Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 01.10.2001   Retour à l'aperçu

Inde, Gujarat: persécution des chrétiens et indifférence des autorités - Vingt-cinq familles attaquées par une cinquantaine d´hommes armés

[Credits] Les autorités demeurent indifférentes à la persécution que subissent les chrétiens dans l’Etat du Gujarat, qui était déjà le théâtre de multiples aggressions dirigées contre les chrétiens depuis 1999.

Un pasteur méthodiste, Paul Christian, et quatre militants chrétiens viennent d’être violemment agressés le 18 septembre dernier. Le pasteur et une petite assistance, environ 25 familles chrétiennes, étaient en train de visionner un film sur la vie du Christ, lorsque qu’une troupe d’environ cinquante hommes armés, que l’on soupçonne être des militants hindous, se sont introduits sur les lieux, blessant le pasteur et quatre fidèles à la tête. Les blessés ont été hospitalisés. La police s’est contentée d’enregistrer une plainte «pour émeute». Plusieurs jours après l’attaque, aucune arrestation n’avait encore été effectuée. Interrogé à ce sujet, le super-intendant du district a déclaré que ses services menaient une enquête sur cette agression mais que personne n’avait encore été identifié avec certitude.

EDA précise que ces faits ont eu lieu à environ 120 km de Ahmedabad, la capitale commerciale du Gujarat, dans le village de Bharathri, district du Kheda, district où se trouve la plus importante concentration de chrétiens de l’Etat. Le pasteur a fait remarquer que le film qui n’était regardé que par un nombre réduit de spectateurs, uniquement des chrétiens, ne pouvait en aucune manière apparaître comme une provocation à l’égard des hindous.

Ces faits sont loin d’être isolés. Selon Samsom Christian, de la section du Conseil chrétien panindien à Ahmedabad, cette attaque est un des dix incidents du même type qui ont eu lieu à dans l’Etat au cours des huit jours derniers. Une équipe de volontaires protestants a été attaquée le même jour dans un village près de la ville de Dahod, mais les détails de l’incident ne sont pas encore exactement connus.

Le gouvernement de l’Etat, aux mains du Bharatiya Janata party (Parti du peuple indien, BJP), refuse de considérer les agressions de ce type comme des attaques concertées provoquées comme le disent les évêques indiens, par une campagne haineuse. Il se contente de les enregistrer dans la catégorie des incidents criminels isolés. Beaucoup de responsables chrétiens de la région pensent que, en réalité, les autorités soutiennent tacitement les fondamentalistes hindous en n’entreprenant aucune action contre eux.

Le 15 septembre dernier, une série de groupes hindous du Gujarat, dont l’objectif est de transformer l’Inde en nation hindoue ont organisé une manifestation de soutien à l’initiative prise par les Etats Unis à la suite des attentats terroristes du 11 septembre dernier, contre les tours jumelles du World Trade Center et le Pentagone, à savoir de créer une alliance générale pour lutter contre le terrorisme. Lors de précédentes manifestations, ou communiqués de presse, les mêmes groupes hindouistes avaient demandé à la population de traiter les chrétiens d’une «main de fer» et de lutter contre la menace chrétienne et musulmane en Inde. Les commentateurs chrétiens ont ironisé sur le double sentiment éprouvé par les fondamentalistes hindous à l’égard des chrétiens: amour pour eux lorsqu’ils sont aux Etats-Unis et haine lorsqu’ils sont en Inde.

Dilip Trivedi, le dirigeant du Vishwa Hindu Parishad (Conseil mondial hindou, VHP) pour l’Etat du Gujarat, un organisme à qui l’on attribue quelques unes des attaques dirigées contre les chrétiens, se défend de toute animosité à l’égard des autres religions. «Les hindous n’ont rien contre les chrétiens», a-t-il coutume de déclarer. «Notre association, continue-t-il, n’est contre aucune religion. Elle désapprouve seulement les moyens déshonnêtes utilisés pour convertir d’innocents hindous.», toujours selon la même source.

Vendredi 28 septembre 2001


Source: EEMNI/Eglise d’Asie

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"