Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 01.10.2001   Retour à l'aperçu

Les méthodistes s'expriment au sujet du terrorisme et la violence qui lui est liée

[Credits] Les délégués à la Conférence Générale (CG), seul organe habilité à s'exprimer officiellement au nom de l'Eglise Evangélique Méthodiste, condamnent le terrorisme et appellent les membres à agir sur la base d'une résolution en vigueur depuis 1992.

La Conférence, qui comprend des pasteurs et des laïques élus venant du monde entier, avait noté que le terrorisme, en augmentation depuis les années 1970, avait créé "un sentiment de désespoir et d'instabilité" et révélé la faiblesse du "système mondial actuel de paix internationale et de sécurité nationale".

Le document sur le terrorisme fut confirmé par les deux Conférences Générales (CG) suivantes, en 1996 et 2000 et figure à la page 786 de l'édition actuelle du Recueil des résolutions de l'Eglise.

Les résolutions contenues dans le recueil n'ont pas force de loi pour l'Eglise, mais sont destinées à orienter la production de matériel éducatif et de documents de référence de l'Eglise. Elles servent aussi de "guides et modèles destinés à aider les membres et les groupes de l'Eglise Evangélique Méthodiste (EEM) à relier une foi biblique vivante à l'action dans la vie quotidienne."

La déclaration de 350 mots sur le terrorisme condamne tous les actes terroristes, "sans exception quant aux objectifs ou aux sources", et demande aux chrétiens évangéliques méthodistes de faire huit choses:
* Examiner de manière critique les causes du terrorisme, y compris ses implications internationales et nationales
* Appuyer fermement les Nations unies en tant qu'agent de résolution des conflits ainsi qu'en tant qu'alternative valable au recours à la guerre et/ou au terrorisme
* Prendre position contre des actes terroristes prenant la forme de représailles ou de peine capitale
* Demander avec insistance au président des Etats-Unis de rejeter la violence, ainsi que la mort et la souffrance de populations innocentes
* S'opposer à l'usage indiscriminé de la force militaire pour combattre le terrorisme, en particulier lorsque l'usage de cette force cause des victimes parmi des citoyens non-combattants qui ne sont pas eux-mêmes auteurs d'actes de terrorisme, et demander avec insistance d'appuyer la résolution 40-61 des Nations unies, qui traite de la coopération internationale en matière d'actes de terrorisme
* Condamner l'utilisation de tactiques extrémistes, relatives à des divergences idéologiques, au racisme et à l'antisémitisme, et menant à la violence au sein même de notre société
* Mandater la Commission Eglise et Société de l'Eglise Evangélique Méthodiste (EEM) d'entreprendre une étude visant à indiquer la manière d'agir par rapport aux actes de terrorisme auxquels nous sommes confrontés en tant que société et de guider les dirigeants et les membres de l'Eglise et des Conférences Annuelles (CA) quant à la façon dont ils peuvent et devraient réagir
* Continuer à appuyer l'interdiction aux USA des fusils d'assaut, qui sont l'arme habituelle des individus et des organisations menant des actions terroristes aussi bien dans notre pays qu'à l'étranger.

Selon Jim Winkler, directeur du secrétariat de la Commission Eglise et Société, l'étude mentionnée au point 7 ci-dessus n'a pas été entreprise. "Nous recevons un grand nombre de mandats de la Conférence Générale (CG), mais nos fonds et notre personnel sont limités", a-t-il déclaré. "Il appartient à la Commission de déterminer les priorités…et en 1992, elle n'a pas inscrit ce mandat au haut de la liste des tâches à accomplir en priorité." Il a indiqué que compte tenu des événements de cette semaine, cette étude était désormais prioritaire et serait inscrite à l'ordre du jour de la réunion de la Commission prévue du 11 au 14 octobre.

Cinq déclarations du même ordre figurent dans les Principes sociaux de l'Eglise, reproduits aussi bien dans le Règlement de l'Eglise que dans le Recueil des résolutions, actualisés tous les quatre ans, après chaque Conférence générale. Une déclaration sur le service militaire (para. 164G), déplore la guerre et demande le règlement pacifique de tous les conflits entre nations. D'autres déclarations ont trait au "Pouvoir national et responsabilité" (para. 165B), à "Guerre et paix" (para. 165C), "Justice et loi" (165D) et "Justice pénale et réparatrice" (164F).

Le Recueil des résolutions contient également des déclarations sur les sujets suivants:
* "Justice réparatrice" (p. 603)
* "Nos voisins musulmans" (p. 743)
* "Conséquences d'un conflit" (p. 762) et
* "L'Eglise Evangélique Méthodiste et la paix" (p. 788)

Ces documents peuvent être consultés en ligne sur le site de l'Eglise: http://infoserv.umc.org/, lien "National Tragedy"

13.09.01


Source: Service de presse évangélique méthodiste (UMNS)

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"