Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 11.02.2002   Retour à l'aperçu

L'évêque presse l'Eglise de prier pour le Zimbabwe

[Credits] Par Doyen Snyder*

Un évêque évangélique méthodiste qui a exercé son ministère en Afrique pendant 30 ans, appelle à un mois universel de prière pour les habitants du Zimbabwe.

L'Évêque Felton Edwin May de Washington a appelé les évangéliques méthodistes à prier pour le Zimbabwe pendant leurs cultes, lors des classes d'École du Dimanche et des dévotions personnelles pendant 30 jours, du 10 février au 11 mars.

"Nos soeurs et frères au Zimbabwe vivent des moments de fortes tensions sociales, politiques et économiques," Mays l'affirme dans une déclaration rendue publique le 24 janvier. "Autant que n'importe quel endroit au monde où j'ai été, les évangéliques méthodistes du Zimbabwe croient en la puissance de la prière. Nous ne pouvons pas prendre de décisions politiques pour eux, mais nous pouvons diligemment les porter dans nos prières."

Une élection présidentielle lourdement contestée est prévue au Zimbabwe les 9 et 10 mars prochains. Les parties adverses se sont accusées mutuellement de tenter d'influencer les résultats par des voies injustes en menaçant de violence ou en truquant le processus des élections.

"Parce que les Femmes évangéliques méthodistes du Zimbabwe constituent une force si puissante pour l'espoir et la guérison de leur terre, j'espère que chaque groupe féminin évangélique méthodiste aux Etats-Unis fera un effort spécial pour organiser des veilles de prière en faveur de leurs soeurs Zimbabwéennes," disait May.

Le Président zimbabwéen Robert Mugabe a été critiqué pour ses efforts présumés à contrôler le résultat des élections. La Grande-Bretagne a menacé de suspendre le Zimbabwe de son Commonwealth à cause de la législation limitant l'activité des journalistes et d'autres entreprises. L'Église Evangélique Méthodiste (EEM) en Afrique du Sud, le "Fellowship of Christian Councils" en Afrique du Sud et le Conseil Chrétien du Botswana ont publié une déclaration commune demandant à Mugabe de se retirer, après avoir été au pouvoir pendant 22 ans.

D'autre part, les disciples de Mugabe ont accusé les membres du Mouvement pour le Changement Démocratique d'organiser des émeutes et même d'assassiner un politicien opposé à leurs idées. L'adversaire principal de Mugabe dans l'élection de mars se nomme Morgan Tsvangirai, responsable du Mouvement pour le Changement Démocratique.

En plus de la tension politique, le Zimbabwe éprouve un haut niveau de chômage et d'inflation. Un quart de la population adulte est infecté du SIDA et un cinquième des enfants du pays ont perdu au moins un parent suite cette maladie maladie, selon les Nations unies.

"Il a tout le potentiel pour que continuent les ennuis" a dit Michel Quintana, rédacteur de Journal de Défense de l'Afrique, dans un interview avec le "Washington Post".

Cependant, le Professeur Rukudzo Murapa, vice-chancelier de l'Université de l'Afrique, croit que n'importe quel ennui qui surgira au Zimbabwe, après les élections ne reflétera pas les ravages survenus dans d'autres points chauds africains, comme le Rwanda ou le Sierra Leone. "Le Zimbabwe n'est en aucune manière près de vivre cela, il est même loin de cela, même si les rapports sont tendus maintenant ou qu'il y ait des risques d'affrontement," a-t-il dit dans un interview daté du 14 janvier. Comparée au Rwanda ou au Burundi, l'infrastructure du Zimbabwe est si forte qu'elle ne peut pas simplement être renversée."

Les évangéliques méthodistes zimbabwéens ont plaidé pour la justice depuis la lutte mené par le pays pour sa libération, a dit le pasteur Isaac M. Mawokomatanda, ancien surintendant évangélique méthodiste au Zimbabwe servant maintenant comme pasteur d'une Eglise de Baltimore.

Sous la direction de l'Évêque Abel T. Muzorewa, maintenant à la retraite, qui a été à la tête du Parlement avant l'élection de Mugabe en 1980, les évangéliques méthodistes ont joué un rôle critique dans la lutte du Zimbabwe pour l'indépendance, a dit Mawokomatanda. "Quand nous voyons la souffrance des gens, l'Eglise souffre aussi."


May, qui a visité l'Afrique plus de 30 fois, est le vice-président du conseil d'administration de l'Université de l'Afrique, une Ecole affiliée à l'Eglise Evangélique Méthodiste du Zimbabwe, qui forme des étudiants venant des quatre coins de l'Afrique. Comme président du Conseil Général Evangélique Méthodiste sur les Ministères de 1988 à 1992, il a soutenu l'établissement de l'Université de l'Afrique à Mutare, Zimbabwe.

Des prières écrites et comme diverses pensées seront à disposition du public sur un site Web établi par le Département de Communications de la Conférence Annuelle Washington / Baltimore sur: http://www.prayersforzimbabwe.org. Les prières peuvent être expédiées par la poste à la "Zimbabwe Prayer Vigil" Veille de Prière du Zimbabwe, 9720 Patuxent Woods Drive, la Suite 100, Colombie, MD 21046, expédiées par courrier électronique à prayers@prayersforzimbabwe.org ou portées directement sur le site Web.

* * *

*Snyder est le rédacteur d'UMCONNECTION, le journal de la Conférence Annuelle Washington / Baltimore.

28 janvier 2002


Source: Service de presse évangélique méthodiste (UMNS)

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"