Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 27.09.2001   Retour à l'aperçu

Etats Unis, Washington: Les évangéliques méthodistes se sont réunis à Washington pour entendre le message de la paix

[Credits] L'Évêque Felton Edwin May a demandé aux évangéliques méthodistes de sortir leurs bougies de Noël plus tôt et de les placer sur leurs fenêtres comme un signe d'espoir et un rappel que Jésus est la lumière du monde.

"Il n'y a pas de doute; nous sommes mis à l'épreuve," l'évêque de la Conférence Annuelle (CA) de Washington de Baltimore s'est adressé en ces termes à la foule qui a rempli le sanctuaire de l'Église Evangélique Méthodiste (EEM) le Mémorial Métropolitan à Washington, vendredi, le 14 septembre. "Comme chrétiens et comme croyants, les fondements mêmes de notre existence sont mis en question."

A l'occasion de cette Journée nationale de prière devenue jour de deuil national, plus de 700 évangéliques méthodistes se sont réunis pour partager leur chagrin, entendre les paroles de Dieu et entamer un processus de guérison.

La réunion de prière pour la paix, parrainée par la Conférence (régionale) Annuelle (CA) de Baltimore-Washington, eut lieu trois jours après que des terroristes aient détourné des avions et les aient dirigés sur les tours jumelles du World Trade Center à New York et sur le Pentagone à Arlington, Va.

"Ces événements nous ont changés à jamais," a dit l'Évêque à la retraite James K. Mathews. "L'impossible est arrivé. On a dit qu'il était impossible de décrire avec des mots un acte de destruction aussi énorme. Encore que d'une façon ou d'une autre nous viennent des mots. Entre autres mots qui nous viennent 'mal, violent, démoniaque, inhumain, la colère, la vulnérabilité, la compassion, l'empathie, le terrorisme, le jugement, la justice, la vengeance, le châtiment.'"

Pour aider les fidèles à donner un sens à ces mots dans leurs propres vies, on leur a donné l'occasion de créer un mur de prière pour y inscrire les noms de ceux qui ont été affectés par le désastre dans les immeubles qui entourent le sanctuaire. On a proposé à tous ceux qui le voulaient de faire une prière avec onction d'huile, pour que chaque personne présente devienne un agent de paix dans le monde. Beaucoup se sont a vancés pour allumer des bougies à la mémoire d’êtres chers qu'ils ont perdus.

Les fidèles ont aussi partagé leurs craintes, leur colère et leur espoir dans de petits groupes: ils y ont discuté des émotions qu’ls ressentaient et des événements, ils ont ensuite prié les uns pour les autres à haute voix. Les larmes ont coulé de beaucoup de visages, quand la congrégation a joint ses mains et soulevé ses bras, en chantant, "We Shall Overcome."" Des pasteurs se tenaient à la disposition de ceux qui en ressentaient le besoin.

May dit que sa première réaction mardi dernier a été une pensée de vengeance. "Oh, il est facile de dire quand vous êtes loin de tout ça que Dieu est amour et que je vais être comme Dieu, mais quand vous êtes pris au dépourvu et surpris, toute vos pensées épiscopales agréables ... filent de la fenêtre .... .'"

May dit que les prophètes qui ont parlé d'épées de guerre transformées en instruments agraires et de la justice qui dévale la pente comme de l'eau lui ont rappelé son devoir, travailler pour la paix: "Je ne suis pas un pacifiste pieux prêt à me coucher et à autoriser quelqu'un à marcher sur moi," a-t-il dit. "Je veux simplement être obéissant à la parole de Dieu."

May a appelé, invité les uns les autres à s'engager de façon renouvelée pour la paix, à construire des communautés de paix et à devenir pour le monde une communauté de paix. "Poursuivons agressivement les scélérats (et) décidons-nous agressivement de former des artisans de paix dans chaque nation."

"À quoi ressemblerait-le monde, si nous décidions d'allumer des bougies d'espoir plutôt que de maudire l'obscurité?" a-t-il demandé. Les bougies allumées seraient une façon pour les gens de dire, "Quant à moi et à ma maison, nous servirons le Seigneur avec la justice, la liberté et la libération pour tout ... (et) Jésus est la lumière du monde," a-t-il ajouté.

Il a aussi attiré l'attention sur un document pastoral "Pour la défense de la Création," produit en 1986 par le Conseil des Évêques de l'Eglise . Après une seconde lecture de ce document, May affirme avoir découvert les clés pour comprendre la bataille d'aujourd'hui contre le terrorisme.

"Le terrorisme se présente comme une réalité insidieuse, irrésistible. La seule chose qui peut stopper le terrorisme est la vérité, le courage et l'inspiration qui viendront des croyants."

Une collecte a été faite pour le compte de l'organisation humanitaire de l'UMCOR durant le culte. Le groupe Classic Brass Quartet a encadré la cérémonie de sa musique ainsi que les choeurs de l'Église Métropolitaine placés sous la direction d'Alex Helsabeck.
Une jeune fille a chanté, "Nous vivrons dans la paix," et le culte s'est achevé avec le chant des fidèles "Dieu bénisse l'Amérique."

* * *

Melissa Lauber est l’auteur de l’article. Par ailleurs, elle est rédactrice au journal de la Conférence de Baltimore-Washington, "the United Methodist Connection".

17 septembre 2001
*************************************


Source: Service de presse évangélique méthodiste (UMNS)

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"