Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 07.02.2003   Retour à l'aperçu

Allemagne, Berlin: des responsables d'église de haut niveau disent à Schroeder: la guerre n'est pas une façon légitime de résoudre un conflit

[Credits] "La Guerre ne doit pas être considérée comme une façon normale de résoudre des conflits," a dit le pasteur Dr Konrad Raiser, secrétaire général du Conseil Oecuménique des Églises (COE), au chancelier allemand Gerhard Schroeder lors d'une réunion avec une délégation internationale de responsables d'Eglise ce mercredi, le 5 février.

Le pasteur Manfred Kock, président de l'EKD, a noté avoir sollicité l’entrevue avec Schroeder en particulier parce que l'Allemagne occupait la présidence du Conseil de sécurité ce mois-ci. Kock a partagé l’espoir qu'avec une direction forte, le Conseil de sécurité soutiendrait le mandat des Nations Unies pour chercher par tous les moyens pacifiques à résoudre la crise.

Raiser rappelait que la première assemblée du COE à Amsterdam en 1948 avait exposé clairement que "la guerre était contraire à la volonté de Dieu"; Raiser notait ensuite que l'assemblée avait eu lieu juste après la Deuxième Guerre mondiale, qui avait été considérée par beaucoup comme "une juste guerre”. En même temps, la charte des Nations Unies avait aussi rejeté la guerre comme un moyen légitime pour résoudre des différends. "Maintenant, la guerre est de nouveau considérée comme un moyen légitime... Nous sommes appelés comme chrétiens à nous opposer à cela," a-t-il dit.

Tout en étant d'accord avec la position des responsables d'Eglise sur la guerre en Irak, Schroeder s'est montré prudent et a marqué sa différence. Il a relevé qu'en intervenant sur le terrain des Balkans comme en entretenant des troupes en Afghanistan, il avait changé la tradition allemande de neutralité dans des actions militaires, en usage depuis la Deuxième Guerre mondiale. Il a souligné que le gouvernement allemand ne voulait pas se dérober à des engagements militaires.

Dans le cas de l'Irak, tout en étant d'accord avec les Etats Unis et d'autres Etats sur le besoin d'un changement de régime, Schroeder doute fortement que cet objectif puisse être atteint par la guerre. Mais la déclaration des responsables d'Eglise précise que "l'attaque militaire et la guerre préventive comme moyen de changer le régime d'un état souverain sont chose immorale et en violation avec la charte de l'ONU." Les responsables d'Eglise et Schroeder ont reconnu que l'on devait accorder plus de temps aux inspecteurs en désarmement pour leur permettre de faire leur travail et pour exercer la pression nécessaire pour que toute arme de destruction massive puisse être détruite.

La délégation d'Eglise a rencontré Schroeder au moment où le Secrétaire d'Etat AMÉRICAIN Colin POWELL s'adressait au CONSEIL DE SÉCURITÉ DE L'ONU. Schroeder a souligné qu'il fallait trouver d'autres solutions que la guerre pour sortir de la crise et réaliser le désarmement.

Raiser a souligné un point de la déclaration des resposnables religieux: les principes de la charte d'ONU "limitent strictement l'usage légitime de la force militaire" et il a exprimé l'espoir que l'Allemagne, à la tête du Conseil de sécurité, soutiendrait les idéaux de l'ONU pour travailler à un ordre international résolument tourné vers la paix et la réconciliation.

Le 6 février 2003


Source: Conseil oecuménique des Eglises (COE)

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"