Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 22.12.2003   Retour à l'aperçu

Appel du CPDH: REVISION DES LOIS DE BIOETHIQUE : DANGER POUR LES EMBRYONS + RÉFÉRENCE À L'HÉRITAGE CHRÉTIEN DANS LA FUTURE CONSTITUTION EUROPÉENNE

[Credits] Le Comité Protestant évangélique pour la Dignité (CPDH) prend position sur les projets de loi bioéthhiques en discussion à l'Assemblée Nationale. Autre sujet abordé dans ce communiqué de presse, la référence à l'héritage chrétien dans le futur traité constitutionnel. EEMNI se fait l'écho de ses deux déclarations.

" Une nation au visage farouche, et qui n'aura ni respect pour le vieillard ni pitié pour l'enfant ".
Deutéronome 28:50



Contexte et repères

Dans le cadre de la révision des lois de bioéthique par l'Assemblée Nationale (10 et 11décembre 2003), plusieurs nouvelles dispositions ont été adoptées:

- Adoption d'un amendement permettant la création de "bébé médicament". Il permettra à des parents d'un enfant atteint d'une maladie génétique incurable de "fabriquer"des embryons parmi lesquels ils sélectionneront celui qui ne sera pas porteur de cette "anomalie" et qui sera compatible avec son aîné afin de prélever des cellules dans le cordon ombilical.

- Autorisation de la recherche sur l'embryon (embryons surnuméraires actuels et à venir).

- L'Assemblée a intégré dans ses missions un "système de vigilance" concernant l'aide médicale à la procréation et la création de l'Agence de biomédecine qui sera compétente dans les domaines de la greffe, ainsi que dans la reproduction, de l'embryologie et de la génétique humaine.

- Deuxième point positif parmi les autres amendements votés: l'interdiction du clonage thérapeutique et du clonage reproductif et de l'implantation post mortem.

En faisant de l'embryon un matériel de recherche, notre société se place dans une logique utilitariste qui n'est plus respectueuse de la dignité humaine.

Sujets de prière

- Rendons grâces à Dieu pour l'interdiction complète du clonage et l'implantation post mortem d'embryon.

- Prier pour que l'autorisation de la recherche sur les embryons n'incite pas à l'augmentation de la production d'embryons surnuméraires afin d'obtenir toujours plus de matériau d'expérimentation.

- Prier pour que l'aide médicale à la procréation soit bien encadrée et pour que l'Etat comme il en a fait le vœu soit en effet vigilant pour éviter les dérives eugénistes.

- Prier pour que l'autorisation des recherches sur les cellules embryonnaires ne freine pas le développement des voies de recherches (cellules souches adultes) qui garantissent le respect de la dignité de l'homme de sa conception à sa mort naturelle.

- Prier pour que les progrès scientifiques permettent aux nombreux malades ou familles en attente de guérison d'entrevoir un espoir dans des thérapies dont le principe n'est pas de guérir certaines vies humaines au détriment d'autres.


REFERENCE A L'HERITAGE CHRETIEN DANS LE FUTUR TRAITE CONSTITUTIONNEL.

" Rentrez en vous-mêmes, examinez-vous, Nations sans pudeur."
Sophonie 2:1


Contexte et repères

Les 12 et le 13 décembre 2003, les Chefs d'Etat et de Gouvernement se sont réunis pour continuer les discussions autour du projet du futur Traité constitutionnel pour l'Europe. Si les médias ont mis l'accent quasi exclusif sur des accords concernant la répartition des droits de vote, bien peu ont relevé les prises de position tout aussi fermes pour demander la mention de l'héritage chrétien. Quelques jours auparavant, le 10 décembre 2003, une délégation de trois parlementaires européens (Madame Elisabeth Montfort (France), Madame Dana Rosemary Scallon (Irlande) et Monsieur José Ribeiro E Castro (Portugal)) s'était rendue auprès du Ministre italien des Affaires étrangères, Gianfranco Fini, pour lui indiquer l'attente de nombreux européens.

Forts de déjà 400 000 signatures (sur un total beaucoup plus important) de citoyens souhaitant que l'héritage chrétien soit inscrit dans le traité Constitutionnel, ces députés européens insistent pour que soient reconnues les racines de l'Europe et les valeurs à la base de l'intégration européenne.

Il est encore possible de signer cette pétition. La demander au CPDH.

Sujets de prière

- Prier pour que cette pétition ait un impact positif sur les élus de chaque nation.

- Prier pour que l'Europe s'examine (cf Sophonie 2,1) et que l'héritage chrétien soit effectivement inscrit dans la Constitution Européenne.

- Prier pour que l'honnêteté historique prime sur des considérations politiques ou idéologiques.


Source: CPDH - Comité Protestant évangélique pour la Dignité Humaine

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"