Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 20.05.2002   Retour à l'aperçu

France, Munster: le centenaire du Temple de la Paix

[Credits] Pendant 31 ans, la Communauté Évangélique (Evangelische Gemeinschaft) de Munster, et qui s'appelle depuis 1968 Église Évangélique Méthodiste, s'est réunie dans des salles louées. Jacob SCHMIDLI a pris pied à Colmar en juillet 1871 pour y annoncer l'Évangile du Christ - Jésus, suite à des demandes pressantes provenant de Durrenentzen et autres lieux.

Dès la fin du mois d'août de cette même année, J. SCHMIDLI se rend à Munster, répondant à des sollicitations. Il rassemble une quinzaine de personnes dans une salle appartenant à un certain LAMEY, un lieu qui n'avait pas très bonne renommée. "Mais là où le péché s'est amplifié, la grâce a surabondé."

La Communauté Évangélique de Munster est en ces années une annexe de celle de Colmar. Elle connaît de nombreux pasteurs. Un pasteur, en ces temps-là, restait au service d'une communauté locale pendant 3 à 4 ans. Certes, en 1888 elle trouve son autonomie sur décision de la Conférence Annuelle. A partir de cette date, nous connaissons quelque peu les adresses de pasteurs. Il est vrai que depuis 1874, lors du ministère de Noah G. SCHAEFER, les adhérents se rassemblent dans une salle appartenant à la famille HUMMEL.

Le lieu de culte, plutôt sombre, écrira-t-on plus tard, n'a pas empêché les pasteurs dans le val St Grégoire de développer une activité évangélisatrice. Par leur ministère, des femmes et des hommes ont connu une vie nouvelle en Christ. Il est vrai qu'à cette époque les hostilités ecclésiales n'étaient pas rares. Toutefois, une chorale s'est constituée. Des Écoles du Dimanche sont ouvertes, à Munster, à Breitenbach, au Sentenbach et à Ampfersbach. Une statistique du 29 Mars 1879 note 205 enfants et 15 enseignant(e)s.

Nous pensons que les constructions de temples des Communautés Évangéliques à Strasbourg, Muntzenheim, Colmar et Mulhouse ont incité les fidèles à Munster à réfléchir quant à leur " Maison de Dieu". Le pasteur G. DEISLINGER constitue en 1899 - 1900 un "Conseil de fabrique", soit une association pour la construction. Très rapidement des terrains d'un total de 6,51 ares sont acquis au lieu dit BIRKEN, à la sortie Ouest de la ville.

La Conférence Annuelle de 1900 ne répond pas à la sollicitation d'aide financière de la Communauté Évangélique de Munster, car celle-ci ne dispose pas des deux – tiers du montant à investir.
C'est alors que se produit l'aide spéciale ouvrant "le chantier de la construction".

En 1874 la famille FUSSNER de Luttenbach émigre aux États-Unis. Henri ( ?) qui a fréquenté l'École du Dimanche à Munster adhère dans la nouvelle patrie à la Communauté Évangélique - il répond à l'appel du Christ et s'engage dans le ministère pastoral. Vers 1900, il apprend le projet de construction que nourrissent ses soeurs et frères à Munster. Il se décide à collecter des fonds et réunit 12 500 Mark. De ce fait, la Conférence Annuelle siégeant à Bâle en 1901 autorise la construction.

L'architecte GERWIG de Colmar établit les plans, l'entreprise VOELCKEL de Munster construit l'édifice. Les travaux débutent le 11 août 1901, l'inauguration est célébrée le 1er juin 1902.

En ce dimanche de fête, de joie et de reconnaissance, la Communauté Évangélique de Munster accueille avec bonheur le pasteur H. FUSSNER et sa soeur, Mme Barbara SCHULLIAN, qui sont venus spécialement des États-Unis pour participer à l'inauguration.

Trois cultes sont célébrés – le premier le matin à 9h30. Les pasteurs K. ZWINGLI et A. BRUNNER, assurent la prédication. L'inauguration du Temple de la Paix a lieu à 13h30 présidé par le pasteur S. MULLER, surintendant qui prononcera la dédicace. Le sermon de circonstance est confié au pasteur H. FUSSNER qui se base sur les paroles du Psaume 84, vv. 2 – 5.

