Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 04.04.2003   Retour à l'aperçu

Belgique, Bruxelles: Dieu et les Valeurs chrétiennes dans le projet de Traité constitutionnel de l'Union européenne

[Credits] L'un des débats les plus importants à la Convention sur l'Avenir de l'Europe porte sur la mention de Dieu et des valeurs chrétiennes, voire judéo-chrétiennes dans l'article 2 de la proposition de Traité constitutionnel. Cet article stipule que:

L'Union est fondée sur les valeurs de dignité, de liberté, de démocratie, d'Etat de droit et de respect des droits de l'homme, valeurs communes à tous les Etats membres. Son objectif est une société qui vive en paix grâce à la pratique de la tolérance, de la justice et de la solidarité.

De nombreuses églises, communautés de croyants et particuliers trouvent cet article trop général et souhaiteraient qu'une mention soit faite dans l'article de la culture chrétienne qui a forge l'Europe et qui est basée sur la foi en Dieu.

L'Alliance Evangélique Européenne souhaite faire entendre sa voix parmi celle des autres croyants et clarifier sa position à ce sujet.

Comme nous l'avons déjà affirmé dans notre première contribution au Forum sur l'Avenir de Europe, nous souhaitons que l'Union européennes soit avant tout une communauté de valeurs, telle que celles-ci sont mentionnées dans ledit article 2. Notre but premier est donc de voir garantie, au nom de la justice et de l'équité, la liberté de croire et de pratiquer pour toutes les communautés de croyants. Nous ne revendiquons pas de place privilégiée pour les croyants, mais nous souhaitons que leur voix soit entendue dans la société au milieu de toutes les autres voix.

Dans le but de préserver et de protéger cette diversité, nous refusons l'idée d'une société purement séculière, où la croyance religieuse serait reléguée à la sphère strictement privée. Nous favorisons l'idée de société pluraliste, où les différents courants de foi et de pensée pourraient co-exister et faire entendre leur voix, dans une véritable démocratie.

Afin de respecter la diversité, l'UE ne doit pas ignorer les croyants. Il est important que les églises et les autres communautés de croyants, qui représentent un grand nombre d'habitants dans les pays membres, soient reconnues comme des partenaires sérieux à l'intérieur de l'Union.

Nous estimons donc qu'une mention des valeurs judéo-chrétiennes, qui ont forgé la culture européennes et sont vécues aujourd'hui à côté d'autres valeurs dites "séculières" serait la bienvenue dans le projet de Traité constitutionnel.

Plusieurs projets d'amendement à l'article 2 ont été proposés. Tous visent à clarifier l'idée de liberté et de démocratie. L'un deux propose les ajoutes suivantes (en caractère gras):

L'Union est fondée sur les valeurs de dignité, de liberté, de démocratie, d'Etat de droit et de respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales, valeurs communes à tous les Etats membres. Son objectif est une société qui vive en paix grâce à la pratique de la tolérance, de la justice et de la solidarité.

Les valeurs de l'Union comprennent les valeurs de ceux qui croient que Dieu est la source de la vérité, de la justice, du bien et de la beauté, comme de ceux qui ne partagent pas une telle croyance, mais respectent les valeurs universelles provenant d'autres sources.

Dans le souci du respect de la diversité et de la défense du pluralisme exprimés plus haut, nous espérons que cette proposition aura la faveur des Conventionnels et nous confions cette intention dans notre prière.


Source: Alliance Evangélique Européenne/CPDH - Comité Protestant évangélique pour la Dignité Humaine

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"