Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 06.06.2002   Retour à l'aperçu

Le Séminaire Théologique à Reutlingen / Allemagne cherche à être reconnu par l'Etat ou par l'Université

[Credits] Pour la première fois, les délégués de la Conférence Annuelle (CA) de l'Eglise Evangélique Méthodiste (EEM) Suisse/France adressent la bienvenue au nouveau directeur du Séminaire Théologique de Reutlingen, Allemagne, Holger Eschmann. Holger Eschmann a pris la succession de Dr. Manfred Marquardt en août dernier.

Dans son rapport, il a mentionné qu'à l'heure actuelle cinq étudiants de la Conférence Suisse vivaient à Reutlingen. "Ce sont sans mentir de bons étudiants", comme le soulignait Eschmann. Ne fût-ce que pour cette raison, il souhaitait que dans l'avenir d'autres jeunes gens suisses se rendent au séminaire.

C'est un défi particulier pour les enseignants comme pour la communauté des étudiants de mener une vie commune et des travaux avec des étudiants de différents pays et cultures. Cela exige de part et d'autre "la volonté d'aller à la rencontre des autres et de s'identifier à eux".

Eschmann soulignait qu'il fallait améliorer la formation dispensée au Séminaire Théologique en fonction du but poursuivi, "préparer les étudiants au ministère pastoral au sein de l'Eglise Evangélique Méthodiste (EEM)". Cette formation comprend une base théologique solide, le développement d'une vie spirituelle, mais aussi le développement du sens de la communication. Pour pouvoir atteindre ce but à l'avenir, malgré le nombre d'étudiants à la baisse, le séminaire s'engage aussi par ailleurs en étant par exemple présent et en participant à diverses rencontres (Exploration 02, et d'autres). Est à citer aussi le voyage que fera du 20 au 23 juin la communauté du séminaire dans la région de Zurich-Winterthur dans le but de faire connaissance et de nouer des contacts avec les membres de communautés locales.

Actuellement, le séminaire se trouve engagé au début d'un important processus, dans le but d'être reconnu par l'Etat comme une Ecole supérieure spécialisée, ou d'obtenir de l'Université Wales l'accréditation, qui lui permettrait de délivrer des diplômes reconnus. Des éléments très pratiques parlent par exemple en faveur de cette reconnaissance ou de cette accréditation: l'intérêt pour le centre d'étude augmenterait et de plus il y aurait une meilleure compatibilité entre les études à Reutlingen et d'autres filières, internationales, et, dernier point non négligeable, les étudiants bénéficieraient de primes de caisse d'assurance-maladie plus avantageuses. Mais il ne sera pas question, quoi qu'il advienne, de revenir sur le principe en usage à Reutlingen, à savoir de garantir l'accès aux études à des personnes sans baccalauréat.

Holger Eschmann invitait en conclusion la CA à la journée Théologique du 7 octobre 2002 à Reutlingen. Elle aura lieu à l'occasion du 125e anniversaire du Séminaire et portera sur le sujet "La théologie, c'est quoi?"

La commission du Séminaire Théologique intervient peu après l'intervention du directeur.

Au centre des efforts de cette commission se trouve une réflexion sur les moyens à mettre en oeuvre pour mieux faire connaître "le Séminaire Théologique et son travail dans les communautés locales de notre Eglise". Le cercle d'amis accomplit sous cet angle une tâche importante. Ainsi, la commission prend-elle à coeur tout particulièrement l'engagement du "cercle d'amis". Gunnar Wichers remerciait cordialement l'ancien responsable du cercle d'amis, Frédéric Mohr, de son travail. César Schmid accomplit depuis peu cette tâche ensemble avec sa femme.

31/05/2002


Source: EEMNI

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"