Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 08.10.2001   Retour à l'aperçu

L'unification, sujet de discussion parmi d'autres entre femmes coréennes du nord et du sud

[Credits] Dans une réunion historique, des femmes de Corée du Nord et du Sud se sont jointes à leurs soeurs américaines et canadiennes pour parler de la paix et de la réunification de la péninsule coréenne.

La conférence eut lieu du 23-29 septembre près de Toronto. Elle a réuni 28 participants, dont quatre femmes de Corée du Nord et sept autres de Corée du Sud. Pendant le temps qu'elles ont passé ensemble, elles ont dressé une liste de 15 recommandations pour parvenir à la réunification, selon Mia Adjali, membre de l'Eglise Evangélique Méthodiste (EEM) et chargée du partenariat avec le groupe féminin coréen au sein du "Church World Service", au Conseil National des Églises nord-américaines.

En juin 2000, le Président Kim Dae-jung de la République de Corée et Kim Jong-il, président de Commission de Défense Nationale de la République Populaire Démocratique de Corée, ont tenu leurs premières rencontres au sommet depuis la partition de la Corée. Tous les deux pays ont consenti à travailler à la réunification.

Parce que les femmes ont souvent été écartées du processus de la réunification, "nous avons estimé que nous avions une perspective unique à faire entendre," a expliqué Adjali.

L'idée d'une telle réunion a été conçue plus d'une décennie en arrière, quand le Conseil des Églises de Corée a accueilli une première réunion de femmes en 1988. Son objectif était d'organiser une autre conférence permettant à des femmes des Eglises des deux Corées de se retrouver ensemble.

À Toronto, Adjali a dit: "nous étions capables de provoquer la réunion qu'on avait alors espérée." La conférence a été patronnée par l'Association partenaire du groupe féminin coréen au sein du "Church World Service" et soutenue par l'Église Unie du Canada.

Les participants ont écouté ce que chacun avait à raconter en matière de division et de séparation, ... ont passé en revue leur histoire de femmes impliquées dans des luttes historiques coréennes depuis les années 1970 et ont affirmé avoir franchi quelques pas vers la réunification, a-t-elle dit. La réunion a été célébrée avec la plantation d'un chêne à l'Université de Victoria.

Parmi leurs recommandations, les participants de la conférence:
· apportent un appui ininterrompu pour tout progrès visant la réunification opéré par les Etats-Unis, le Canada et d'autres gouvernements.
· ont demandé que le gouvernement américain reprenne des pourparlers de haut niveau avec les coréens du Nord.
· ont encouragé la formation de groupes de solidarité féminins, comprenant des femmes de l'Eglise ou non, qui soient engagées pour faire la paix et la réunification de la Corée.
· ont demandé que divers groupes oecuméniques et leurs dénominations membres continuent à considérer la réunification coréenne comme une priorité active.
· ont exprimé leur profond souci au gouvernement japonais après son refus de présenter des excuses et d'envisager des réparations aux femmes coréennes employées comme esclaves sexuels par l'armée japonaise pendant la Deuxième Guerre mondiale.

D'autres évangéliques méthodistes participaient à la conférence, dont Peggy Billings, Patricia Patterson et Jungrea Chung.

* * *

Le 4 octobre 2001


Source: Service de presse évangélique méthodiste (UMNS)

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"