Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 16.11.2001   Retour à l'aperçu

Afghanistan: les humanitaires occidentaux enfin libérés

[Credits] Les chrétiens occidentaux ont été transférés a Kandahar

Lundi dans la nuit, des talibans avaient déplacé les huit chrétiens de Kaboul en direction de Kandahar, alors que les forces de l'Alliance du Nord arrivaient dans la capitale afghane au lever du jour.

Les huit chrétiens seraient partis joyeux, convaincus d’être enfin libres. "Nous les aimions beaucoup. Ils étaient des gens bien".

Les gardes avaient reçu la consigne de bien traiter les prisonniers. "Ils ne sont pas responsables de la guerre que nous menons actuellement. Nous ne devons pas les blâmer pour cela". Les prisonniers ont reçu un traitement favorable en prison et ils ont toujours été gardés en sécurité. Après un mois d'isolement, ils ont ainsi reçu la permission d'écrire, d'envoyer des fax et même de téléphoner à leur familles plusieurs fois, comme de recevoir des paquets (lettres, nourriture et vêtements).

Dans une lettre récente, l'américaine Dayna Curry a écrit que pour les prisonniers, la raison principale pour laquelle ils sont détenus en Afghanistan est "de motiver et de réveiller les chrétiens à prier pour cette nation".

"Si nous n'étions pas là, je ne pense pas que tant de gens auraient prié pour ce pays. Notre Père céleste est en train de faire quelque chose de grand pour cette nation - et toutes nos prières sont nécessaires pour sa réalisation."

Libération des travailleurs humanitaires étrangers détenus par les talibans

Libérés mercredi, les huit travailleurs humanitaires étrangers détenus depuis le mois d'août en Afghanistan pour prosélytisme et emmenés dans leur fuite de Kaboul par les talibans ont rejoint le Pakistan, selon des responsables américains.

Un autre responsable américain a précisé que ces libérations avaient eu lieu à la suite d'une action militaire, sans donner plus de précisions.

Ces huit personnes, quatre Allemands, deux Américains et deux Australiens, travaillaient dans la capitale afghane pour l'association chrétienne basée en Allemagne Shelter Now International. Il étaient détenus par les autorités talibanes depuis le 3 août.

Cette issue à plusieurs mois d'incertitude intervient quelques heures après que le fils du dirigeant libyen Mouammar Khadafi a déclaré qu'il était confiant quant à une libération rapide.

Seif el-Islam Khadafi avait déjà participé aux négociations avec le groupe Abou Sayyaf pour la libération des otages occidentaux de Jolo, aux Philippines.


Source: Portes Ouvertes & Edicom

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"