Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 08.03.2002   Retour à l'aperçu

Russie: d'autres restrictions en vue en matière de liberté religieuse

[Credits] "Seules les communautés religieuses traditionnelles qui existent depuis plus de 80 ans et peuvent prouver plus d'un million d'adhérents, auront droit à l'avenir d'une pleine liberté religieuse en Russie. Un tel projet de loi se trouve en mars à l'ordre du jour de la Douma, le parlement russe", écrit Heinz Gstrein, théologien orthodoxe, orientaliste et collaborateur de la "foi dans le 2ème monde" (G2W) dans une dépêche de RNA du 6 mars 2002. C'est ainsi que le vice-président de la commission parlementaire pour les "associations publiques et les organisations religieuses", Alessandro Tschujew, poromoteur du nouveau règlement, a expliqué que la première restriction de la liberté religieuse édictée sous le président Eltsin après le changement de régime n'est plus suffisante pour préserver la Russie de l'"activité des sectes chrétienness, des nouvelles religions et des pseudo-religions".

L'ancien décret garantissant une pleine liberté religieuse existe depuis 15 ans et remonte au temps de la Perestroïka de Gorbatschow. Les Baptistes, les Catholiques, les Luthériens, les Méthodistes, les Pentecôtistes et les Réformés en remplirent les conditions, mais pas l'Armée du Salut devenue particulièrement active ainsi que différentes Eglises libres.

Le nouveau règlement en vue exige de ces communautés religieuses 80 ans de présence en Russie. En outre, elles doivent compter un minimum d'un million de croyants. "Ces conditions ne sont remplies en Russie par aucune Eglise de la Réforme ni par les catholiques orientaux non plus," affirme Gstrein, lequel ajoute: "pour les communautés religieuses qui ont "un caractère national", la nouvelle loi n'exige par contre que 100 000 adhérents pour les privilégier comme "religion traditionnelle". Cela profite en premier lieu aux Juif, aux musulmans et aux bouddhistes, mais aussi aux chrétiens arméniens."

On a lieu de craindre que soit votée la nouvelle loi religieuse, en raison des rapports de force dans la Duma, où l'orthodoxie russe, les vieux communistes ainsi que d'autres "nationaux-orthodoxes" ont la côte aujourd'hui.

07.03.2002


Source: Heinz Gstrein/RNA

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"