Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 09.04.2002   Retour à l'aperçu

> Angleterre, Londres: le gouvernement du ROYAUME-UNI veut assouplir la législation sur les jeux de hasard

[Credits] Les ministres espèrent que l'assouplissement par le Royaume-Uni des lois relatives aux jeux du hasard annoncée le 26 mars revitalisera les stations balnéaires en pleine crise, mais quelques groupes religieux préviennent que les réformes en cours créeront de nouveaux problèmes à la société Britannique.

Le gouvernement projette aussi de faciliter l'ouverture des casinos et abandonne l'idée de restreindre dans un secteur donné le nombre de casinos, le nombre de jeux offerts et la valeur des gros lots.

Si les changements annoncé de 26 mars sont confirmés par le Parlement, une commission des jeux sera créée. Elle aura le pouvoir légal de mettre en application le code de bonne conduite de cette industrie.

"Nous voulons que l'on joue en toute sécurité, non seulement pour ceux qui y participent, mais nous voulons aussi tenir compte de l'impact de ces jeux sur la société tout entière," a déclaré Tessa Jowell, ministre de la culture, des médias et du sport. "mais nous voulons voir l'industrie britannique du jeu couronnée de succès."

Jowell a prévu que ces changements pourraient générer 700 millions de $ de profits par an. Mais un porte-parole des Joueurs Anonymes (GA) a dit que la levée des restrictions augmenterait inévitablement le nombre des flambeurs.

"Une chose est sûre - le nombre d'adhésion aux GA grandira de façon significative suite à ces changements," a dit le porte-parole. Le groupe a salué l'effort consenti pour empêcher l'accès des enfants aux machines à sous, mais a critiqué le manque complet de soutien aux joueurs compulsifs. ....

Quand la boisson se mêle aux paris

En plus des GA, des groupes religieux ont exprimé leur inquiétude: les changements en vue mèneront à "une épidémie de jeux". L'Alliance Évangélique a dit que les nouvelles règles provoqueraient des problèmes sociaux accrus. Une proposition inquiète tout particulièrement le porte-parole de l'Alliance Don Horrocks, l'autorisation de la consommation de l'alcool aux tables de jeux.

"Il y a danger en vue, dans le sens que les stations estivales paieront à l'avenir le prix fort de cette dérèglementation, quand se posera 'le problème du jeu'," a dit Horrocks. "L'alcool détériore non seulement le jugement mais il diminue aussi tout contrôle de soi. Il est inévitable que dans de nombreux cas cela mène à des problèmes sociaux complémentaires, au crime, y compris à du vandalisme, à des agressions comme à de la conduite en état d'ivresse.

"Le gouvernement doit maintenant songer tout à nouveau à résister aux intérêts purement commerciaux des grandes sociétés de jeux et à maintenir cette prohibition importante dans notre société,"
a-t-il dit.

Rachel Lampard, porte-parole de l'Église Méthodiste, tout en accueillant favorablement la mise en place d'une commission jeux, a dit que certaines des nouvelles règles renforcerait "les jeux d'argent." "Souvent les joueurs ont besoin d'une pause pour évaluer leurs pertes, un moment qu'ils pourront mettre à profit pour passer au bar. Toute consommation abusive d'alcool détériore le jugement."

Le 26 mars 2002


Source: cnsnews.com

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"