Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 20.11.2001   Retour à l'aperçu

Commentaire: Jésus offre une alternative aux guerres de religion

[Credits] Kenneth Carder, évêque de l'Eglise Evangélique Méthodiste (EEM) du Secteur du Mississippi commente à sa manière le conflit en cours. Ce commentaire est paru à l'origine dans "the Advocate", le journal du Secteur du Mississippi.

Les conflits actuels dans le monde intensifient et attisent potentiellement les guerres de religion. Toutes les guerres sont des guerres mortelles et destructives, mais de tous les conflits, ce sont les guerres de religion qui ont été les plus diaboliques et cruelles de l'histoire. Quand ses motifs sont d’ordre religieux, les personnes impliquées dans ces conflits revendiquent au nom de Dieu la paternité impérieuse et suprême d'actes lâches comme les bombes vivantes et la destruction d'innocents étiquetés comme "infidèles", "sataniques" ou "démoniaques".

Les conflits les plus meurtriers ne se déclarent pas au sein de religions mondiales comme le Christianisme, l'Islam, le Judaïsme, l'Hindouisme et le Bouddhisme. Ces conflits naissent d’interprétations oppressantes, violentes, rigides au sein de toutes les religions. C'est le conflit entre
- les valeurs religieuses -motivant l'amour, la compassion, l'humilité devant Dieu, la justice et la liberté pour tous les hommes-
- et les croyances religieuses et les pratiques motivant la haine, la cruauté, la division, l'arrogance, l'injustice et l'oppression des autres.

Cela a toujours été le cas. C'était la religion qui a motivé les gens à crucifier Jésus et c'était la religion de Jésus qui a abouti à sa prière pour le pardon de ceux qui l'ont exécuté. Saul de Tarse était un terroriste ayant présumé que la fidélité à Dieu impliquait la persécution des chrétiens. Saul le terroriste a été transformé en Paul l'Apôtre suite à sa rencontre de Jésus Christ. C'était sa relation avec le Christ resssucité qui l'a motivé à écrire, "Maintenant trois choses sont toujours là: la foi, l'espoir et l'amour; mais la plus grande des trois, c'est l'amour."

Plus récemment, quelques Américains se sont parés de draps blancs pour terroriser d'innocentes victimes noires, et ils l'ont fait sous la bannière du christianisme. D'autres, cependant, ont été assez motivés par leur vision d'un monde réconcilié par le Christ pour risquer leurs vies dans la défense des droits civils et de la dignité de tous les hommes.

Les réelles menaces présentes ne résultent pas de différences entre l'Islam, le Christianisme et le Judaïsme, mais de la haine,de la violence, de la cruauté, de l'arrogance, de l'exclusion et de l'oppression justifiées au nom de toutes les religions. Je récuse l'idée qu'Osama Ben Laden et ses acolythes puissent légitimer une guerre de religion entre Musulmans, Chrétiens et Juifs. Tout aussi inquiétants ont été les propos d'une violence inouïe tenus récemment par une personne sur "une radio d'infos" appelant les chrétiens à détruire "les musulmans méchants et démoniaques."

Des crimes épouvantables ont été commis au nom de toutes les religions, y compris au nom du Christianisme. Comme chrétiens, nous suivons Jésus Christ, qui offre une alternative aux guerres de religion. Jésus a vécu une vie d'amour illimité, de bonté sans compromis et de service désintéressé au milieu d’un monde rempli de haine religieuse et de violence.

Suivre Jésus exige que nous aimions même nos ennemis et que nous étendions notre bonté et service à tous les hommes pour qui il est mort.

* * *

Les commentaires publiés dans le cadre d'EEMNI ne traduisent pas nécessairement les positions de l'Eglise Evangélique Méthodiste (EEM).

15 novembre 2001


Source: Service de presse évangélique méthodiste (UMNS)

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"