Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 11.01.2002   Retour à l'aperçu

Chine: le gouvernement s'attaque contre toute forme de culte religieux - La peine de mort est requise pour celui qui distribue la Bible

[Credits] Selon l´agence internationale Fides, "le gouvernement chinois s´acharne contre toute forme de culte religieux qui échappe à son contrôle"; il menace de la peine de mort l'homme et la femme qui fournissent des Bibles, fussent-ils des habitants de Hong-Kong.

Et de citer le cas d'un entrepreneur chrétien de Hongkong qui sera prochainement jugé au Fujian pour avoir importé illégalement 33.000 Bibles en Chine: il est passible de la peine de mort; âgé de 38 ans, M. Lai Kwong-keung, entrepreneur de Hongkong, est accusé "d´avoir fait usage d´un culte néfaste pour miner l´Etat de droit", en important illégalement des Bibles destinées au groupe des "Shouters". M. Lai appartient à l´Eglise des "Shouters" de Hongkong, une dénomination protestante de tendance charismatique. Deux membres de la communauté, M. Yu Zhudi et M. Lin Xifu, qui avaient demandé des Livres Saints, ont été arrêtés et encourent la même peine que M. Lai.

Autre cas, celui d'un pasteur protestant, d´une confession considérée comme "illégale": il a été condamné à mort au Hubéï. M. Gong Shengliang, âgé de 46 ans, fondateur de l'Eglise de la Chine du Sud "South China", une Eglise de maison dans la province de Hubéï. Selon le Centre d'Information des Droits de l'Homme et de la Démocratie basé à Hong Kong, M. Gong a été condamné à mort sous l´accusation d´être chef d´un "culte néfaste": il aurait "usé d'une secte dans le but d'ébranler la mise en application de la loi" et se serait rendu "complice de viol" et aurait enfin porté atteinte à quatorze personnes durant des rituels de l'église impliquant l'exorcisme.

Selon les mêmes sources, Mlle Li Ying, nièce du pasteur Gong, a elle aussi été condamnée à mort, mais la sentence définitive a été renvoyée à deux ans.

Quinze autres membres de l´Eglise du Sud de la Chine ont été arrêtés et condamnés à des peines qui vont de deux ans à la prison à vie.

Ces arrestations et ces procès donnent à penser que le gouvernement durcit actuellement ses positions à l'encontre des églises de maisons non-enregistrées en les assimilant à la secte Falun Gong qu'elle combat vivement depuis des années. Le gouvernement chinois permet aux chrétiens l'exercice du culte pourvu qu'ils l'exercent au sein d´associations soumises à son contrôle.


Source: fides/PO/AP/Centre d'Information des Droits de l'Homme et de la Démocratie

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"