Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 16.12.2002   Retour à l'aperçu

Suède/USA: remise du prix Nobel de la paix à Jimmy Carter

[Credits] A la date du 10 décembre 2002, Jimmy Carter, président des Etats-Unis de 1977 à 1981, a reçu le prix Nobel de la paix à Stockholm.

Ainsi était honoré l'engagement de longue haleine, souvent discret et pourtant très efficace de ce grand homme politique et chrétien.

Jimmy Carter est né en 1924 et a grandi à Georgie au sud des USA dans une famille baptiste profondément croyante. Il a fait des études et s'est rendu chez les Marines avant de reprendre la ferme paternelle (culture d'arachide) et de se tourner vers la politique. De 1971 en 1975, il a été gouverneur de Georgie.

Désigné candidat à la présidence à la surprise de tous, il a gagné en 1976 l'élection présidentielle. Sous sa présidence, il a connu un grand succès dans son office de médiation et la conclusion de la paix entre l'Egypte et l'Israël à travers les accords du Camp-David. A l'opposé, son revers le plus sévère, son humiliation la plus profonde, c'était quand en Iran sous la tyrannie religieuse de l'Ajatollah Khomeini l'ambassade des Etats-Unis a été occupée et ses occupants ont été retenus 444 jours comme otages. Bien que plusieurs ont appelé à une riposte militaire, Carter s'en est bien gardé et a cherché une solution politique. Ici, il a suivi sa foi chrétienne, même si cela devait lui nuire personnellement, beaucoup de gens considérant cette force pour l'humilité et la paix comme de la faiblesse.

C'est la raison pour laquelle, entre autres choses, il n'a pas été réélu pour un second mandat. Après sa non-réélection, il a démarré une nouvelle carrière. Depuis le Carter-Center à Atlanta / Georgie, bientôt désigné humoristiquement comme le "Ministère des affaires étrangères privé", il s'est engagé sans se lasser au coeur des crises, que ce soit au Proche-Orient ou en Haïti: son engagement a empêché une guerre, que ce soit en Bosnie, au Nicaragua ou en Corée, que ce soit en Indonésie, aux Philippines ou à Taïwan. Son engagement déplaira occasionnellement au gouvernement américain; il a cherché à agir résolument selon ses principes chrétiens, quand il a visité Cuba et son dictateur Fidel Castro, par exemple, au début de cette année, et là, certes, aimablement dans le son(argile), et même sur un ton amical il s'est montré ferme sur le fond, il a exigé le respect des droits de l'homme et des élections libres, mais il s'est aussi permis de critiquer la politique sévère des Etats Unis à l'égard de Cuba.

A côté de ces activités publiques, il est intervenu discrètement dans la vie de beaucoup de gens: il lui est arrivé d'appeler personnellement des dirigeants dans le monde entier. Personne au cours des dernières années ne s'est préoccupé plus que lui avecautant d'assiduité pour bâtir la paix dans le monde entier. En outre, à l'intérieur du pays et à l'étranger, le "meilleur ex-président de tous les temps" s'est engagé dans les activités de l'organisation d'aide humanitaire "Habitat for Humanity". 1'770 Eglises de l'Eglise Evangélique Méthodiste (EEM) se sont engagées en 2000 dans cette organisation humanitaire et l'EEM a donné 2,5 millions de dollars US pour le travail de cette ONG. Jimmy Carter est aussi le lauréat du prix méthodiste international de la paix de la paix.

Jimmy Carter, 78 ans aujourd'hui, tire ses forces pour cet engagement jusqu'à son grand âge de sa foi en Jésus Christ. Il a été actif au cours d'un grand nombre d'années comme responsable de groupe d'étude biblique dans sa communauté baptiste et s'est retrouvé à prêcher du haut de la chaire.

Le 11.12.2002


Source: Urs Gassmann / EMKNI / United Methodist News Service

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"