Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 23.10.2001   Retour à l'aperçu

Les Evangéliques Méthodistes (EEM), les Luthériens entament un nouveau dialogue

[Credits] Un nouveau cycle de dialogues pourrait aboutir à restaurer une pleine communion entre l'Eglise Evangélique Méthodiste (EEM) et l'Église Luthérienne Évangélique d'Amérique (ELCA).

Dans un interview qu'il a accordée à l'Agence de presse évangélique méthodiste, l'évêque Melvin Talbert, chargé des relations oecuméniques au sein du Conseil des Evêques évangéliques méthodistes, a exprimé la confiance qu’il mettait dans les équipes chargées de nouer le dialogue. Les conversations ont débuté lors d'une réunion qui s'est déroulée du 6 au 9 septembre à Denver; elles continueront avec une réunion cet hiver.

"J'ai pensé que nous sommes parvenus rapidement à nous connaître et à développer des rapports de confiance," a dit Talbert, co-président du dialogue avec l'évêque Allan Luthérien Bjornberg de Denver. Les équipes sont prêtes à formaliser des accords entre les deux dénominations, a-t-il déclaré.

Vu que les progrès accomplis dans ce nouveau dialogue entre les évangéliques méthodistes et l'ELCA, les sujets de discussion incluront les enseignements sur la sanctification et le Repas du Seigneur et les implications d'une pleine communion, comme l'hospitalité eucharistique, le changement de pasteurs et l'engagement dans des ministères communs et le témoignage social. Les dialogues précédents ont traité du baptême et de l'épiscopat.

Une déclaration publiée après la rencontre de Septembre a exprimé "notre espoir d'une pleine communion et communion fraternelle entre l'ELCA et l'EEM. Les précédents dialogues fournissent une base solide et ils nous encouragent à explorer de nouvelles pistes de collaboration dans la mission et le ministère."

L'ELCA a déjà de pleins rapports de communion avec l'Église Épiscopale, l'Église Presbytérienne des ETATS-UNIS, l'Église Unie de Christ, l'Église Reformée en Amérique et l'Église Morave.

"Nos prédécesseurs ont affirmé l'accord de nos églises dans le domaine du baptême et de l'épiscopat, quand bien même ils avaient indiqué que nous aurions à traiter d’autres points," précise la déclaration. "Il reste beaucoup de défis, mais nous sommes énormément encouragés par le travail significatif accompli par les églises en établissant des relations bilatérales et multilatérales dans le monde entier."

De 1976 à 1979, six sessions de dialogue ont été tenues entre évangéliques méthodistes et représentants de ce qu'étaient alors quatre instances luthériennes - l'Église Luthérienne en Amérique, l'Église Luthérienne américaine, l'Association des Églises Luthériennes Évangéliques et le Synode des Eglise Luthériennes au Missouri. Le dialogue s'est concentré sur une compréhension commune du baptême.

Une deuxième série de pourparlers, de 1985 à 1987, a abouti à une déclaration officielle, "l'Épiscopat: une Déclaration Commune à l'Eglise Evangélique Méthodiste et l'Eglise Luthérienne." Les déclarations publiées à l'issue de ces deux séries de dialogues ont été adoptées par le Conseil des Evêques Evangéliques Méthodistes, mais n'ont pas été prises en considération par la Conférence Générale (CG), l'instance la plus élevée de la dénomination.

Au niveau mondial, le Conseil Méthodiste Mondial et la Fédération Luthérienne du Monde ont tenu cinq sessions de dialogue de 1979 à 1985. Autre sujetabordé entre les Luthériens et les Méthodistes, la Concorde de Leuenberg, qui a commencé comme une entente entre Eglises Luthériennes et Réformées en Europe, une entente qui inclut maintenant les Méthodistes Britanniques et la plupart des Méthodistes européens, dont l'EEM de la Conférence Annuelle Suisse/France. Les évangéliques méthodistes en Suède et en Norvège ont aussi poursuivi le dialogue avec les Eglises Luthériennes nationales de leurs pays.

En plus de Talbert, il est d'autres pasteurs à être entrés en dialogue avec les partenaires luthériens: le pasteur Lars-Erik Nordby de Norvège; le pasteur Amy Laura Hall, Duke Divinity School; le pasteur Jean Miller-Schmidt, Iliff School of Theology; et Judith de Green Bay, Wis.

En plus de Bjornberg, les autres membres de l'équipe Luthérienne sont le pasteur Catherine Johnson, Louisville Presbyterian Theological Seminary; le pasteur H. Frederick Reisz Lutheran Theological Southern; le pasteur Cynthia Moe-Lobeda, Graduate School of Theology and Ministry à l'Université de Seattle; et le pasteur Timothy Wengert, du Séminaire Théologique Luthérien à Philadelphie.

* * *
Le 16 octobre 2001


Source: Service de presse évangélique méthodiste (UMNS)

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"