Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 23.12.2002   Retour à l'aperçu

Etats Unis, New York: les évangéliques méthodistes se joignent à la manifestation de protestation contre la guerre près de l'ONU

[Credits] Une douzaine d'évangéliques méthodistes étaient mêlés à la centaine de manifestants arrêtés le 10 décembre près des Nations Unies en protestant contre une éventuelle guerre américaine contre l'Irak.

Après un rassemblement interreligieuse qui a attiré plus de 200 personnes, certains des manifestants se sont engagés dans un acte de résistance passive non violente en bloquant l'entrée du bâtiment de la Mission américaine des Nations Unies. 12 à 15 évangéliques méthodistes environ, surtout des pasteurs de la Conférence Annuelle de New York, figuraient parmi les manifestants arrêtés par la police de New York et poursuivis pour conduite contraire aux bonnes moeurs.

Le pasteur Bryan Hooper de l'Église Evangélique Méthodiste de Washington Square et du nombre des personnes arrêtées, a dit que la police était cordiale, quand elle leur a placé les menottes; les manifestants ont passé plusieurs heures en cellule avant de se voir notifier les charges retenues contre eux et d'être relâchés.

Le pasteur James Fitzgerald, un évangélique méthodiste engagé actuellement dans le domaine de la mission et de la justice sociale à l'Église interconfessionnelle de Riverside, a déclaré que les responsables religieux ne devaient pas se taire; il était dans leur devoir de souligner qu'une guerre avec l'Irak n'avait pas de sens.

"Je pense que ce projet de guerre empoisonne l'âme de l'Amérique," a-t-il déclaré à l'Agence de presse évangélique méthodist juste avant le début du rassemblement interreligieux. "Au lieu de mener une guerre contre la terrorisme, nous devrions la mener contre les causes premières du terrorisme."

Le pasteur Richard Parker, un pasteur évangélique méthodiste à la retraite, a plaidé "pour que l'Eglise Evangélique Méthodiste témoigne avec force contre une attaque préventive ces jours-ci."

C'est précisément parce que le gouvernement américain semble se préparer à la guerre que "nous devons nous lever et dire NON," a ajouté la pasteure Sarah Lamar-Sterling, de l'Église Méthodiste de Nicholas à Trumbull, Conn.

Tous ces trois responsables étaient parmi les gens arrêtés à l'issue du rassemblement.

La manifestation de New York était l’une des nombreuses manifestations dans le pays patronnées par un collectif "United for Peace", une coalition de 70 groupes pacifiques et religieux dans le cadre de la Journée Internationale des Droits de l'homme. Parmi les partisans de cette initiative de résistance passive à New York figure la Fédération Méthodiste pour l'Action Sociale, le Conseil National des Églises et l'association "Church World Service". Le pasteur évangélique méthodiste à la retraite, James Lawson et défenseur des droits de l'homme bien connu, a supervisé cette initiative.

"Nous avons vu à New York la violence portée contre les gens," a dit la pasteure Carol Cox, surintendante du district de New York. Elle a suivi le rassemblement, mais n'a pas été impliquée dans l'action de police. "Comme chrétienne et méthodiste, je ne peux pas considérer la violence continue comme une façon de résoudre les problèmes."

Un encart publicitaire (une pleine page parue dans l'édition du 4 décembre du "New-York Times" et financée par une nouvelle coalition dénommée "des Leaders Religieux pour des priorités raisonnables,") presse le Président à "renoncer à toute guerre contre l'Irak" et a noté qu'une telle guerre "violerait les principes, les prières et les déclarations de vos propres évêques de l'Église Evangélique Méthodiste."

Bien qu'il n'ait mentionné que son titre et non son nom, l'annonce a aussi cité Jim Winkler, responsable de la commission de l'EEM Église et Société, qui a dit: "Il est inconcevable que Jésus Christ, notre Seigneur et Sauveur et Prince de Paix, soutienne ce projet d'attaque."

Le pasteur évangélique méthodiste Richard Deats chargé de la communication auprès de la "Fellowship of Reconciliation", estime que l'action imminente et unilatérale des Etats Unis contre l'Irak contrevient à la tradition de négociation en usage aux Nations Unies et dans la communauté mondiale pour de telles affaires.

"On a diabolisé à l'excès Saddam Hussein," ainsi parlait-il du leader de l'Irak. "Nous ne voyons pas le visage humain du peuple irakien."

* * *

Le 11 décembre 2002

*************************************


Source: Service de presse évangélique méthodiste (UMNS)

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"