Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 17.05.2002   Retour à l'aperçu

Hongrie: la Conférence Annuelle (CA) face à ses défis

[Credits] "Choisis la vie" Deutéronome 30,19

La Conférence Annuelle (CA) de l'Eglise Evangélique Méthodiste (EEM) de Hongrie a siégé du 6 au 9 mai 2002 à Niyregyhaza; elle est confrontée à de multiples défis:

1. L'intégration du pays à l'Union Européenne implique l'application de nouvelles normes dans la gestion du personnel et les constructions ainsi que dans le domaine social. Le bureau central de Budapest a entrepris de grands efforts pour remplir les nouvelles conditions. Le salaire minimal fixé par l'Etat est en augmentation constante, aussi la Conférence est-elle aussi dans l'obligation de relever les salaires. Comme au cours de l'année passée, il a été décidé d'augmenter la participation des communautés d'au moins 10%. Les communautés ayant une assise financière solide doivent encore plus participer financièrement. C'est une grande charge pour les paroisses. L'Eglise Hongroise voudrait atteindre l'indépendance financière au cours des dix prochaines années. Pour l'heure, 22 % du budget de l'Eglise provient de l'étranger.

2. Formation des laïcs: vu l'augmentation constant des coûts salariaux, on cherche à renforcer le travail des bénévoles laïcs. La Conférence a mené une longue discussion sur un nouveau concept de formation des laïcs (prédicateur laïque, administrateur laïque, chefs de groupe, travailleurs sociaux etc...). Il existe aussi la possibilité de réaliser des cours en commun avec les "Eglises et oeuvres dites wesleyennes". Ce sont de petites Unions d'Eglises enracinées dans la tradition wesleyenne, comme par exemple l'Armée du Salut, les Nazaréniens, les Wesleyens et l'EEM. On veut en finir avec le travail imprégné par le socialisme et centré sur le pasteur et transmettre aux laïcs davantage de responsabilités.

3. Une autre question essentielle constitue aux yeux de la petite Conférence un défi important: la question de savoir comment atteindre les gens d'aujourd'hui avec l'évangile. Face à cette nouvelle ère de changement, l'Eglise ne doit pas réagir seulement par des réformes administratives internes. L'Eglise passe par une crise quant à son ministère vers l'extérieur et veut provoquer une nouvelle ouverture en organisant des séminaires dans les communautés. Dans les communautés urbaines, l'Eglise procède plus facilement à de nouvelles initiatives missionnaires que dans les communautés rurales.

4. Les communautés en Ukraine et dans les Carpathes se développent par bonheur. Elles font aussi tout un travail social important dans cette région de l'Ukraine touchée par une pauvreté sans nom. Leur relation avec la Conférence Annuelle de Hongrie doit être consolidée par une commission mixte.

5. Un changement de génération se dessine. Lors des élections du Comité Directeur, on a élu à quelques exceptions près de nouvelles personnes. La revue de l'Eglise Méthodiste Hongroise apparaît sous une nouvelle présentation; son nom, nom, "Le Méthodiste".

6. Dans le domaine des constructions, la Conférence a misé prioritairement sur la construction de l'Eglise à Miskolc. Mais seuls 25% de la somme nécessaire pour la construction sont disponibles. Avec l'aide de l'Etat (plan de Szechenyi), des travaux d'assainissement urgents ont pu être exécutés dans quatre lieux de culte après dépôt des projets et présentation de 50 % d'apport personnel. L'Etat a alors pris en charge l'autre moitié des frais. Dans une bonne atmosphère spirituelle, la Conférence s'est mise courageusement au travail, prête à relever ces nouveaux défis, qui vont dans le sens de la devise: Choisis la vie!

Le 13.05.2002
par Heinrich Bolleter, évêque de l'Eglise Evangélique Méthodiste de l'Europe du Centre et du Sud


Source: EEMNI

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"