Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 18.01.2002   Retour à l'aperçu

Etats Unis, Lakeland: une équipe de Floride se penche sur le sort des familles pastorales

[Credits] Comme épouse d'un évêque, Melba Whitaker sait que le conjoint d'un pasteur a "un style de vie difficile et différent," plein de joies et de luttes. Aussi s'est-elle efforcée de mettre en place un service d'accompagnement des familles pastorales de la Conférence Annuelle de Floride.

Les conjoints pastoraux sont dans le ministère dans le plein sens du terme, elles ont reçu de Dieu une vocation, relève Whitaker, épouse de l'évêque de la Conférence de la Floride Timothy W. Whitaker. Dans tout son ministère de conjointe pastorale, Whitaker a vu, affirme-t-elle, la douleur et les blessures qu'endurent les conjoints pastoraux. Du coup, elle se soucie de la santé et du bien-être des familles pastorales. Elle donne suite à cette nécessité en créant des "aires de sécurité" pour des familles pastorales en crise.

Whitaker travaille avec une équipe de laïcs, de pasteurs et de membres du cabinet pour ouvrir une maison d'accueil ou des maisons au sein de la Conférence de la Floride.

"Une maison d'accueil est un endroit où des pasteurs et-ou leurs conjoints et-ou de leurs familles peuvent se retirer en cas de crise, quand ils doivent partir de l'église ou du presbytère et prendre une décision," a-t-elle dit.

Chaque maison d'accueil sera une maison équipée où les pasteurs et leurs familles pourront se prendre le temps d'une retraite. On leur servira des repas si nécessaire et ils bénéficieront d'une direction spirituelle, d'un conseil pastoral et même de psychothérapie, selon Whitaker.

"Ce sera un endroit où les gens pourront venir ... une façon d'atteindre les familles pastorales en crise," a-t-elle ajouté.

Dans le cadre de son ministère, Whitaker a passé l'automne dernier à voyager au sein de la Conférence de la Floride avec son mari et à rencontrer autant de conjoints de pasteurs que possible. Son mari est devenu le dernier évêque à se faire élire au sein de la dénomination; ce fut en février 2001, il a été alors élu pendant une session spéciale de la Juridiction du sud-est et nommé pour succéder au précédent évêque Cornelius Henderson.

Dans chaque district, Whitaker a partagé les expériences qu'elle et son conjoint ont faites au cours de leur ministère et invité les conjoints de pasteurs à partager les leurs.

"Elles pouvaient se reconnaître dans maintes parties de notre histoire, avec nos joies et nos luttes," a-t-elle dit. "C'était une merveilleuse occasion pour nous de nous lier aux autres ... pour eux de nous connaître et d'être à l'aise avec nous et d'établir un rapport de confiance entre les pasteurs et le bureau de l'évêque."

Whitaker a dit qu'elle a rencontré en moyenne une vingtaine de conjoints par district, la plupart d'entre elles étaient conjoints de pasteurs en activité. Elle a été impressionnée de voir que beaucoup d'entre elles ont pris sur leur temps de travail pour suivre la session et elle a eu l'impression que cela a été un temps précieux pour elles.

"Il y avait plusieurs conversations assez émouvantes," a-t-elle relevé. "Beaucoup ont versé des larmes et avaient enfin le sentiment que quelqu'un les prenait le temps de les écouter et que c'était une bonne chose de parler de ses luttes dans le ministère. C'était l'occasion pour des conjoints de partager le bon et le mauvais."

Un conjoint a exprimé ses sentiments de solitude. "D'autres se sont alors retrouvées autour d'elle dans la prière et convenu de dates pour se retrouver, partager des repas et se réunir," a dit Whitaker. Ces épouses prenaient conscience de la nécessité d'avoir des relations encore plus étroites à l'avenir. "J'espère que ce sera le commencement de relations plus suivies entre conjoints de pasteurs et leurs familles."

C'est aussi le démarrage de ce que Whitaker affirme être comme un ministère de guérison plus large encore pour conjoints de pasteurs et familles. Le ministère d'une maison d'accueil n'est toujours qu'au stade de projet. L'équipe s'est rencontrée à deux reprises et demande actuellement des subventions pour soutenir son travail.

* * *
Le 14 janvier 2002

Michel Wacht est le rédacteur adjoint de la Revue Evangélique Méthodiste (United Methodist Review) (édition de la Conférence Annuelle de Floride). Cet article est paru à l'origine dans cette publication.

*************************************


Source: Service de presse évangélique méthodiste (UMNS)

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"