Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 18.02.2003   Retour à l'aperçu

Algérie, Alger: lettre ouverte au président Bush

[Credits] Voici la lettre adressée par Mgr Teissier (Archevêque Catholique d'Alger) le surintendant évangélique méthodiste Hugh Johnson (Alger, Algérie) et par au président Bush sur la politique étrangère des Etats Unis. L'Agence de presse algérienne a diffusé cette lettre à la fois en français et en arabe.

Monsieur le Président,

En tant que communautés chrétiennes en Afrique du Nord, aux avant-postes de la rencontre entre fois et de cultures en une région où chrétiens et musulmans ont, depuis voici des années cherché à promouvoir la paix et la compréhension entre religions monothéistes, après des siècles de violents affrontements, nous sommes profondément affectées par la manière par laquelle les attaques préventives sont proposées comme un outil de relations internationales. De telles politiques dénient les progrès en relations et droit internationaux réalisés depuis des décennies par des hommes et des femmes qui s'y sont consacrés, surtout depuis l'arrêt des hostilités à la fin de la 2ème guerre mondiale. Nous restons absolument convaincus de la nécessité de continuer à respecter la procédure requise dans la recherche de la justice et de la paix, et d'obtenir de la paix par des moyens pacifiques. Ce qui naturellement n'exclut évidemment pas de faire pression, avec la force nécessaire pour persuader éléments récalcitrants de la communauté des nations.

Aussi sommes-nous extrêmement préoccupés par les menaces de guerre qui pèsent maintenant sur notre région, et en fait par le caractère apparemment inévitable du scénario catastrophe; non seulement en tant que chrétiens depuis longtemps engagés à être des artisans de paix, selon les principes chrétiens fondamentaux, mais en tant que personnes navrées les division profondes probables qu'une telle guerre provoquerait dans la région. Un acte de cette gravité va à l'encontre des efforts en faveur de la paix et de la réconciliation, et les effets en seraient durables. Non seulement l'opposition à la paix serait encouragée, mais l'engagement et les efforts des ouvriers de paix actifs dans la région seraient découragés, voire anéantis.

Nous sommes convaincus que le résultat d'une telle guerre pourrait bien être une fracture permanente parmi les peuples de la région et les nations occidentales, ainsi que la marginalisation de ceux qui, dans ces pays, ont longtemps été des amis de l'Occident. Une instabilité de longue durée est une quasi-certitude. Nous demandons instamment une analyse plus profonde et plus sérieuse des graves conséquences des choix politiques en cours. Pour l'opinion internationale, et en particulier dans cette région, le recours à une attaque préventive, comme moyen de redresser une situation regrettable n'a pas été justifié. S'il y a des preuves, comme vous l'affirmez, qui justifient un tel recours, elles doivent impérativement être présentées clairement et de façon convaincante à la communauté internationale.

Il nous semble vital que toute décision concernant de graves problèmes internationaux, soit prise dans le cadre d'une concertation entre les nations, et précisément à travers l'Organisation des Nations Unies et ses différents organismes.

Soyez assuré, Monsieur le Président, de notre incessante prière pour demander la sagesse et le courage de chercher et trouver les meilleures solutions possibles pour promouvoir la paix et la justice pour tous les hommes de la région et par conséquent du monde.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l?expression de nos sentiments les meilleurs.

Monseigneur Henri Teissier
Archevêque d'Alger

Rev. Dr. Hugh G. Johnson
Président de l'Église Protestante d'Algérie


Source: EEMNI

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"