Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 28.10.2002   Retour à l'aperçu

États Unis, Wilmore, Ky.: l'ossuaire mentionne l'existence de Jésus, peut-être la preuve extrabiblique la plus ancienne de l'existence historique de Jésus

[Credits] Le pasteur Ben Witherington III est au coeur d'une controverse autour d'une trouvaille archéologique datant de 63 après Jésus-Christ.

Un professeur du Nouveau Testament au Séminaire Théologique d'Asbury et rédacteur de la revue "Biblical Archaeology Review", Witherington, pasteur évangélique méthodiste de la Conférence Annuelle du Kentucky, a participé le 21 octobre à l'annonce de la découverte récente en Israël d'un ossuaire en pierre à chaux, qui semble constituer la preuve archéologique la plus ancienne de l'existence de Jésus Christ.

L'ossuaire, une boîte utilisée par les Juifs aux temps du Christ pour conserver les os du défunt, porte une inscription araméenne simple mais provocatrice: "Jacques, fils de Joseph, frère de Jésus."

"L'inscription se présente ainsi 'Jacques, fils de Joseph, frère de Jésus,' et pas sous la forme de 'Jacques, frère de Jésus, fils de Joseph,'"
a dit Witherington. "Nous aurions pu nous attendre à la dernière tournure, si c'était une contrefaçon. Aussi, la dernière inscription, dont nous disposons, soulèvent quelques questions sur les relations de Jésus avec Joseph. Telle qu'elle est écrite, l'inscription nous dit simplement "les relations de Jacques à deux de ses proches parents - son père et son frère."

"Cette inscription est la plus importante des preuves extrabibliques de ce genre, que Jacques a existé, qu'il a été quelqu'un d'important et qu'il a été le frère d'un autre Juif de la plus haute importance - Jésus."


Il est peu commun pour un ossuaire de porter une inscription se référant à un frère, a-t-il dit. Ce n'était pas une pratique habituelle de mettre le nom d'un frère sur l'ossuaire à moins que le frère ne soit quelqu'un de bien connu, a-t-il ajouté.

"Puisque l'Araméen dit ici clairement frère, sans qualification, on peut en déduire tout naturellement que Jacques avait les mêmes liens de parenté avec Jésus qu'il avait avec Joseph. Autrement dit, l'épigraphie s'élève contre toute théorie, qui tiendrait en réalité les frères de Jésus pour ses cousins, comme le font les traditions catholiques quelque peu ultérieures."

L'ossuaire en pierre à chaux a été découverte il y a plusieurs années après son achat par un revendeur d'antiquités à Jérusalem pour une somme estimée de 200 $ à 700 $. Depuis sa découverte, il a été gardé au secret, tant que duraient les efforts d'authentification.

"J'ai mené mes propres recherches et je suis convaincu que c'est sérieux," a dit Witherington. "L'ossuaire a été là-bas pendant 15 ans. Il est clair et net que les gens ignoraient tout de sa valeur tout en le manipulant."

Cette découverte a quelques implications importantes, précise Witherington.

"La sainte famille pratiquait l'araméen, comme nous le pensions longtemps, et pas l'hébreu ni le grec. Probablement que l'araméen était la première langue pratiquée par les premiers judéochrétiens à Jérusalem certainement responsables de l'enterrement de Jacques et de l'inscription de cet ossuaire en langue araméenne," a-t-il dit.

"Comme l'historien Juif Josèphe le suggère, Jacques a vécu et est mort à Jérusalem et maintenant nous savons qu'il a aussi été enterré là-bas, et pas dans sa région d'origine, la Galilée," a-t-il ajouté. Josèphe suggère que Jacques a été tué en 62 après J. Ch., à une date coïncidant avec la datation de l'ossuaire.

Witherington a dit que si l'enterrement avait eu lieu autour de 63 de notre ère, cela voudrait dire que les judéochrétiens ne s'étaient pas encore enfuis de la ville, bien que la Guerre Juive avec Rome avait déjà commencé.

"Je présume que si l'ossuaire ne contenait pas d'ossements au moment de sa découverte, c'était parce que les judéochrétiens qui s'étaient enfuis à Pella (selon la tradition de l'Eglise) ont probablement pris les ossements avec eux, de façon à ce que les Romains ne profanent ses restes. L'ossuaire était probablement trop lourd pour qu'ils le portent avec eux dans leur fuite, surtout s'ils avaient quitté la ville à la hâte."

Witherington a dit que l'inscription en araméen cursif aide à fixer la période de sa rédaction.

"Actes 21 nous informe que Paul a rencontré Jacques à Jérusalem lors de son dernier voyage à Jérusalem. Cette rencontre se déroule au moment où Festus et Felix étaient les proconsuls en Judée. Autour des années 58-60 après J. Ch., probablement à la fin de cette période," a-t-il dit.

"Cela confirme que Jacques était toujours vivant en ce temps-là et dès lors que Paul et Luc ont quitté Jérusalem en 60 après J. Ch., il est probablement significatif pour Luc de ne pas avoir mentionné la mort de Jacques. C'est la preuve que sa mort n'est pas survenue quand il était là et qu'apparemment il n'en avait pas entendu parler après leur départ pour Rome et sa rédaction des Actes."

Witherington envisage maintenant la rédaction d'un livre sur cette découverte avec Jambes Hershel, rédacteur de la Revue d'Archéologie Biblique (Biblical Archaeology Review). La chaîne TV Discovery prévoit des émissions spéciales sur l'ossuaire pour Pâques 2003 et la publication de leur livre est prévue au même moment.

"On a longtemps pensé que Jacques était comme un demi-frère de Jésus. Cette découverte augmentera l'intérêt pour Jacques, personnage important."

* * *

Le 24 octobre 2002


Source: Service de presse évangélique méthodiste (UMNS)

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"