Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 28.01.2002   Retour à l'aperçu

RDC: la catastrophe de Goma

[Credits] Les évangéliques méthodistes au Congo et au Rwanda en souffrance après l'éruption volcanique

Les évangéliques méthodistes de la République Démocratique du Congo (RDC) et le Rwanda ont été affectés par les flux de lave et le tremblement de terre qui ont accompagné l'éruption du volcan Nyiragongo depuis le 17 janvier.

On connaît mal la situation des membres de l'Eglise à Goma, la ville frontière du Congo dévastée par des flux de lave volcanique. Mais le pasteur Clyde Anderson, un des responsables de la Commission pour la mission et la diaconie de l'Eglise Evangélique Méthodiste (EEM), a dit qu'à partir du 23 janvier, 12 évangéliques méthodistes, y compris deux enfants, avaient trouvé la mort du côté Rwandais de la frontière.

Anderson avait reçu l'information du pasteur Jupa Kaberuka, surintendant au Rwanda, qui avait dû se réfugier dans un bâtiment d'école, avec beaucoup d'autres.

"En tant qu'évangéliques méthodistes, nous sommes très présents le long de la frontière," a expliqué Anderson. "Beaucoup de maisons ont été détruites, y compris celle du surintendant."

La destruction n'était pas seulement causée par la lave, mais aussi par les secousses sismiques qui ont suivi les éruptions volcaniques. "Jupa a rapporté que les secousses sismiques étaient toujours très fortes la nuit," a-t-il noté.

Plus d'une vingtaine de maisons de membres de l'Eglise se sont effondrées et beaucoup de personnes dans le secteur dorment depuis à l'extérieur, parce qu'elles craignent de nouvelles secousses.

Wendy Whiteside, responsable de l'Oeuvre d'entraide de l'EEM (UMCOR), a dit que l'agence faisaitt face à cette crise par le biais de l'Action commune des Églises (ACT), une organisation de groupes humanitaires oecuméniques. L'UMCOR a accordé une subvention de 35,000 $ pour ACT le 23 janvier, a-t-elle ajouté.

L'organisation humanitaire de l'Église Norvégienne et la Fédération Luthérienne Mondiale sont parmi les membres d'ACT présents sur place pour évaluer les besoins. Ceux qui se sont enfuis de leurs maisons ont besoin prioritairement de nourriture et d'eau.

Goma a connu sa part de crises au cours de la décennie passée. Le génocide du Rwanda a conduit jusqu'à 4 millions de réfugiés rwandais dans ce secteur du Zaïre oriental en juillet 1994; depuis, des gouvernements étrangers et des organismes d'aide humanitaire internationaux ne cessent de lutter pour les maintenir en vie.

La Commission pour la mission et la diaconie a patronné l'essentiel du travail missionnaire dans la région entre septembre 1994 et septembre 1996. Plus de 200 volontaires ont fourni une assistance médicale aux réfugiés, aidé dans la distribution des secours, construit l'Église de Jérusalem et une maison d'hôtes évangélique méthodiste, établi une école primaire à Uvira, rénové les cliniques d'Uvira et de Bukavu et fourni divers services aux réfugiés dans les camps de Kimbumba, de Biriba et de Panzi. Un des points forts du travail missionnaire a été la création du Village d'Enfants évangélique méthodiste à Goma.

En janvier 1996, l'UMCOR a reçu une subvention de 3.5 millions de $ du Haut commissaire des Nations unies aux Réfugiés pour gérer la coupe du bois de chauffage et distribuer des produits pharmaceutiques aux réfugiés Rwandais et Burundais vivant dans la région.

Bien que le but ait toujours été de renvoyer les réfugiés dans leurs patries d'origine, les accrochages entre les réfugiés zaïrois et les troupes gouvernementales ont accéléré cet effort. Le 25 septembre 1996, les missionnaires gérant le travail à Goma, à Uvira et à Bukavu ont dû évacuer les lieux. Quand Goma est tombée entre les mains des rebelles, soutenus par des troupes Rwuandais, le 2 novembre, les Nations unies ont aussi évacué leur personnel. Avant le 18 novembre, les cinq camps de réfugiés étaient vides; au moins un demi-million de gens ont traversé la frontière et rejoint le Rwanda à pied au cours des trois précédents jours.

À cause de la situation politique au Congo, les évangéliques méthodistes encore présents à Goma restent en liaison avec l'Évêque Onema Fama mais peu souvent. "Les rebelles ont toujours le contrôle du pays à Goma," a expliqué Anderson.

Il est probable que les membres de l'Eglise à Goma sont plus faciles à toucher par le biais de l'évêque J. Alfred Ndoricimpa, basé à Nairobi, dont la juridiction inclut le Rwanda et le Burundi.

L'Eglise Rwandaise, partie intégrante de la Conférence Annuelle (CA) évangélique méthodiste de l'Afrique orientale, est née dans les camps de réfugiés à Goma et a ensuite été transplantée au Rwanda. À partir de juin dernier, elle comptait officiellement 48,000 membres dans trois régions du pays.

L'EPER apporte une aide d'urgence à Goma

L'EPER (Entraide Protestante Suisse) a mis à disposition 200 000 FS pour venir en aide aux victimes de l'éruption volcanique. Comme première mesure d'urgence, les oeuvres d'entraide suisses apportent des tentes, des bâches, de l'eau potable, des vivres (des haricots, du maïs, du céleri, de l'huile alimentaire et du riz), des médicaments et du savon aux réfugiés. Des organisations locales partenaires de l'EPER procèdent d'ores et déjà aux distributions dans trois centres à Goma.

Malgré la guerre qui sévit toujours encore, beaucoup de gens préfèrent vivre dans leurs villages plutôt qu'attendre les secours à Goma, puisque ils accèdent là-bas à la nourriture et à l'eau. L'EPER organise le retour de ces réfugiés dans leurs villages d'origine.

Les troupes de l'ONU accompagnent ces transports, puisqu'ils risquent de subir des attaques de la part de groupes paramilitaires et rebelles.
D'autres initiatives sont en préparation par l'EPER, dont un programme de reconstruction sur le long terme. Les actions d'aide des oeuvres d'entraide sont co-financées par la Chaîne du Bonheur. Les dons peuvent être versés avec la mention „Volcan Congo“ sur le compte de chèque suivant :

EPER (Entraide Protestante Suisse) CP 10-1390-5

Des agences chrétiennes interviennent rapidement pour venir en aide aux victimes de l'éruption volcanique

La réaction des MÉTHODISTES ne s'est pas non plus faite attendre après la crise humanitaire en cours en République Démocratique du Congo après les éruptions volcaniques du Mont Nyiragongo qui ont dévasté la ville de Goma.

L'organisation d'entraide méthodiste et le Fonds de Développement (MRDF) envoient une donation immédiate par le biais de l'ACT (Action commune des Églises), qui coordonne une réponse commune et fait appel aux dons pour soutenir son travail humanitaire.

"Les habitants de Goma ont besoin de nos prières et de notre appui," a dit M. Kevin Fray de la MRDF. "Tous ceux qui souhaitent faire un don peut l'adresser à la MRDF. Nous avons aussi désespérément besoin de fonds pour beaucoup d'autres cas d'urgence non annoncés, où nous essayons d'intervenir."

21 janvier 2002


Source: ProtestInfo/rna/The Methodist Recorder/UMNS

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"