Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 04.11.2002   Retour à l'aperçu

Etats Unis, New York: l'Église reste une base missionnaire, selon le théologien

[Credits] Bien que ses membres soient absorbés par d'autres activités valables, l'église de Jésus Christ "est essentiellement et fondamentalement une base missionnaire," selon un théologien évangélique méthodiste.

Dieu a confié à l'Eglise la charge de la mission; la Bible en parle et ce mandat est toujours une priorité aujourd'hui, a dit le pasteur Scott Jameson Jones, qui détient la chaire de l'évangélisation à la Faculté de Théologie évangélique méthodiste Perkins à Dallas. Il a présenté le 7 mai dernier un cours sur la mission aux membres de la Commission pour le Mission et le Service de l'EEM.

Jones a relevé que l'Église Evangélique Méthodiste est née à cause d'une controverse au sujet de la mission, et non pas sur une question doctrinale ou politique, il a souligné ensuite que Dieu a employé la dénomination "de façon puissante" au cours des années. Il importe à ses yeux de se concentrer maintenant sur la mission, a-t-il dit.

Une partie du problème est né du fait que l'évangélisation et la justice sociale soient devenues des questions distinctes plutôt que parties d'un tout. Il arrive dans les églises locales, par exemple, que des comités missionnaires "traitent typiquement les gens comme des corps sans coeur," a dit Jones, tandis que d'autres comités d'évangélisation "traitent les gens comme des âmes immatérielles."

Il ne doit pas en être ainsi, a-t-il expliqué, parce que la doctrine de l'église offre "une compréhension complète de la voie du salut" qui intègre parfaitement l'évangélisation et la justice sociale. N'importe quelle activité, -donner à manger à un homme affamé tout comme tondre la pelouse de l'église-, peut avoir une dimension d'évangélisation tant que l'intention est l'invitation des non-chrétiens à devenir des chrétiens engagés.

Sur la question du dialogue interreligieux, les évangéliques méthodistes doivent apprendre à être des voisins et des collaborateurs avec les adeptes d'autres religions, mais ne jamais perdre jamais l'espoir d'inviter les autres à devenir des chrétiens, a dit Jones.

Trop de responsables et de communautés évangéliques méthodistes américaines présument vivre dans une nation qui est en grande partie chrétienne. "Mais même dans le Bible Belt du Texas, la moitié de la population vit sans pratique religieuse," a-t-il précisé. Et parce que la culture ne favorise pas l'éveil à la foi, les communautés locales doivent réfléchir à la manière de ramener les gens à la foi.

"Chaque communauté doit être une station missionnaire," a dit Jones. Mais trop de communautés, a-t-il déclaré, gaspillent leurs ressources dans d'autres activités intéressantes.

Il a caractérisé les pasteurs de la dénomination comme répondant à trois stéréotypes - l'aumônier qui s'occupe des mourants; le fonctionnaire religieux travaillant pour son salaire; et le missionnaire qui incorpore l'évangile dans le contexte de sa communauté. C'est le missionnaire qui est nécessaire, -insiste-t-il- et les laïcs doivent aussi comprendre leur vocation comme partie intégrante de la mission de Dieu.

Les séminaires doivent former les pasteurs pour qu'ils deviennent des missionnaires et les agences missionnaires de l'église doivent favoriser l'émergence d'églises missionnaires, plutôt que d'être seulement de simples contrôleurs de la mission, selon Jones.

* * *

Le 8 mai 2002


Source: Service de presse évangélique méthodiste (UMNS)

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"