Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 27.01.2003   Retour à l'aperçu

Brésil, Porto Alegre: les chrétiens s'engagent en faveur d’une spiritualité de la résistance

[Credits] "La présence massive et très représentative prévue pour ce troisième Forum social suggère un non ferme au système politique et économique en vigueur et aux menaces de guerre", a déclaré au correspondant d'ENI l'évêque méthodiste argentin Federico Pagura. L'évêque Pagura - membre du collège présidentiel du Conseil oecuménique des Eglises (COE) et ancien président du Conseil des Eglises d'Amérique latine (CLAI) - est l'une des personnalités chrétiennes venues à Porte Alegre, capitale de l'Etat de Rio Grande do Sul, pour participer à ce rassemblement. Le même évêque méthodiste a été invité depuis à parler de son expérience de chrétien engagé dans la défense des causes populaires, dans la section «Témoignages» (lundi 27, après-midi). Cette section du Forum accueille «des personnalités dont le parcours de vie exemplaire et l'action en faveur de la liberté et de la dignité humaines ouvrent la voie à un monde nouveau».


La «spiritualité de la résistance», thème clé de la contribution du COE au Forum social mondial

Sous le signe d'une spiritualité orientée sur la résistance, une délégation du Conseil oecuménique des Eglises (COE) participera au Forum social mondial (FSM) à Porto Alegre, Brésil, du 23 au 28 janvier prochain.

«Nous voyons se développer une spiritualité qui soutient les pouvoirs responsables du processus actuel de mondialisation économique, source d'injustice et de destruction. Face à cela, nous devons reprendre la longue tradition de la spiritualité chrétienne critique à l'égard du pouvoir, qui donne aux exclus la force et le courage de s'opposer à ceux qui abusent du pouvoir», explique Rogate Mshana, chargé du programme «Justice économique» du COE. «Les Eglises n'ont pas été très visibles lors des sessions précédentes du Forum, même si elles appuient résolument les causes inscrites à son ordre du jour. Nous espérons qu'une meilleure visibilité dans cette manifestation nous permettra de renforcer notre participation aux mouvements sociaux qui travaillent pour que tous les êtres humains puissent vivre dans la dignité, qui donne aux exclus la force et le courage de s'opposer à ceux qui abusent du pouvoir », conclut Rogate Mshana.

Les membres de la délégation animeront une série d'ateliers qui établiront des liens entre la foi chrétienne et certaines formes de résistance à un ordre mondial injuste exercées par les Eglises et les organisations oecuméniques et sociales.

Les thèmes de ces ateliers seront les suivants:
* L'eau pour la vie (solutions de rechange à la privatisation de l'eau)
* Les mouvements pour la paix face aux défis internationaux
* Vers des solutions de rechange à la mondialisation économique
* La Décennie «vaincre la violence»: affirmer la paix et la réconciliation
* Les jeunes face à la mondialisation.

Des membres de la délégation du COE participeront aussi à deux des tables rondes organisées dans le cadre du Forum. Geneviève Jacques, directrice des programmes du COE, prononcera un exposé lors de la rencontre sur «Combattre l'intolérance - respecter la diversité» (samedi 25, matin), tandis que Guillermo Kerber, coordinateur du programme «Impunité, vérité et réconciliation» du COE, s'exprimera lors de la table ronde consacrée aux «Stratégies démocratiques pour résoudre les conflits internationaux» (dimanche 26, matin).


La délégation oecuménique parrainée par le COE travaillera dans le cadre du « comité oecuménique » mis en place par le COE, la Fédération luthérienne mondiale, l'Alliance oecuménique « agir ensemble », le Conseil des Eglises d'Amérique latine et une coalition oecuménique d'Eglises brésiliennes et d'organisations qui leur sont liées.

Ce «comité oecuménique», qui sera la voix de la famille oecuménique au Forum social mondial, organisera notamment les activités suivantes:
* Séminaire consacré aux campagnes des Eglises sur le thème du commerce dans divers pays et régions (lundi 27, matin)
* Installation de la «tente de rencontre» sur le campus de l'Université catholique pontificale (PUC)
* Célébration oecuménique sur le thème des «chemins spirituels de la paix» (dimanche 26, matin)
* Services de prière quotidiens.

«Les Eglises n'ont pas été très visibles lors des sessions précédentes du Forum, même si elles appuient résolument les causes inscrites à son ordre du jour. Nous espérons qu'une meilleure visibilité dans cette manifestation nous permettra de renforcer notre participation aux mouvements sociaux qui travaillent pour que tous les êtres humains puissent vivre dans la dignité», conclut Rogate Mshana.

On trouveras de plus amples détails sur la participation du COE au FSM, avec la description des ateliers et les textes des exposés, sous: http://www.wcc-coe.org/wcc/what/jpc/wsf-f.html (français)


23 janvier 2003


Source: EEMNI/ENI/Protestinfo/COE

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"