Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 07.09.2001   Retour à l'aperçu

Suisse: dialogue au sommet

[Credits] Nous revenons sur l’acte final de la Consultation oecuménique sur l’avenir de la Suisse, qui se jouait à Berne le 2 septembre dernier.

Un "Message des Eglises" était remis aux autorités fédérales et aux partenaires sociaux de la Suisse ce jour-là. Encouragement à créer un pays où les valeurs éthiques prennent le pas sur le plaisir individuel et la course à l'argent, le document aborde de nombreux aspects de notre société, du travail aux migrations en passant par l'écologie et la famille, mais dans ce document la recherche des valeurs éthiques et la nécessité de promouvoir une adéquate réévaluation de la famille l´ont emporté sur tout autre aspect social ou politique comme l´immigration, la crise économique ou les relations internationales.

Après la remise de ce document, le conseiller fédéral Moritz Leuenberger, président de la Confédération, a incité les Eglises à participer activement à la vie politique et à y exercer une influence bénéfique pour corriger les défauts de la société.

Les Eglises, qu’elles soient protestantes ou catholiques, tâchent de répondre à cette attente dans le message qu’elles ont formulé à l’intention des décideurs politiques et économiques du pays. Elles avancent en effet des propositions politiques concrètes: meilleur soutien à la famille par le biais d’allégements fiscaux, partage du temps de travail, développement de crèches et de garderies, assurance-maternité; face aux questions soulevées par l’immigration, naturalisation facilitée des deuxième et troisième générations, droit de vote, en particulier au niveau local, des étrangers résidant depuis plusieurs années en Suisse; face au scandale des travailleurs sous-payés ("working poors"), développer l’idée d’un impôt négatif sur le revenu.

Face à la domination de plus en plus pesante du capital financier sur le travail, l’environnement et les droits sociaux, les Eglises sont favorables à une taxe mondiale sur les transactions en devises ("Taxe Robin"). Elles prônent également l’entrée de la Suisse à l’ONU. Le catalogue de propositions est loin d’être exhaustif

Le rapport entre les pouvoirs

Le président de la Confédération ne croit pas à une stricte séparation de l’Eglise et de l’Etat, les deux institutions gagnent à travailler en bonne intelligence: "Les deux institutions que sont l’Eglise et l’Etat ne doivent pas se confondre, mais ce que l’Eglise pense, elle doit le rendre à César!"

Le président de la Conférence des Evêques catholiques suisses, Mgr Grab, n’a pas manqué d’exprimer ses doléances lors de "l'acte final" de la Consultation oecuménique. La Suisse est un énorme chantier, où il reste énormément à faire notamment sur la plan familial, il réclame pour la Suisse "une politique familiale digne de ce nom".
"Il a également évoqué le "scandale des sans-papiers", quand des personnes venues d'ailleurs, "bienvenues pour leur travail, n'ont pas le droit de résider légalement dans notre pays".

Le pasteur Thomas Wipf, président de la Fédération des Eglises Protestantes Suisses (FEPS), -une Fédération, dont l’Eglise Evangélique Méthodiste (EEM) est membre en Suisse- dénonce le scandale des "working poors", ces travailleurs qui ne perçoivent pas, tout en travaillant à plein temps, un salaire suffisant pour faire vivre leur famille dans la dignité. "Cette réalité est d'autant plus scandaleuse que par ailleurs des cadres de grandes entreprises bénéficient d'avantages qu'il n'est pas possible de justifier… De tels écarts minent la confiance en l'équité, indispensable à un climat de paix et de dialogue".


Source: EEMNI & APIC

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"