Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 28.04.2003   Retour à l'aperçu

Sierra Leone: un évêque évangélique méthodiste dirige les auditions

[Credits] La Commission Vérité et Réconciliation du Sierra Leone, menée par un évêque évangélique méthodiste, a commencé des auditions publiques le 14 avril à Freetown pour panser les blessures que ce pays d'Afrique occidentale a contractées lors de la guerre civile.

Créée par l'Accord de Paix de Lomé en 1999 et mise en place sur une décision du Parlement en février 2000, la commission a pour mandat de rédiger un rapport historique impartial sur les atteintes aux droits de l'homme et les abus commis au cours du conflit armé 1991-99 au Sierra Leone.

Les auditions, qui se poursuivent jusqu'à la mi-juillet, l'aideront à remplir ce mandat, selon l'évêque évangélique méthodiste Joseph C. Humper, président de ladite commission.

Lors d'un échange avec la presse le 9 avril, Humper a expliqué les attentes de la commission: elle espère "donner aux témoins l'occasion de dire soit publiquement soit en privé ce qu'ils ont vécu et les aider à surmonter leur épreuve en leur fournissant une plate-forme leur permettant de valider leur expérience et de reconnaître officiellement les maux subis."

Humper a ajouté que les auditions "permettront aussi au pays d'être engagé dans un dialogue avec lui-même sur les événements dramatiques survenus et sur les changements à promouvoir."

En plus de l'écoute de témoins individuels, la commission tiendra trois autres types d'auditions. "Des auditions thématiques" conçues pour produire une analyse sociale des différents types de violences. Avec "les auditions spécifiques événementielles," la commission essayera de déterminer "si des événements particuliers ont servi un rôle particulièrement catalytique" dans des atteintes aux droits de l'homme. "Des auditions institutionnelles" permettront de vérifier minutieusement le rôle joué par les institutions spécifiques civiles ou publiques "en commettant des abus, comme en les légitimant ou en les ignorant."

Humper a expliqué que la Commission tiendrait des auditions à huis clos pour mieux répondre à une partie de son mandat: recueillir dans ce cadre l'expérience de femmes et d'enfants ayant souffert en particulier de violence sexuelle, recueillir ainsi le témoignage d'un enfant ou quand le témoignage peut mettre en danger la réintégration du témoin dans la communauté.

L'évêque a dit que la Commission Vérité et Réconciliation "comprenait clairement l'énormité de la tâche qui se trouve devant elle en ce qui concerne les auditions publiques." Il a noté que la commission avait récemment accueilli Alex Boraine, l'ancien président de la Commission sud-africaine Vérité et Réconciliation qui lui a partagé sur quatre jours son expérience.

Le président du Sierra Leone a nommé les sept membres de la commission, trois d'entre eux proviennent de l'étranger. En plus de Humper, voici les autres membres du Sierra Leone: Justice Laura Marcus-Jones, vice-présidente, le Professeur John Kamara et Sylvanus Torto. Parmi les autres membres figurent le Professeur William A. Schabas du Canada, Santang Ajaaratou Jow de Gambie et Yasmin Louisa Sook d'Afrique du Sud.

À la fin de l'année dernière, plus de 70 personnes ont été recrutées et formées pour enregistrer les déclarations des témoins des différentes parties du pays. Des milliers de déclarations ont déjà été collectées. Environ 50,000 personnes sont mortes au cours du conflit, tandis que beaucoup d'autres demeurent mutilées à vie.

* * *

Le 16 avril 2003

*************************************


Source: Service de presse évangélique méthodiste (UMNS)

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"