Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 22.09.2002   Retour à l'aperçu

Norvège, Oslo: le président macédonien reçoit le prix Méthodiste de la paix

[Credits] Le président de la République de la Macédoine, Boris Trajkovski, a reçu le Prix Méthodiste Mondial de la Paix 2002 en raison de son engagement en faveur de la paix: comme chef d'Etat, il n'a pas cessé de déployer des efforts pour apporter la paix dans sa région des Balkans.

Trajkovski a reçu cette distinction le 18 septembre, lors d'une cérémonie spéciale organisée au cours de la réunion du comité exécutif du Conseil Méthodiste Mondial à Oslo.

"C'est une joie pour moi de recevoir ce prix de ma famille," a-t-il dit à l'Agence de presse évangélique méthodiste. "Cela signifie que je suis toujours dans leurs coeurs et leurs prières et qu'ils seront toujours derrière moi," a-t-il dit avec le sourire.

Trajkovski est responsable laïque et président du Conseil de l'Eglise Evangélique Méthodiste (EEM) en Macédoine. Il a dit qu'il avait grandi au sein de l'Eglise Evangélique Méthodiste(EEM) et qu'il était actif dans les mouvements de jeunesse. Son pasteur, le pasteur Mihail Cekov, a fait le déplacement d'Oslo pour prononcer la bénédiction à la fin de la remise du prix.

"Chaque nation lutte pour la paix," a dit Trajkovski dans son discours. "Mais la seule paix qui dure pour toujours, on la trouve dans une relation véritable et durable avec Jésus Christ."

Les habitants de la Macédoine méritent qu'on leur crédite la paix, a-t-il dit. Ils "cherchent la lumière," a-t-il ajouté et il a demandé au comité de prier pour eux.

"Au cours de l'année écoulée, pendant la période de ma vie la plus stimulante, j'ai fait l'expérience des paroles du Christ, j'ai vécu avec ses paroles et j'ai survécu seulement à cause de ses paroles," a-t-il précisé.

A un moment donné, il a été dans l'obligation de signer le déclenchement d'un conflit; cette mesure a été très difficile pour lui, reconnaissait-il aux membres du comité exécutif dans sa brève intervention du 19 septembre. "Je savais que la signature de ces documents allait à l'encontre de tout ce que je croyais, mais je savaisqu'il fallait mettre aussi dans la balance mes responsabilités présidentielles."

Plus tard, au cours d'une discussion avec son administration, il avait laissé entendre qu'il ressemblait à un homme au milieu d'un feu, mais "Dieu était bien là avec moi."

Trajkovski a dit qu'il priait le matin et la nuit et mettait sa vie dans les mains de Dieu.

L'évêque Sunday Mbang du Nigeria, président du Conseil Méthodiste Mondial, a remis le prix à Trajkovski en relevant son courage comme responsable et sa contribution inestimable à la stabilisation de son pays; il a aussi relevé son engagement à la tête du gouvernement veillant à l'équilibre des forces en présence et à l'établissement de la paix dans une région passée du socialisme à la république; il a enfin relevé sa créativité comme leader mondial et comme disciple de Jésus Christ; pour toutes ces raisons, "le Conseil Méthodiste Mondial a souhaité honorer Boris Trajkovski en lui remettant le prix méthodiste mondial de la Paix pour l'année 2002," a dit Mbang.

Le Conseil Méthodiste Mondial attribue cette distinction chaque année depuis 1977. Parmi les personnalités qui ont reçu ce prix par le passé figurent Nelson Mandela, Kofi Annan, Jimmy Carter et Gorbachev Mikhail.

La cérémonie de remise de prix 2002 eut lieu dans l'Église Luthérienne de Trefoldighetskirken. Le Skien United Methodist Scout Brass Band a entraîné les participants dans les rues de la ville jusqu'à l'Eglise Evangélique Méthodiste (EEM) Centralkiken, où se tenait la réception.

Au cours de la remise du prix, le Norwegian Youth Choir s'est produit; il a envoyé un message à l'adresse de Trajkovski: "M. le Président, félicitations pour ce prix. Nous sommes fiers d'être avec vous en cette soirée. Merci pour avoir osé être un modèle pour la paix."

Trajkovski avait pour vision un pays uni comprenant à la fois des Macédoniens et des Albanais vivant en paix; sa vision lui a permis de rallier les voix albanaises au cours des élections de 1999. Trajkovski a aussi joué un rôle crucial dans l'adoption par le Parlement de la Macédoine d'une nouvelle constitution reconnaissant l'existence de la minorité albanaise aussi bien que des principaux groupes religieux non-orthodoxes. Ces groupes comprennent des Catholiques Romains, des Juifs, des Musulmans et des Méthodistes.

Cet homme de 46 ans a été par le passé ministre adjoint des affaires étrangères de Macédoine. Il est sorti diplômé de l'Université St. Cyrille et Méthode de Skopje en 1980 et s'était spécialisé dans le droit commercial et social. Lui et sa femme, Vilma, employée par la Banque Nationale de la République de la Macédoine, ont deux enfants.

Au cours des 12 dernières années, Trajkovski a participé à des conférences internationales sur la résolution de conflits, la tolérance religieuse et la liberté religieuse. Sa biographie officielle insiste sur son implication dans l'amélioration des relations de la Macédoine avec d'autres pays. Il a souligné en conclusion l'importance de la paix.

Trajkovski dit: "Dieu m'a appelé à être président et à être un conciliateur."

* * *
par Kathy Gilbert, journaliste auprès de l'Agence de presse évangélique méthodiste, en poste en Norvège.

Le 19 septembre 2002

*************************************


Source: Service de presse évangélique méthodiste (UMNS)

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"