Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 10.10.2002   Retour à l'aperçu

Etats Unis: le NCC demande à Bush d'entendre les Eglises sur l'Irak

[Credits] Les responsablesdu Conseil National des Églises (NCC) demandent au président Bush de tenir compte des divers responsables et groupes chrétiens qui ont exprimé leur opposition à une réplique militaire unilatérale, préventive contre l'Irak.

Le comité exécutif du NCC a envoyé une lettre à Bush lors de réunion du 7-8 octobre à New York, signée conjointement par le président de l'organisation oecuménique, Elenie Huszagh et par son directeur, le pasteur Robert Edgar, pasteur évangélique méthodiste.

"En beaucoup d'occasions, vous avez cité votre souci d'une vie inspirée par les principes de la foi," ont écrit les responsables à Bush. "Ce sont justement de tels principes qui ont motivé l'opposition de beaucoup de responsables chrétiens et de leurs organisations à une telle attaque armée. Des millions d'américains chrétiens sont membres d'Eglises dont les responsables vous ont écrit à un moment où vous allez prendre de graves décisions."

La communauté religieuse a pris position quant à la guerre avec l'Irak. Ses prises de position sont accessibles en anglais sur le site Web du NCC: www.ncccusa.org/iraq. Vous y trouverez les déclarations de l'évêque Sharon Brown Christophe, président du Conseil des Évêques de la dénomination et Jim Winkler, directeur de la Commission évangélique méthodiste Église et Société.

La comité exécutif du NCC a enjoint Bush "de changer complètement de cap" sur la question de la guerre avec l'Irak. "Nous vous pressons d'agir avec courage et patience en recherchant par exemple une alternative à la guerre et en traitant des dangers réels auxquels la communauté mondiale est confrontée," ajoute la lettre.

Dans un appel distinct lancé le 24 septembre, les membres du Groupe de Travail des Femmes pour la Justice du NCC ont exprimé leurs inquiétudes pour les femmes et les enfants d'Irak, qui ont déjà beaucoup souffert des années durant suite aux sanctions économiques.

"Nous sommes également inquiètes de l'avenir de nos propres enfants, en particulier de ceux qu'on enrôlerait pour mener la guerre contre l'Irak," précise la déclaration. "Les présidents et les législateurs peuvent déclarer la guerre, mais ce sont les enfants qui y meurent."

Le groupe a fait appel aux femmes croyantes "pour qu'elles élèvent leurs voix au nom de ceux qui n'ont que peu de voix et aucun pouvoir: les femmes et les enfants de l'Irak." Il a aussi pressé le Président Bush "de donner un bon exemple à la communauté internationale en cherchant une alternative à la guerre en Irak et au Moyen-Orient."

Le 9 octobre 2002


Source: EEMNI

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"