Le soir, un programme spécial réunit encore une fois les fidèles et amis. Les chorales de Colmar, Muntzenheim et Munster chantent les louanges à Dieu. La fanfare du Hohwald enthousiasme les hommes qui peu après constituent la leur.

La joie est profonde de posséder une salle de culte et un appartement pour loger convenablement le pasteur et sa famille!

Cent ans se sont écoulés depuis ce 1er juin 1902. Entre temps la Communauté Évangélique a changé de nom et s'appelle depuis 1968 Église Évangélique Méthodiste, mais dans la vallée de Munster, on parle du Temple de la Paix –c'est ce nom qui est connu par les habitants.
En 1915, le bâtiment a été fortement endommagé, il n'a pas été occupé les années suivantes, car la population a dû émigrer. C'est en 1919 que les activités ont été reprises. La Communauté n'a pas tardé à réparer les lourds dégâts. Un culte d'action de grâces a été célébré dans la salle rénovée le 14 août 1921. Durant les deux années suivantes, les pasteurs stagiaires F. WOODTLI et W. HOTTIGER ont animé avec enthousiasme la chorale, le groupe de jeunes, la fanfare.

Au début des années 1930 – 40, le pasteur J.J. von SIEBENTHAL a su rassembler des enfants pour leur annoncer l'Évangile. Aux pasteurs R. KEHRLI et W. NYFFELER une activité pastorale en Alsace a été refusée entre 1935 et 39 ; la desserte de la Communauté du Temple de la Paix en a souffert.
Durant la 2e guerre mondiale, le Pasteur F. BRINKERT a oeuvré à Munster. Il a connu la fermeture de la salle de culte pendant 6 semaines en 1941 par les autorités occupantes. Toutefois, l'activité en ces temps difficiles a été bénie.

En 1946 le Pasteur W. NYFFELER a été désigné par la Conférence Annuelle pour desservir la Communauté Évangélique, qui en cette année est devenue l'Église Évangélique. Avec énergie et dévouement, il s'est investi à Landersen qui en ces temps s'est développé, autant dans les activités de Colonie de Vacances que des Camps de Jeunes.

Entre 1959 et 1995 sept pasteurs et une stagiaire – Anne RUOLT – se sont efforcés d'animer la Communauté du Temple de la Paix qui compte 95 membres et une soixantaine d'amis. Depuis 1995, le pasteur Claude GRUNENWALD est à l'oeuvre.

Au cours des décennies, l'Église du Temple de la Paix se savait à l'étroit. Certes, la construction de la "petite salle" en 1954 et plus tard l'aménagement de ce grenier ont été bénéfiques quant à l'espace disponible. Le désir de disposer de plus de surface a animé des esprits.

En 1991/début 92 le Conseil d'Église a soumis à l'assemblée d'Église un projet d'extension qui est adopté pour le principe. Le premier souci dans ce projet est le désir de glorifier le Dieu de Jésus – Christ avant tout. Le second est celui du financement. La libéralité a été ! Ainsi, l'architecte G. ECKERT est chargé des plans et de la Maîtrise d'Oeuvre. Les travaux débutent au mois de novembre 1992. Le premier culte dans une chapelle inachevée est célébré le premier dimanche du mois d'août l'année suivante. Nous voulons être conscients que toute Église est et demeure un chantier de pierres vivantes!

L'inauguration des lieux nouvellement construits ornés de deux vitraux offerts par l'Église Évangélique d'Aarau, avec un accès plain pied, une salle de réunion au sous – sol, est célébrée les 23 et 24 Avril 1994, présidée par l'évêque H. BOLLETER.

Célébrer le centenaire d'un lieu de culte est une grâce de Dieu. Je souhaiterais que ce soit une stimulation pour chaque participant. Nous sommes témoins du Christ. Nous avons besoin d'édifice pour nous rassembler. Nous sommes conscients que nous femmes et hommes sommes les porte – parole du Seigneur, dans et par notre être et faire, étant des disciples crédibles. Nous sommes porteurs de SA PAIX.

Samuel Lauber


Source: Le Messager Chrétien

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"