Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 06.05.2003   Retour à l'aperçu

Hongrie: Conférence Annuelle EEM à Dombovar

[Credits] En cette année du tricentenaire de la naissance de John Wesley, la Conférence Annuelle (CA) de l'Eglise Evangélique Méthodiste (EEM) de Hongrie vient de siéger du 23 au 26 avril 2003 à Dombovar. Elle avait pour thème: "la foi active par l'amour". Au cours de la soirée festive en présence des représentants du gouvernement et des Eglises de Dombovar, l'évêque Heinrich Bolleter a parlé de la vie et de l'oeuvre de John Wesley. Le rapport du surintendant à la conférence a attiré l'attention sur la guerre en Irak et le référendum portant sur l'adhésion de la Hongrie à l'Union européenne.

Ces deux sujets provoquent la peur et l'incertitude, parce qu'il est difficile d'en évaluer les conséquences. Depuis des années, l'Hongrie vit sous pression en cherchant à s'ajuster économiquement à l'UE. On se demande, si les gens auront encore des revenus suffisants. Les retraités ne vivant que de la retraite de l'Etat vivent déjà sous le seuil de pauvreté. Les petites et les moyennes entreprises des régions frontalières sont au bord de la faillite. L'agriculture va au-devant d'un désastre au moment où le pays adhère à l'UE. Dans ce climat d'insécurité, l'Eglise hongroise poursuit son ministère. Au cours de l'évangélisation ProChrist en mars de cette année, 250 communautés locales s'étaient jointes (réformée, catholique, méthodiste, baptiste et pentecôtiste). Elles sont toutes demandeuses d'initiatives missionnaires communes.

Croître et partager

A Budapest, trois nouvelles communautés EEM sont actives sur le plan missionnaire: une nouvelle paroisse est née en contact avec la Maison de Retraite de Budakeszi. Une quarantaine de personnes environ se regroupent pour le culte à cet endroit. Presque la moitié d'entre eux sont des étudiants qui constituent également le groupe de jeunes. D'où le projet de construire une petite Eglise sur le terrain du Centre Marie et Marthe. En janvier de cette année, la communauté traditionnelle du quartier de Pest s'est coupée en deux lors d'un culte d'envoi. C'est ainsi que l'initiative missionnaire et les projets de construction ont pris un caractuère officiel: un centre communautaire voit le jour dans le quartier de Pest et un autre dans le quartier de l'Obuda de la ville. Les initiatives prises par l'Eglise en faveur des mères et des enfants ont contribué à établir de nombreux nouveaux contacts dans le quartier.

Renforcement de l'"alliance wesleyenne"

La collaboration entre Eglises aux racines "wesleyennes" prend des formes toujours plus concrètes: la publication commune de littérature méthodiste et la formation laïque commune (d'un niveau académique supérieur) se trouvent au centre de cette alliance. L'Armée du Salut, l'Eglise méthodiste Libre, l'Eglise Nazaréenne et la World Gospelmission ainsi que l'EEM ont formé une plate forme commune et veulent constituer officiellement une association légale. Ça peut devenir un modèle intéressant pour d'autres pays de l'Europe centrale. Il subsiste néanmoins un sujet de tristesse: le groupe qui s'est détaché de l'EEM au début des années 70 du siècle dernier ne s'est pas résolu à rejoindre cette plate-forme.

Priorité à la communication

Le Carrefour des femmes projette la publication d'une circulaire. La jeunesse est déjà sur Internet. En outre, elle a fait paraître sa propre revue mensuelle sous le titre MIX. La conférence n'est pas encore sur Internet, car les compétences nécessaires pour la gestion du site font encore défaut. Le livret de méditations quotidiennes a été édité à 5100 exemplaires, et 250 lecteurs sont bénéficiaires d'un abonnement électronique. La revue "Le méthodiste" est éditée à 400 exemplaires. A la radio et à la télévision, la petite EEM en Hongrie a droit à 24 interventions au cours de l'année!

Le nombre des pasteurs et le niveau des salaires pastoraux en augmentation?

Il sont 9 jeunes hommes et femmes méthodistes à poursuivre des études théologiques. La plupart poursuivent des études indépendamment d'une recommandation de leur propre communauté. On distingue actuellement trois catégories d'étudiants: les étudiants libres, ceux qui sont soutenus par l'Eglise et les candidats officiels de l'Eglise. La vocation de ces derniers au ministère pastoral est dûment reconnue avec les recommandations correspondantes. Les salaires des collaborateurs et collaboratrices de l'Eglise sont beaucoup trop bas et l'Eglise entreprend un grand effort pour les ramener à la normalité. Le gouvernement a fixé le salaire minimal des diplômés à 400 euros le mois. Avec une augmentation de salaire de 30 % en 2003, les pasteurs toucheront 70 % du salaire minimal prescrit par l'Etat. Pour pouvoir assurer l'augmentation des traitements, les paroisses doivent augmenter leur contribution de 7,6 % et l'Eglise doit réduire ses dépenses, c'est-à-dire, essentiellement ses investissements dans le domaine des constructions. 37 % du budget total provenaient de l'étranger l'année passée. Les tensions d'ordre financier ont entraîné beaucoup de questions, mais conduit aussi la CA à une franche décision: développer la solidarité entre toutes les communautés.

Le 01.05.2003


Source: Evêque Heinrich Bolleter

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"