Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 29.04.2002   Retour à l'aperçu

Etats Unis: les groupes religieux afro- américains rejoignent la lutte contre le SIDA

[Credits] Des organisations religieuses dans le pays rejoignent le combat contre le Syndrome immuno-déficitaire acquis tant redouté (le SIDA).

Environ 60 responsables de diverses dénominations chrétiennes ainsi que des responsables d'autres communautés religieuses se sont réunis jeudi à l'Yaradua Centere, Abuja, sous l'égide de "The Balm In Gilead", une organisation qui cherche à promouvoir au sein de l’Eglise Noire américaine des ETATS-UNIS le combat contre le SIDA sous toutes ses formes. Leur objectif présent: aborder efficacement la question du SIDA parmi les noirs du monde entier.

Inquiété par la progression continue de la maladie en Afrique sub-Saharienne, malgré les fonds énormes mis à la disposition des gouvernements, le Centre américain pour le Contrôle des Maladies (CDC = U.S Centre for Disease Control) a patronné ce projet non gouvernemental, cette approche populaire de la guerre contre le sida que proposent ces organisations religieuses.

À la réunion d'Abuja, les Eglises Catholique, Anglicane, Méthodiste, Baptiste et Pentecotiste ont été représentées par leurs responsables. Les mosquées de différents Etats ont été aussi représentées par leurs Imams.

Le fondateur et président de ce collectif associatif, The Balm In Gilead, Pernessa C. Seele a dit que l'initiative africaine visait à aider les organisations religieuses au Nigéria, en Côte-d'Ivoire, en Tanzanie, au Kenya et au Zimbabwe à devenir des forces efficaces dans la prévention du SIDA, l'accompagnement des malades et le démantèlement de cette maladie.

L'ORGANISATION NON GOUVERNEMENTALE, The Balm In Gilead, ajoutait Seele, a gagné le respect du Gouvernement Fédéral, aussi bien que de la Conférence Catholique que du Conseil des Eglises de Côte-d'Ivoire, du Nigéria, de la Tanzaniie et du Zimbabwe et conclu des partenariats avec ces instances.

Seele a décrit l'Eglise en Afrique comme une des institutions les plus importantes et les mieux placées stratégiquement pour jouer un rôle majeur dans le combat contre le HIV/SIDA.

Un membre de l'équipe, le docteur Allan Rosenfield, Etats-Unis, est optimiste: il est persuadé que l'on gagne à développer et à renforcer les liens entre les scientifiques et les communautés religieuses si l'on veut parvenir à de grandes avancées scientifiques dans les recherches sur le SIDA; c'est ensemble qu'il faut se battre contre le HIV/SIDA.

20/04/2002


Source: The Gardian

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"