Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 08.07.2003   Retour à l'aperçu

Angleterre, Pays de Galles, LLANDUDNO: les relations oecuméniques et la justice raciale au centre de la Conférence Méthodiste britannique

[Credits] Trois siècles après la première visite effectuée par John Wesley, le fondateur du méthodisme au Pays de Galles, les Méthodistes britanniques se sont réunis dans cette ville côtière du Nord pour prier, débattre et prendre les décisions nécessaires pour une Église Méthodiste qui se veut du 21e siècle.

La Conférence, qui se déroulait du 28 Juin au 4 juillet, a abordé une foule de questions, dont celles du rapprochement entre Méthodistes et Anglicans, de la lutte pour la justice raciale et de la désignation du premier secrétaire général de la dénomination.

Dans son discours inaugural à la Conférence, le pasteur Neil Richardson, nouveau président méthodiste, a encouragé l'assemblée à résister à la tentation "du fondamentalisme Wesleyen," en l'année du tricentenaire de la naissance de Wesley.

"Le monde a tellement changé; nous avons tellement changé," disait Richardson à la Conférence. "Nous devons nous demander ce que nous devons laisser derrière nous, ce que nous devons chérir et prendre avec nous dans l'avenir."

En répondant à ce défi, les délégués ont voté en faveur de l'Accord méthodiste-anglican avec 277 voix pour et 86 voix contre; cet accord ouvre la voie à la reconnaissance mutuelle des ministères, au partage des sacrements et à la mise en place d'instances communes entre l'Église Anglicane et le Méthodisme Britannique.

Les délégués ont aussi accepté un rapport important présenté par la Commission de l'Eglise pour l'Égalité Raciale, abordant les questions de justice raciale au sein de la dénomination et plus largement dans la communauté humaine.

Naboth Muchopa, auteur du rapport et secrétaire de la commission chargée des relations inter-raciales, a relevé les nouvelles pressions pesant sur les relations inter-raciales depuis les attaques terroristes sur les Etats-Unis du 11 septembre 2001.

"Depuis le 11 septembre, les gens ont regressé mentalement," a dit Muchopa. "Certains disent avec assurance: nous avons le droit de décider avec qui nous lier. Nous avons sûrement le droit de nous associer à des gens qui partagent les mêmes valeurs et les mêmes vues que nous."

Inderjit Bhogal est le premier et jusqu'ici la seule personne de couleur à être le président de l'Église Méthodiste Britannique. Il est aussi le seul responsable d'Eglise choisi par le gouvernement du Premier Ministre Tony Blair pour siéger dans un comité consultatif de haut niveau sur l'égalité raciale. Bhogal a dit que l'Église devait continuer à suivre cette question et "ne jamais l'abandonner de guerre lasse."

"Nous devons encourager plus vigoureusement un leadership noir dans la vie de l'église," a-t-il dit à l'Agence de presse évangélique méthodiste. "Nous devons faire preuve d'ouverture.... Le racisme n'a aucune place dans la vie de l'église."

Les délégués de la Conférence ont aussi pressé les Méthodistes de soutenir les efforts humanitaires à l'endroit des Palestiniens de la Bande de Gaza et de Cisjordanie (envoi de nourriture et d'aide médicale); ils en ont aussi appelé à la libération de la militante prodémocratique birmane Aung Suu San Kyi; ils ont voté pour travailler avec les évangéliques méthodistes (UMC/EEM) en vue de l'interdiction des bombes à fragmentation; ils ont exprimé la crainte que le SIDA ne devienne "un nouvel apartheid" et suggère qu'on mette plus de pression sur les sociétés pharmaceutiques multinationales pour qu'elle produise des médicaments génériques bon marché; ils ont enfin exprimé le désir de travailler avec le gouvernement britannique pour fournir de l'aide humanitaire et mettre fin à la répression au Zimbabwe.

Ann Saunkeah, représentante évangélique méthodiste (UMC/EEM) de la Conférence Missionnaire Indienne de l'Oklahoma, a relevé chez les délégués de la Conférence Britannique l'émergence d'un renouveau spirituel: "Je sens qu'un renouveau spirituel authentique a lieu ici," a dit Saunkeah. "Ils ont vraiment le souci de l'Église."

Un des figures marquantes de l'Eglise Evangélique Méthodiste (UMC/EEM), l'Évêque Melvin Talbert, a dit que les résultats de cet accord méthodiste anglican seraient "une inspiration" aux évangéliques méthodistes des Etats-Unis qui ont récemment entamé des discussions semblables avec l'Église Épiscopale des ETATS-UNIS. Talbert est chargé de l'oecuménisme au sein du Conseil des Evêques de sa dénomination.

Autre point réglé lors de la Conférence, la désignation du pasteur Nigel Collinson au poste de premier secrétaire général ou de responsable de l'exécutif pour un terme de six ans. Les délégués ont aussi élu le pasteur Will Morrey comme le nouveau président en titre; son entrée en fonction est prévue en 2004. Morrey est devenu sourd à l'âge de 19 ans; il espère vivement que sa nomination "encouragera d'autres souffrant d'handicaps."

Davantage d'informations sur la Conférence Méthodiste Britannique de cette année sont disponibles à http://www.methodist.org.uk/news/index.htm.

* * *

Le 7 juillet 2003

*************************************



-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"