Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 05.06.2002   Retour à l'aperçu

Connexio: de la "Mission Extérieure" au "Réseau Mission et Diaconie"

[Credits] Anticipant le feu vert de la Conférence annuelle 2001 pour la mise en place de Connexio, la Commission (CME) s'était d'ores et déjà mise à I'oeuvre pour traduire systématiquement dans la réalité de ses propres domaines d'activités la transformation annoncée de la "Mission extérieure" en "Réseau mission et diaconie":

Outre-mer


Par rapport à nos Eglises partenaires, il s'agit de d'intégrer les contacts bilatéraux antérieurs avec les membres de certaines directions d'Eglises à des relations en réseau impliquant plusieurs partenaires. C'est dans le cadre du programme au Cambodge que cette mise en réseau est la plus avancée. Des représentants des organes missionnaires des Etats-Unis, de Corée, de Singapour, de Suisse/France et de l'Alliance des méthodistes chinois rencontrent régulièrement les responsables Cambodgiens. Le Comité de coordination discute et décide en commun les mesures à prendre en vue de poursuivre le développement de la mission locale, qui est appuyée par les pays précités. En Europe, les décisions relatives au Cambodge sont prises par un groupe de travail, au sein duquelles communautés cambodgiennes de Paris, Strasbourg et Aarau ainsi que la CME constituent un maillon du réseau. Une collaboration de même type est en train de s'établir entre les partenaires de l'Eglise Méthodiste en Argentine. Une première "Table ronde" regroupant des représentants d'Argentine, de Grande-Bretagne et de Suisse s'est réunie en novembre 2001. En avril 2002, ces conversations seront poursuivies avec la participation de nouveaux partenaires du Canada et des Etats-Unis. En ce temps de crise, ce n'est qu'en commun qu'il sera possible d'aider l'Eglise Méthodiste argentine. Une Eglise partenaire agissant seule serait complètement dépassée. De tels Comités de coordination ou Tables rondes sont comme les noeuds d'un filet. Ils forment la base d'un appui coordonné aux Eglises partenaires qui ont besoin d'une aide étrangère. En commun, on y détermine qui peut apporter quoi et comment pour offrir un appui efficace. Nous espérons que de plus en plus de noeuds de ce genre pourront être noués et nous engageons dans ce sens.

En Suisse et en France

Nous nous attachons de même à nouer de nouveaux noeuds dans le cadre de notre Conférence annuelle. Il s'agit que des personnes, à titre individuel, des groupes et des paroisses se perçoivent comme membres du réseau. C'est donc consciemment que nous appuyons et mettons en place des projets visant à promouvoir des relations personnelles. La Journée missionnaire, précédant l'ouverture de la Conférence annuelle (CA), en est un exemple. En 2001, elle a rassemblé, outre l'évêque Ntambo de la République démocratique du Congo, quelque 140 participants; en 2002, l'invitée sera l'évêque Nelly Ritchie, d'Argentine. La rencontre avec trois personnes du Congo qui, en novembre 2001, ont passé à chaque fois dix jours dans les paroisses de Gerlafingen et de Liestal, constitua elle aussi une nouvelle expérience. A la même époque, la pasteure Melvi Nina, de Bolivie, a participé à des manifestations dans diverses paroisses de Suisse.

Autre "projet de rencontres" encore: le voyage de 4 jeunes Suissesses qui, en mars 2002, ont été pendant trois semaines les hôtes de l'Eglise Méthodiste en Argentine. Ces rencontres débouchent sur des relations, "la mission" n'est plus simplement déléguée à une commission ou à un secrétariat, mais devient expérience et vécu conscient. Depuis la visite du groupe venu du Congo, des relations personnelles variées se sont établies entre les ex-visiteurs et leurs hôtes. Nous espérons qu'à l'avenir, les rencontres se transformeront de plus en plus souvent en relations et les relations en partenariats. De tels partenariats entre personnes individuelles, groupes et paroisses font aussi parties de notre réseau.

La CME a également entrepris des démarches pour promouvoir une meilleure participation des paroisses de France à son travail. En novembre 2001, divers "correspondants mission" se sont déclarés prêts à faire le pont entre les paroisses de France et la CME. Une première rencontre a eu lieu avec ces personnes en janvier, à Colmar. Nous espérons que cet élément du réseau se renforcera lui aussi.

Passage à Connexio

Parallèlement à ces activités, qui relèvent du "noyau dur" du mandat de la CME, nous avons participé intensément aux préparatifs en vue de Connexio, la nouvelle entité au sein de laquelle doivent être regroupées la CME, la CMI (Commission pour la mission intérieure) ainsi que les éléments du Bureau épiscopal relatifs à l'aide en Europe centrale et dans les Balkans. Depuis la Conférence Annuelle (CA) 2001, des dispositions transitoires ont été appliquées, des structures et des règlements ont été négociés et définis et divers accords sur des points spécifiques élaborés, p.ex. en matière d'enregistrement et de traitement des dons et de finances.


Etats des lieux

La commission pour la mission extérieure (KäM) de l'Eglise Evangélique Méthodiste (EEM) Suisse/France a été intégrée définitivement lors de cette Conférence Annuelle (CA) au réseau mission et diaconie dénommé "Connexio".

On note des changements de poids dans ce travail: le missionnaire a toujours lieu d’être, mais plus que jamais, les engagements missionnaires de courte durée se multiplient. Il arrive aussi de plus en plus souvent que des membres d'Eglises partenaires à l'étranger visitent l'EEM en Suisse et en France et y fassent des moyens séjours. La mission est à double sens. C'est un enrichissement certain pour l’Eglise d’ici et de là.

Lors de l'initiative Bethléem Mission Immensee, le 31 janvier dernier, 24 ' 000 bougies ont été allumées devant le bâtiment du Parlement Fédéral à Berne pour attirer l'attention du public sur le sort des hommes et des enfants qui meurent chaque jour des suites de la pauvreté. Le manifeste de Davos, dont la KäM et la commission pour questions sociales (KA24) partage le combat, dénonce les relations injustes qui sévissent dans le monde entre le nord et le sud. Les communautés locales sont invitées à discuter sur ce sujet.

Le concept de travail en réseau est appliqué aux différents champs de mission: Algérie, Argentine et Cambodge... Il n’y a pas d’autre alternative que l’interconnexion. L'EEM travaille avec des Eglises partenaires, où la situation est loin d’être stable et calme. Pour le moment, il est préférable de ne pas envoyer de missionnaires dans ces pays en crise, car l'EEM n'est pas en mesure d’assurer leur sécurité. Ensuite, les Eglises partenaires de l'EEM disposent souvent déjà de personnel qualifié mais n’ont pas forcément les moyens de leur verser un salaire.

30/05/2002


Source: EEMNI

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"