Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 07.02.2003   Retour à l'aperçu

Afrique de l’Ouest: mission de conciliation et de réconciliation au Rwanda

[Credits] Nous avons un courrier du pasteur Dr. AFUMBA WANDJA Albert*, de l’Eglise Evangélique Méthodiste (EEM) de la République Démocratique du Congo (RDC), qui nous informe du départ d’un mission de conciliation et de réconciliation au Rwanda. Nous vous en livrons l’essentiel.

Comme vous le savez bien, mon pays a été agressé par trois de ses voisins de l'Est, le Rwanda, le Burundi et l'Ouganda. Et depuis 1998, nous sommes en guerre par l'intermédiaires des Rebelles congolais qu'ils ont réussi à gagner dans l'entre temps.

D'après le récent rapport d'une commission spéciale de l'ONU, les raisons fondamentales de cette agression, c'est le pillage des ressources naturelles dont regorge l'Est de mon pays. Les raisons sécuritaires clamées au début de l'agression n'ont pas été retenues, meme s'il faut reconnaitre la nécessité de chaque pays de tout faire pour sa sécurité, ce que mon pays aussi aurait pu faire sans nécessairement envahir ses voisins.

Mais, comme disent les Ecritures, "Mieux vaut un voisin proche qu'un frère éloigné" (Proverbes 27,10 b) ou encore "Ne dis pas: Comme il m'a fait, ainsi je lui ferai, je rendrai à chacun selon ses oeuvres" (Proverbes 24, 29), les initiatives sont prises de part et d'autres pour réconcilier nos peuples. C'est ainsi qu'un groupe de Pasteurs congolais, dont je fais partie, est en train de préparer un voyage vers Kigali pour nous rencontrer avec nos collègues de là-bas afin d'aider nos politiciens à s'entendre en vue de la réconciliation de nos peuples.

Je vous fais donc part de ce projet de voyage, afin qu'ensemble nous puissions prier Dieu pour nous permettre d'atteindre cet objectif. Nous voulons que la guerre cesse, et que nous vivrions en paix comme dans le passé. Le voyage aura lieu le 18 Février prochain, financé par les Eglises Protestantes d'Allemagne, avec l'accompagnement de la Mission des nations Unis au Congo (la MONUC). Nous nous rencontrerons à Kigali avec les autres Pasteurs protestants venant des territoires occupés par la rébellion, notamment, de Kisangani, Kindu, Goma, Buta, Isiro, Bukavu, Bunia, etc.

La mission que nous allons entreprendre au Rwanda s'inscrit dans la ligne des recommandations du Synode National de l'Eglise du Christ au Congo, lesquelles proposent le dialogue comme le meilleur mode pour amener les gens en conflit à la réconciliation. Sous la direction du Président National de l'Eglise du Christ au Congo, et à travers la Commission "Paix, Réconciliation et Sauvegarde de la Nature" opérationnelle au sein de lEglise, la VEM (Vereinte Evangelische Mission) en Allemagne a pris l'initiative d'allouer des fonds pour permettre aux Pasteurs du Rwanda et ceux de la RDC d'entrer en dialogue afin de leur permettre de réaliser ensemble trois taches principales suivantes:

1) Un ministère de "guérison" auprès des peuples de ces deux pays. Si pour le Rwanda, la blessure la plus extraordinnaire reste le génocide entre les HUTU et les TUTSI, en RDC, ce sont les affres de la guerre où les soldats Tutsi se sont adonnés avec une cruauté impensable jusqu'à enterrer vivants des femmes et des hommes congolais, sans oublier les nombreux cas de viol, des hommes brulés vifs, des mutilations meme des organes génitaux des hommes laissés vivants, des femmes enceintes éventrées, et meme des cas de canibalisme dont on ne parlait pas assez comme ceux commis dernièrement contre les pygmées en Ituri, au Nord-Est de la RDC.

Notre mission consiste donc à remuer prudemment et sagement ces plaies dans le sens d'une démarche intellectuelle et chrétienne conduisant les uns les autres à regarder la réalité en face, et de voir ensemble comment les repanser et les cicatriser une fois pour toutes, par la grâce de Dieu et sur base des enseignements bibliques. Nous ne manquerons pas de citer la France et l'Allemagne en exemple vivant et admirable.

2) Le second axe consiste à amener les Eglises des deux pays à réaliser une mission prophétique, dans le sens de faire fonctionner des mécanismes d'analyse des faits politiques enfin de prévenir tout danger iminant ou supposé. Il faudra concrètement que les Eglises des deux pays fassent une espèce de plaidoirie en faveur des uns et des autres afin d'éliminer tous les prétextes qui conduisent, soit à la vengeance, soit à la guerre d'agression.

3) Et le troisième objectif concerne les Droits de l'homme, qui est une exigence fondamentale pour tout le monde.

La mission vise d'abord le Rwanda et la RDC, et les Eglises protestantes des deux pays.

Nous envisageons de mettre sur pied une espèce de facilitation pour assurer le suivi, et de rappeler en même temps les devoirs des uns et des autres. Il y aura ainsi un petit bureau composé d'un facilitateur, d'un adjoint et d'un secrétaire. Après le Rwanda, la mission pourra se poursuivre au Burundi et en Ouganda. Et fort de l'exemple de ce qui se fait en RDC, les autres confessions religieuses pour se joindre à nous.

La délégation de Kinshasa comprend 15 personnes, parmi lesquelles nous comptons 5 femmes, et 5 laics.

Merci de vos prières et de votre soutien. Je serai le seul pasteur Méthodiste du groupe.

Bien à vous dans le Seigneur,

Pasteur Dr. AFUMBA WANDJA Albert


* Le Pasteur Dr. AFUMBA WANDJA Albert a soutenu une thèse de doctorat à la Faculté de Théologie Protestante de Strasbourg sous la direction du Professeur Jean-François COLLANGE. En aout 1985, il est rentré dans son pays, la République Démocratique du Congo (RDC), où il assume plusieurs responsabilités, spécialement dans le domaine de l'enseignement et de Pasteur de paroisse. Il enseigne l'Ethique chrétienne dans les trois facultés de l'Université Protestante au Congo, où il assume en même temps les fonctions de Secrétaire Général Académique (2e personnalité après le Recteur d'une université de 4.500 étudiants, répartis dans trois Facultés, dont le Droit, l'Administration des Affaires et Sciences Economiques, et la Théologie).

A Kinshasa, il dessert la Paroisse Méthodiste Unie Francophone, une petite paroisse d'une moyenne de 150 personnes le dimanche, parce que destinée à une minorité. Ses prédications sont traduites simultanément en SWAHILI pour quelques membres issus des Eglises du Katanga et du Kivu.


Source: EEMNI

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"