Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 04.11.2002   Retour à l'aperçu

Suisse: "Nous voulons un renouvellement de l'Eglise" Une rencontre avec l'évêque Grandon du Chili

[Credits] Au cours de ses 7 premiers mois depuis sa prise de fonctions, l'évêque Grandon a déjà visité plus d'une centaine de communautés locales dans tout le Chili. Et pourtant, il a trouvé du temps à la mi-septembre pour faire un saut en Suisse avec sa fille.

Grandon trouve particulièrement enrichissant le contact des différentes communautés locales, bien que ces déplacements représentent pour lui parfois plus de 25 heures de voyages en bateau ou en bus (et une perte de poids de 14 kg déjà ...). "J'ai pour tâche principale de réveiller l'espoir chez les gens. Au Chili, il existe une diversité de communautés locales: dans les villes, dans les campagnes, des communautés aux finances saines et de grandes institutions comme de petites annexes en grandes difficultés financières. Il est important de mettre mieux en réseau les communautés entre elles, car nous formons un corps."

RESPECT DE l'EEM POUR SON TRAVAIL

L'EEM au Chili (IMECH) compte 8000 membres environ en tout, mais seulement environ 3000 d'entre eux sont en mesure d'apporter une contribution financière consistante à l'Eglise. 126 communautés sont desservies par 66 pasteurs et 14 pasteures. Avant de devenir évêque, Pedro Grandon a été pendant 28 ans l'un d'entre eux. L'EEM jouit d'un grand respect au sein de la population chilienne, en raison de son engagement en faveur des droits de l'homme sous la dictature militaire de Pinochet ainsi que pour ses 60 institutions sociales dans tout le pays. C'est ainsi que beaucoup d'écoles ont aussi été construites, par exemple, dans des régions pauvres. Au coeur du travail de l'Eglise actuellement, il y a la ferme volonté d'être proche des gens: "Nous voulons prêcher un évangile global et comprendre que nous formons une partie du Royaume de Dieu. De cette manière, nous essayons de réaliser notre mission sans beaucoup d'argent. Et nous voulons aussi un renouvellement de l'Eglise. Car malgré tous les problèmes, nous avons aussi des rêves et des défis. Un de ces défis, c'est le travail des immigrants qui viennent s'installer au Chili en provenance d'autres pays d'Amérique du Sud; les autres défis à relever, ce sont les détresses et les besoins de la société. Parmi les sujets en cause figurent le sida, le divorce et l'avortement."

SOUHAIT D'UNE PARTICIPATION PLUS FORTE


La visite de l'évêque Grandon en Suisse renforce les relations entre l'EEM suisse et chilienne. Il remercie l'Eglise suisse/française de tout le soutien financier qu'elle apporte à son Eglise partenaire chilienne. Ce soutien permet la construction de presbytères et le financement d'une assurance sociale pour les pasteurs. Ils doivent s'en sortir avec un salaire mensuel de 180 dollars US. Par ailleurs, l'Eglise Suisse/France finance les projets des communautés indiennes Mapuche et la formation permanente de groupes les plus divers à l'intérieur de l'Eglise. Cependant ce soutien financier doit prendre de plus en plus la forme d'échanges mutuels: "Nous espérons que nos échanges vont s'intensifier", confirme Grandon. Cela pourrait signifier bientôt, par exemple, l'accueil en Suisse d'une pasteure chilienne pour une année.

le 17 octobre 2002


Source: Kirche+Welt N°19 / 20

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"