Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 04.10.2001   Retour à l'aperçu

Etats Unis, New York: un groupe inter-religieux demande une réponse au terrorisme ancrée dans la foi

[Credits] Au quatrième jour d'une semaine de désastre et de deuil national, plus de 100 dirigeants religieux américains, représentant tous les groupes religieux les plus importants - dont des chrétiens, des juifs et des musulmans - ont publié une importante déclaration sur le terrorisme, recommandant une réaction ferme, guidée par la sagesse de la foi religieuse.

Les signataires, qui se sont engagés à titre personnel, sont dirigeants de dénominations chrétiennes, d'organisations religieuses nationales ou régionales ainsi que de groupes para-ecclésiastiques, des pasteurs et des rabbins locaux et enfin des théologiens et des professeurs venus de tout le pays.

La déclaration adresse des paroles de consolation aux familles des victimes et un appel à la "modération réfléchie" aux citoyens hébétés de douleur à la suite des attentats terroriste de mardi contre le World Trade Center de New York, le Pentagone à Washington et un avion détourné qui s'est écrasé en Pennsylvanie.

"Dénions-leur (aux terroristes) leur victoire en refusant de nous soumettre à leur vision du monde", affirment les signataires, qui ajoutent: "Nous ne devons pas laisser la terreur nous empêcher d'être les gens que Dieu nous a appelés à être". Le message contient aussi un avertissement: des Américains innocents qui partagent l'appartenance ethnique, l'origine nationale ou la religion des terroristes doivent être protégés contre des représailles aveugles ou des actes de violence.

Nommant la période qui a suivi l'attaque "un test du caractère national", la déclaration appelle les citoyens à se re-dédier eux-mêmes à une vision de "communion, tolérance, compassion, justice, caractère sacré de la vie humaine, qui sont au cœur de toutes nos traditions religieuses".

La déclaration, publiée le 13 septembre, a été élaborée en consultation avec des membres du clergé juifs, musulmans et chrétiens et mise en circulation pour signature par le pasteur Jim Wallis, de l'Appel au renouveau, le pasteur Robert W. Edgar, du Conseil National des Eglises, le pasteur Wesley Granberg-Michaelson, de l'Eglise Réformée américaine, le rabbin David Saperstein, du Centre d'action religieuse du judaïsme réformé et du pasteur Ron Sider, des Evangéliques pour l'action sociale.

Ils ont invité d'autres personnes à se joindre à eux en donnant à titre personnel leur accord au document; plus de 100 réponses leur sont parvenues dans les premières 24 heures. D'autres noms s'y sont ajoutés depuis et une liste de signataires mise à jour sera publiée ultérieurement.

Le président George W. Bush a désigné le 14 septembre comme Jour national de prière et du souvenir et les dirigeants de la nation ont pris part à un service religieux dans la Cathédrale nationale de Washington.

# # #

NOTE : Les informations relatives à ce sujet ont été fournies par le Bureau de la communication du Conseil National des Eglises.

On trouvera ci-après le texte complet de la déclaration:

DENIEZ-LEUR LEUR VICTOIRE: UNE REPONSE RELIGIEUSE AU TERRORISME

Nous, dirigeants religieux américains, partageons les cœurs brisés de nos concitoyens. La pire attaque terroriste de l'histoire, qui s'en est prise à New York City, Washington, D.C. et la Pennsylvanie, a été ressentie dans toutes les communautés américaines. Chacune des vies perdues était unique et sacrée aux yeux de Dieu, et les liens qui unissent les Américains à ces vies sont forts. Face à une catastrophe si cruelle, il est temps de tourner nos regards vers Dieu et les uns vers les autres pour y trouver la force dont nous avons besoin et la réponse à donner. Nous devons aller aux racines de notre foi pour y trouver soutien, consolation et sagesse.

Tout d'abord, nous avons à trouver une parole de consolation face à la souffrance et à la douleur indicibles de notre peuple. Nos congrégations offriront leurs ressources pastorales et pratiques pour soigner les blessures de la nation. Nous pouvons devenir des lieux sûrs pour y pleurer et y rebâtir nos vies et nos communautés ébranlées. Nos lieux de culte doivent devenir des espaces publics pour la prière en commun, la discussion communautaire et finalement, la guérison et le pardon.

En deuxième lieu, nous offrons une parole de modération réfléchie à l'heure où notre nation commence à entrevoir ce que sera sa réaction. Nous partageons une profonde colère contre ceux qui ont si brutalement et massivement détruit des vies innocentes, quels que soient les griefs et les injustices invoqués. Au nom de Dieu, nous aussi demandons que les responsables de ces actes véritablement néfastes soient trouvés et jugés. Les coupables ne doivent pas s'en tirer sans avoir à rendre des comptes. Mais nous ne devons pas, par colère ou par esprit de vengeance, exercer sans distinction des représailles qui provoqueront encore plus de pertes de vies humaines innocentes. Nous prions pour que le président Bush et les membres du Congrès cherchent la sagesse divine au moment de décider d'une réponse appropriée.

Troisièmement, nous sommes confrontés à des questions graves et essentielles quant aux conséquences pour nous en tant que nation, de cette attaque contre l'Amérique. Les terroristes nous ont infligé la vision atroce du monde qu'ils voudraient créer, un monde dans lequel le recours à la violence aveugle et lâche - même contre les plus innocents - est le remède à tous les griefs et à toutes les injustices de l'humanité. Ayant pris parmi nous des milliers de vies, attaqué nos symboles nationaux, forcé nos dirigeants politiques à fuir les sièges de l'autorité gouvernementale, bouleversé nos de lieux travail et nos familles, et rempli de peur les cœurs de nos enfants, les terroristes doivent se sentir victorieux.

Mais nous pouvons leur dénier leur victoire en refusant de nous soumettre à un monde créé à leur image. Pour imposer ses objectifs, le terrorisme n'inflige pas seulement la mort et la destruction, mais aussi une oppression émotionnelle. Nous ne devons pas accepter que cette terreur nous empêche d'être les personnes que Dieu nous a appelées à être. Nous affirmons la vision de communion, de tolérance, de compassion, de justice, du caractère sacré de la vie humaine, qui sont au cœur de toutes nos traditions religieuses. L'Amérique doit être un lieu sûr pour tous ses citoyens, dans toutes leurs diversités. Il est particulièrement important que nos concitoyens qui sont de même origine nationale, ethnique ou religieuse que ceux qui nous ont attaqués, soient eux-mêmes protégés parmi nous.

Notre illusion américaine d'invulnérabilité a volé en éclats. Dès maintenant, nous allons porter sur le monde un regard différent et cette attaque contre notre vie en tant que nation va devenir le test de notre caractère national. Dans cette crise, faisons les choix justes - prier, agir, nous unir contre les fruits amers de la division, de la haine et de la violence. Dédions-nous à nouveau à une paix globale, à la dignité de la personne humaine et à l'élimination de l'injustice qui alimente la colère et la vengeance.

Et alors que nous nous assemblons dans nos lieux de culte, entreprenons de rechercher la guérison et la grâce de Dieu.

14 septembre 2001

**************************


Source: Service de presse évangélique méthodiste (UMNS)

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"