Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 13.09.2001   Retour à l'aperçu

Ne tirez pas de conclusions trop rapides sur les terroristes, déclarent les cadres de l'Eglise Evangélique Méthodiste

[Credits] Alors que les autorités mènent leur enquête sur les actes terroristes survenus le 11 septembre à New York et Washington, les Américains doivent résister à l'envie de tirer des conclusions hâtives sur les auteurs de ces crimes, déclarent les responsables de l'Eglise Evangélique Méthodiste (EEM).

Ils doivent en particulier résister à la tentation de faire un amalgame entre Musulmans et extrémistes terroristes malgré les soupçons pesant sur l'organisation terroriste du Milliardaire Saoudien Osama bin Laden.

"J'ai le sentiment que c'est presque déshonorant pour nous d'essayer de deviner l'identité des auteurs de ces attentats à ce moment précis, parce que par le passé ça nous a causé du tort," a dit le pasteur Bruce Robbins, responsable de la Commission chargée de l'Unité chrétienne et du dialogue Interreligieux au sein de l'Eglise Evangélique Méthodiste (EEM). "Les autorités poursuivront certainement avec rigueur toutes les pistes dont ils disposent.... Il sera toujours assez temps par la suite de dénoncer et d'en envisager les conséquences possibles sur le plan interreligieux et interethnique."

Bien que les représentants de l'Etat n'aient encore accusé personne, ben Laden est apparu comme le suspect principal. S'il est le criminel mis en cause dans ces attentats meurtriers, sa culpabilité risque de jeter probablement le soupçon sur tous les Musulmans dans l'esprit de beaucoup d'Américains. Les musulmans, cependant, font partie intégrante de la société américaine et leur présence est perçue positivement dans les différentes communautés à la base de la nation américaine. Ils adorent le Dieu unique, le Dieu d'Abraham, de Moïse et de Jésus.

"Les lecteurs doivent savoir que les Musulmans sont en grande majorité les fidèles d'une des grandes traditions religieuses au monde et faire attention de ne pas véhiculer n'importe quel stéréotype sur cette communauté religieuse en pleine vitalité," a dit Robbins.

L'évêque Fritz Mutti, président de la commission et responsable du Secteur du Kansas de l'Eglise Evangélique Méthodiste (EEM), a ajouté que ce serait une réaction raciste, si l'on tirait des conclusions hâtives sur les auteurs de ces crimes. Mutti invite à la prudence, à attendre un surcroît d'informations et à prier.

La commission, avec ses bureaux à New York, s'occupe des relations interreligieuses au sein de l'Eglise Evangélique Méthodiste (EEM).

"Une de nos prérogatives consiste à être en rapport et en dialogue avec les adeptes d'autres religions et nous voudrions favoriser aussi le dialogue avec les Musulmans," a dit Mutti.

La commission était entrée en dialogue avec des Musulmans aussi bien qu'avec des responsables Juifs il y a quelques années lors d'une réunion à Denver, a dit Mutti. "Nous devons avouer que nous avons passé plus de temps sur le Christianisme que dans nos responsabilités interreligieuses.". Il a cependant ajouté que la commission essaye de faire une expérience de chaque réunion avec les fidèles d'une autre religion.

"Une chose dont nous devons nous souvenir, c'est le rôle de l'Eglise," a dit Robbins, "nous devons aussi nous souvenir que nous sommes appelés à être des agents de réconciliation et c'est manifestement le moment de faire jouer la compassion et la réconciliation comme d'intervenir auprès des différentes communautés à travers le pays menacées par des jugements rapides et par le jeu des amalgames. ... J'encouragerais les gens à entrer en relation avec leurs homologues Musulmans pour exprimer en particulier leur soutien face à la défiance, dont ils sont l'objet, car tout musulman a vite fait d'être étiqueté."

Robbins, Mutti et d'autres responsables de la commission étaient en réunion à Denver au moment des attaques terroristes.

"Il faut reconnaître ici que les communautés religieuses vivantes sont en interaction dans ce monde et il est temps de chercher le meilleur dans les différentes traditions religieuses plutôt que des clichés ...," a dit Robbins. Il a noté que nombreux ont été les responsables religieux de par le monde à avoir exprimé leur compassion aux victimes et à leurs familles, y compris des Musulmans.

"Il est difficile de pardonner aux criminels pour l'instant, mais c'est important pour nous d'essayer de chercher à expliquer et à comprendre," a dit Robbins.

Mutti a souligné l'importance d'une justice, qui restaure les gens pleinement et les mène finalement à la réconciliation. Il a fait la distinction entre la justice et le châtiment. "À moi, la rétribution, pourrait laisser entendre que nous pourrions agir avant de disposer de toute les informations; cela ressemble davantage à la justice expéditive d'un groupe d'autodéfense."

La commission demande aux personnes de rester en prière.

* * *

* L'auteur de l'article, Tim Tanton, est rédacteur pour le compte l'Agence de presse évangélique méthodiste (UEEM).


Source: Service de presse évangélique méthodiste (UMNS)

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"