Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 09.12.2002   Retour à l'aperçu

Les Eglises lancent une campagne mondiale sur le commerce et les droits de l'homme

[Credits] Un réseau mondial d'Eglises et d'organisations partenaires donnera le coup d'envoi le 10 décembre, Journée internationale des droits de l'homme, à une campagne de trois ans sur le thème «Le commerce doit servir les personnes et non les asservir». La campagne, lancée par l'Alliance Oecuménique «agir ensemble» (Ecumenical Advocacy Alliance, EAA), vise à faire pression pour que les accords internationaux sur les droits de l'homme, sur la politique sociale et sur l'environnement passent avant les ententes commerciales et accords économiques.

L'Alliance est un réseau mondial de plus de 85 Eglises, institutions de développement et organisations partenaires sur tous les continents, parmi lesquelles le Conseil Oecuménique des Eglises (COE); ce réseau représente des centaines de millions de personnes.

«Le commerce mondial peut promouvoir ou entraver la justice, la paix et la durabilité», explique Mme Musimbi Kanyoro, membre du Comité Oecuménique «agir ensemble» et secrétaire générale de l'Alliance mondiale des Unions chrétiennes féminines (UCF). «Nous allons nous servir des principes des droits de l'homme pour mettre en question l'injustice économique et changer les règles commerciales, afin de favoriser la justice entre les pays et les communautés et en leur sein, de susciter des solutions de rechange et de soutenir les femmes et les hommes qui luttent contre la discrimination économique.»

La campagne vise à promouvoir la mise en place:

* de règles commerciales qui reconnaissent le droit à l'alimentation, garantissent une agriculture viable et la sécurité alimentaire pour tous, et encouragent une plus grande autonomie des pays en développement;

* de politiques et règlements nationaux et internationaux qui assurent l'accès à tous les services essentiels, sur la base des principes des droits de la personne;

* et d'une réglementation applicable aux sociétés transnationales (STN), faisant en sorte qu'elles contribuent à l'élimination de la pauvreté, à la promotion des droits de la personne et à la protection de l'environnement.

.../...


9 décembre 2002


Source: Conseil oecuménique des Eglises (COE)

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"