Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 27.03.2001   Retour à l'aperçu

Etats Unis, Nashville, Tennesse: des responsables cherchent des solutions de rechange dans le traitement de conflits

[Credits] 26% des Eglises traversent de graves conflits, et une Eglise sur 50 passe par un procès chaque année. Au regard de telles statistiques, 130 méthodistes de l'EEM impliqués de manière constructive dans la résolution de conflits, que ce soit dans des Eglises ou dans des Conférences Annuelles (CA) (régionales), se sont rencontrés à Nashville du 20 au 22 mars pour affiner leur approche et apprendre les uns des autres.
Tel fut l'événement majeur parrainé par le jeune Centre (un an d'existence) pour la médiation et la résolution des conflits dénommé "JUSTPEACE". L'"United Methodist General Council on Finance and Administration" (GCFA) a créé le Centre.
....
A force d'avoir été confrontée à une multitude de procès et à des gens ayant eu le sentiment d'avoir été trahis par leur Eglise, Mary K. Logan, procureur du GCFA, déclare avoir voulu créer le Centre pour chercher une meilleure approche des conflits dans l'Eglise.
Après des années de pratique judiciaire, Porter, un autre responsable du Centre, se disait convaincu que le système pénal classique n'était pas la meilleure manière de régler un conflit.
Il suggérait que tout processus visant à résoudre un conflit devait:
· permettre aux participants de suivre leur propres résolutions pour en sortir;
· favoriser la réconciliation dans les relations;
· permettre aux participants d'avoir assez d'écoute pour comprendre, dire la vérité dans l'amour, user d'imagination et pratiquer le pardon.
Porter, lui-même pasteur de l'EEM, suggère que ni le système judiciaire civil ni le système judiciaire ecclésial ne peuvent atteindre aucun de ces objectifs; il invite le groupe à utiliser d'autres techniques plus productives pour résoudre les conflits.
Porter a introduit le cercle sacré, une technique utilisée initialement par les Navajos: rassembler les participants dans un cercle avec au centre un chandelier ou quelque chose d'autre servant à rappeler la présence de Dieu. Quelqu'un anime la discussion pour susciter des questions potentielles, pour lui donner un cadre et des limites dans le temps
On passe alors dans le cercle une Bible. Quand les participants tiennent dans la main la Bible, ils peuvent parler ou ils peuvent passer leur tour, mais personne ne peut parler sans tenir en main la Bible. Tous ceux qui sont dans le cercle savent donc quand ils auront l’occasion de parler et ils sont encouragés à:
· parler avec respect;
· parler seulement pour eux;
· être spécifique;
· écouter avec respect; et à
· rester dans le cercle jusqu'à la fin.
.......

Haas a présenté le discernement spirituel comme une technique employée depuis le 16ème siècle. Il a proposé les étapes suivantes dans le processus imaginé par Chuck Olsen et Danny Morris pour discerner la volonté de Dieu:
· poser une question; ....
· enraciner la question dans une histoire tirée de l'Ecriture Sainte ou de la tradition;
· écouter tous les membres du groupe et se donner du temps pour le silence;
· explorer les solutions alternatives;
· améliorer les voies suggérées comme alternative;
· évaluer parmi les alternatives possibles celle qui dispose de "l'ombre de l'amour de Dieu".
· reprendre tout à zéro si le groupe s'est trop éloigné de la question originelle; et
· laisser décanter la question un moment (une nuit si possible) pour voir si des sentiments plus profonds remontent à la surface.
....
# # #


*Rich Peck est un auteur indépendant, employé à la retraite de la Maison d'édition de l’Eglise Evangélique Méthodiste.


Source: Service de presse évangélique méthodiste (UMNS)

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"