Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 18.11.2002   Retour à l'aperçu

Connexio: l'actualité missionnaire

[Credits] Récit d'un voyage en RDC

Le 4 octobre 2002 était un jour historique à Lubumbashi, dans la République du Congo Démocratique. Une grande parade militaire marqua le départ des dernières troupes du Zimbabwe stationnées au Congo, et se déroula directement de vant le Centre Méthodiste. Ce fut une sorte de fête d'amis, car tout le monde espère qu'au Congo, même sans l'aide de troupes étrangères, que la paix régnera à nouveau. Le pasteur de Signau, Werner Eschler, Nicole Gutknecht, collaboratrice à Connexio. et moi-même avons pu suivre personnellement cet évènement unique sur place.

Finalement c'est en nous faufilant entre les transports de troupes et les chars que nous avons pu rejoindre l'aéroport. Ce fut notre départ après une visite de 14 jours auprès de nos églises partenaires dans le Sud du Congo et dans le Nord Katanga.

Nous avons visité beaucoup de personnes connues. Tout d'abord l'évêque Katembo à Lubumbashi et l'évêque Ntambo à Kamina, mais aussi les trois hôtes qui étaient en Suisse en novembre dernier: madame Mabila Mankand et le pasteur Kalima Mutumbo à Lubumbashi et Paulin Mukwiza à Kolwezi. C'était impressionnant de découvrir dans quelles conditions ils vivaient et travaillaient. A Mulungwishi nous avons visité nos collaborateurs Béatrice et Claus Nielsen et bien sûr nous avons égaIement rencontré la retraitée, mais toujours active Louise Werder.

De la part de toutes ces personnes, nous vous transmettons les salutations les plus chaleureuses ainsi qu'un grand remerciement pour toute l'aide perçue de la part de la Suisse et de la France. La situation actuelle du Congo nous laisse un sentiment mitigé.

D'un côté, il y a partout des signes d'espoir et de renouveau: départ des troupes étrangères, atmosphère paisible dans les rues, des rues barrées et des contrôles de police plutôt rares, de l'essence et de l'argent disponibles. D'un autre côté, on constate de gros besoins dus à une économie ruinée. Durant des décennies le pays a été exploité et pillé par ses dirigeants, et à présent l'argent manque pour concrétiser d'importants investissements. Pour les investisseurs étrangers l'insécurité est encore trop grande pour s'engager au Congo. La situation à Kolwezi est particulièrement difficile. Plus de 80% de la population sont dépendants de la mine de cobalt et de cuivre. Celle-ci malheureusement est hors d'état de produire. L'argent pour les réparations et pour le carburant manque. Depuis 11 mois les salaires n'ont plus été versés et il n'existe aucune assurance chômage. Si la mine reprenait ses activités, quelque dix mille personnes auraient à nouveau un revenu, car du cuivre il y en a encorebeaucoup et les besoins sont réels.

A Kolwezi, mais également à Lubumbashi et à Kamina, on trouve des centaines d'enfants des rues qui n'ont plus de parents, ou qui ont été repoussés par leurs parents parce que la misère est devenue insupportable pour eux. Le soutien de ces enfants est un devoir important pour l'église tout comme pour les organisations humanitaires. Durant des années, la Mission Extérieure a notamment soutenu un programme d'alimentation à Kamina que nous avons d'ailleurs pu visiter.
Durant notre séjour nous avons visité la plupart des projets soutenus par Connexio dans la province de Katanga.

Des entretiens approfondis ont pu être menés en particulier avec le comité du projet agricole ainsi qu'avec les professeurs de l'université à Mulungwishi. Malheureusement, il ne nous a pas été possible de visiter les hôpitaux à Kapanga et à Kabongo. Toutefois les médecins responsables nous ont assurés du bon fonctionnement de ces hôpitaux et nous firent part de la manière de pouvoir les soutenir au mieux. Nous nous sommes donc mis d'accord pour leur envoyer entre autres un conteneur avec divers matériels et notamment des bandages que nos groupes de femmes préparent toujours avec joie.

Claire Meier nous informe du Zimbabwe sur des situations semblables à celles du Congo. Quoique le pays soit très fertile, les gens souffrent de la famine. La crise économique, la grande souffrance à cause du sida, la mauvaise saison des pluies et la difficile situation politique ont mis une grande part de la population dans une grande misère.

