Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 01.04.2002   Retour à l'aperçu

Lithuanie: l'Eglise, en pleine croissance dans les pays baltes, à la recherche d'un statut officiel en Lithuanie

[Credits] Depuis la fin de l'ère communiste en Europe de l'Est, l'Eglise Evangélique Méthodiste (EEM) a conu une forte croissance dans les pays baltes de la Lettonie et de la Lithuanie.

Reconnue comme une Eglise traditionnelle en Lettonie, la dénomination cherche à obtenir un statut semblable en Lithuanie, où le méthodisme est considéré comme une secte. L'évêque Oystein Olsen, dont le diocèse de l'Europe du Nord inclut les pays baltes, espère pour bientôt une telle reconnaissance de la part des autorités.

L'Eglise fonctionne "plutôt librement" dans les deux pays, déclarait Olsen à l'Agence de presse évangélique méthodiste le 23 février. Cependant, sans une reconnaissance officielle de la part de l'Etat en Lithuanie, elle ne peut pas acheter de propriétés et elle n'est pas exempte d'impôts.

En conséquence, les membres d'Eglises ont dû acheter à titre individuel le terrain pour un nouveau lieu de culte à Pilviskiai et le relouer à la congrégation pour une durée de 99 ans. De plus, les impôts gouvernementaux augmentent une somme de 36,000 $ au coût de construction, qui s'élèvent à 226,000 $. Les donateurs aux Etats-Unis, y compris la commission évangélique méthodiste pour la mission et la diaconie, couvrent la facture; la "First United Methodist Church" de Green Bay, Wis. a collecté la somme de 100,000 $ en faveur de la congrégation lithuanienne, son Eglise partenaire.

Les responsables de l'Eglise sont en dialogue avec le gouvernement lithuanien sur le statut de la dénomination. L'Eglise a officiellement demandé en 1999 à être reconnue comme une Eglise traditionnelle et depuis lors elle a travaillé sur la question en concertation étroite avec le Ministère de la Justice. Le 16 janvier, la commission parlementaire des droits de l'homme a approuvé la demande de reconnaissance et l'Assemblée Nationale doit voter la mesure sur recommandation de la commission ce printemps ou cet été. "Nous nous attendons être reconnus," a dit Olsen.

"Les Baptistes ont été reconnus l'année dernière," a dit William Quick de Detroit, coordonnateur du partenariat avec les Eglises en Lithuanie et Lettonie auprès de la Commission pour la mission et la diaconie.

Neuf Eglises Evangéliques Méthodistes en Lithuanie et 12 en Lettonie ont rouvert depuis la fin de l'ère soviétique au début des années 1990, selon Quick. Les Eglises ont commencé à rouvrir en Lettonie en 1992 et en Lithuanie en 1995, a-t-il dit.

L'Eglise de Lettonie compte 1,000 membres, avec une communauté Méthodiste élargie de 2,559 amis. En Lithuanie, l'Eglise a 434 membres et une communauté élargie de 1,102 personnes.

L'Eglise grandit grâce à l'approche wesleyenne qui combine l'évangélisation avec les oeuvres sociales, disait Olsen. "C'est une manière d'être très dans le ministère holistique."

Depuis la fin du communisme en Europe, l'Eglise a fortement grandi et la Commission pour la mission et la diaconie y a contribué pour une bonne part, selon Quick. En apportant une contribution financière de taille, la Commission a assigné sept missionnaires en Lithuanie et quatre en Lettonie.

L'Eglise forme des responsables autochtones dans les deux pays, en particulier en Lithuanie, où toute la direction pastorale provenait jusqu'ici des Etats-Unis. Cinq méthodistes suivent les cours de la Faculté de Théologie Luthérienne à Klaipeda, Lithuanie et un sixième suit les études au Séminaire Méthodiste de Tallinn, Estonie, avec pour projet de retourner en Lithuanie. En Lettonie, les pasteurs sont natifs du pays.

Les évangéliques méthodistes en Amérique soutiennent des congrégations et des services sociaux partout en Lettonie et en Lithuanie. "Les engagements sociaux ont été phénoménaux," a dit Olsen.

Par exemple, les membres d' Hope United Methodist Church" à Flint, Mich. ont collecté 20,000 $ l'année dernière et la Commission pour la mission et la diaconie a ajouté la même somme pour la construction d'un gymnase à la prison pour garçons de Kaunas, Lithuanie. La prison loge 300 jeunes gens de 14 à 18 ans. "Ce gymnase sera inauguré ce printemps," précise Quick.

"C'est un témoignage réel vis-à-vis du gouvernement de Lithuanie et de la ville de Kaunas en dehors de notre Eglise," a-t-il ajouté.

Olsen veut augmenter une interaction entre Eglises du nord de la Conférence Centrale d'Europe du Nord et les Eglises des pays baltes. Les membres de l'Eglise au Danemark apportent déjà de l'aide aux communautés de Lettonie et les membres suédois sont impliqués dans des programmes en Lithuanie.

"Nous avons pour vision qu'un jour il y aura une conférence provinciale pour les pays baltes," déclare Quick. Une conférence provinciale est souvent un premier pas l'établissement d'une Conférence Annuelle pour un ensemble d'Eglises régionales. Une telle conférence inclurait aussi l'Estonie, qui a 28 Eglises Evangéliques Méthodistes, a-t-il dit.

* * *

Le 26 février 2002


Source: Service de presse évangélique méthodiste (UMNS)

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"