, c'est la vie nouvelle et sa mise en pratique. Le méthodisme est plus un mouvement d'action que de réflexion.

- Importance de l'appel à la conversion. Tout être humain doit se décider pour Jésus-Christ et c'est à cela que les prédicateurs méthodistes appellent inlassablement leurs auditeurs.

- Importance de l'entière sanctification. C'est la plus grande originalité du méthodisme. Dieu appelle ses enfants à une vie de sainteté qu'on reçoit, comme le salut, par la foi. C'est une expérience ultérieure, distincte de la conversion et appelée «seconde bénédiction». Cette doctrine influencera grandement les mouvements évangéliques postérieurs, y compris le pentecôtisme.

Musée du Protestantisme Dauphinois (F-26160 Le Poët-Laval) Tél. : 04.75.46.46.33 http://www.museeduprotestantismedauphinois.org


Source: EEMNI

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"