Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 21.02.2003   Retour à l'aperçu

Un musicologue méthodiste réfute la légende associant les frères Wesley aux chansons à boire

[Credits] Rédaction du CHRISTIAN TIMES

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Nashville, Tennessee - Les frères John et Charles Wesley, compositeurs d'hymnes, sont morts depuis des siècles, mais leur musique leur survit sous forme de cantiques qui inspirent toute l'Eglise. La légende, selon laquelle les frères auraient utilisé comme mélodies pour leurs cantiques qui ont traversé les siècles, des chansons à boire anglaises et des chants de tavernes, semble également destinée à perdurer dans tous les temps.

En réalité, rien n'est plus faux, a déclaré le pasteur Dean McIntyre, directeur des ressources musicales de l'Eglise Evangélique Méthodiste, au Service de presse évangélique méthodiste.

"Connaissant leur sens esthétique et théologique, il est impensable qu'ils aient pu agir ainsi", a-t-il dit.

McIntyre affirme que cette thèse erronée trouve souvent son origine dans le fait que les Wesley prêchaient l'évangile dans des lieux publics où les gens qui avaient besoin de Jésus avaient l'habitude de s'assembler.

Selon McIntyre, la légende provient en réalité d'un malentendu. Au Moyen -Age, le terme "bar tune" (mélodie à barres) ou "bar form" (modèle à barres) désignait la structure de poésies composées de trois couplets ou plus. Finalement, l'habitude se répandit d'utiliser ce modèle pour composer des chansons et spécialement des hymnes. McIntyre dit qu'un individu, ignorant des règles de la poésie médiévale, a entendu le mot "bar form" en relation avec John Wesley et en a conclu que les œuvres du compositeur de cantiques étaient basées sur des chants de tavernes.

McIntyre confirme que les Wesley ont utilisé le modèle de la "bar form" lorsqu'ils ont composés nombre de leurs cantiques parmi les plus célèbres.

Mc Intyre a confié à la revue méthodiste: "Je sens que j'ai le devoir de mettre les choses au point. Il est simple de comprendre comment la confusion a pu naître, dans la tête d'une personne non-informée, entre les termes "bar form" ou "bar tune" et une chanson de bar, de gargote, et donc de chanson à boire ou quelque autre terme indiquant qu'il s'agit de musique accompagnant la consommation de boissons alcooliques.

En relation avec le chant des cantiques, Wesley exhortait les chrétiens à "chanter spirituellement", une remarque qui "exclut tout simplement que des paroles de cantiques puissent être chantées sur les mélodies de chansons à boire. Que ce soit dans des recueils de cantiques ou dans d'autres ouvrages, on ne trouve aucune indication selon laquelle Wesley aurait encouragé l'utilisation de chansons à boire pour chanter des hymnes pieux".


McIntyre souligne qu'il est important de tirer les choses au clair parce souvent, certains chrétiens s'appuient sur cette légende pour justifier l'introduction dans les cultes de l'église de styles musicaux venant du monde, une chose que les frères Wesley auraient trouvée inacceptable. Puisque Charles Wesley trouvait inacceptables les chansons à boire, est-il juste, se demande McIntyre, que des chrétiens utilisent dans leur culte les musiques qu'ils entendraient dans un bar?

"Si le raisonnement de Wesley à l'égard des méthodistes de son temps demeure valable pour notre temps, alors la réponse est non", a-t-il conclu.

Octobre 2002


Source: Christian Times

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"