Erich Allenbach nous écrit d'Argentine et nous informe que la situation à Barrio San Pablo, où il travaille, est actuellement très tendue. Malgré le soutien apporté par le gouvernement, la famine a sensiblement augmenté. On leur demande à la Lecheria des aliments, des médicaments ainsi qu'un soutien financier pour acheter des bouteilles de gaz butane. Il devient impossible de satisfaire tous les besoins. L'insatisfaction générale dans le pays monte en puissance surtout dans les quartiers pauvres, et la Lercheria, qui est pratiquement la seule institution sur place est mise sous pression. Ceci exige de la part de la direction, en plus d'une attitude compréhensive, une nécessaire force d'endurance. En tant que chrétiens ils sont reconnaissants de pouvoir déposer de telles charges et d'être toujours à nouveau fortifiés pour leur mission.

Ruth et Andreas Froesch, nos collaborateurs en Ukraine ont entamé début octobre un séjour d'une année de congé en Suisse. Dans le prochain mois ils visiteront différentes paroisses pour parler de leur travail d'implantation d'église à Kiev.

Inauguration d'une nouvelle église à Varna

C'est avec plus de 500 personnes, et en présence des représentants des autorités de la ville et de méthodistes de différents pays, que fut inaugurée une nouvelle église à Varna lors d'un culte de plus de trois heures. L'Eglise Méthodiste partenaire de Tann-Rüti a également participé à cet évènement festif avec un groupe. Elle a soutenu l'église de Varna durant de longues années difficiles avec un soutien matériel et spirituel. Il y a 10 ans exactement que fut posée la première pierre de l'Eglise de Varna. A l'époque, le financement de l'Eglise était assuré, mais lorsque des protestations s'élevèrent contre la présence d'une Eglise protestante, la construction fut arrêtée durant trois années. Un renchérissement de près de 300% remit en cause l'achèvement de l'église. C'est finalement grâce à un soutien du fond millenium des autorités missionnaires à New York et des dons privés que le projet arriva finalement à terme. Pendant ce temps-Ià, la communauté de Varna ne resta toutefois pas concentrée uniquement sur son projet central, elle créa dans Varna et ses alentours treize nouvelles églises!

Ce qui est remarquable aussi, c'est qu'il y eut une excellente coopération avec les Bulgares et les autres minorités ethniques. L'église de Varna a été longtemps soutenue par Mission + Diaconie grâce aux montants de la «semaine d'offrande». Nous voulons également remercier chaleureusement tous ces donateurs.

Aide aux sinistrés des inondations

Beaucoup d'entre-vous ont rapidement réagi avec une aide financière pour pallier dégâts terribles causés par les inondations en Allemagne et en Europe de l'Est. Jusqu'à la mi-octobre nous parvinrent près de SFr 130'000. - Pour ce soutien généreux nous vous remercions vivement au nom des victimes de la catastrophe. Ces dons seront à présent remis aux paroisses et autres centres nécessiteux. Dès que nous aurons des informations concrètes sur les actions de secours qui ont été entreprises, nous vous en informerons. Entre temps, nous avons également appris qu'il y a eu des inondations graves en France et dans le sud de l'Argentine. Selon les besoins, nous apporterons de l'aide également dans ces régions.

Camps pour jeunes adultes en Argentine

En collaboration avec l'Eglise Méthodiste d'Argentine, Connexio organisera en mars 2003 un nouveau voyage dans ce pays particulièrement secoué par des crises. L'objectif est de rencontrer des personnes de cultures différentes et de prendre une part personnelle à la vie de celles-ci. Veuillez s.v.p. sensibiliser les personnes jeunes dans votre entourage pour ce projet. Des informations complémentaires sont disponibles au siège de Connexio.

Rencontres Connexio 2003 à Berne les 25 et 26 octobre

Dans à peu près un an, Connexio donnera l'occasion aux amis intéressés de Suisse, de France, ainsi qu'aux hôtes de nos églises partenaires de se rencontrer. Samedi nous travaillerons des thèmes importants en différents groupes et dimanche, nous fêterons ensemble un culte commun. Notez dès aujourd'hui ces dates importantes dans votre agenda.

Je vous remercie très sincèrement pour votre soutien à Connexio.

Avec mes amicales salutations,

Andreas Stämpfli, Secrétaire général Connexio
Traduction allemand / français par Emile Fath

Octobre 2002


Source: EEMNI

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"