Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 20.03.2001   Retour à l'aperçu

Suisse: l’EEM célèbre l’unité dans la diversité ... culturelle

[Credits] Le 16 mars au soir, eut lieu une rencontre publique dans le cadre de la "Conférence Centrale de l'Europe du Centre et du Sud" (CCECS) dans les locaux de l'Eglise Réformée de Buelach. Cette rencontre a permis de montrer de manière significative la diversité culturelle et linguistique de l’Eglise Evangélique Méthodiste (EEM) en Europe. Mais l'unité entre ressortissants de 15 nations et de sept conférences Annuelles différentes s’est aussi exprimée dans les chants en plusieurs langues entonnés par l’assemblée.
Le surintendant Martin Hovan a donné des informations sur la situation difficile de la Conférence Annuelle de la Yougoslavie. En un excellent allemand, Ana Palik-Kuncak, une des pasteurs EEM de Yougoslavie, a rapporté la genèse de sa vocation plus de 20 ans en arrière à Buelach.
Telle une lumière dans la cité, elle entend dès lors témoigner du Christ dans les lieux où Il l’a envoyée. Telle une bougie solitaire en Yougoslavie, elle entendait luire dans les ténèbres, et elle savait que c'était exactement ce que Dieu voulait d’elle. Il voulait qu'elle soit une petite lumière en Yougoslavie.
En Pologne, les Méthodistes sont au nombre de 4'000 sur une population totale de 40 millions de Polonais et Polonaises. Les cadres de cette Eglise sont exclusivement des hommes.
L’épouse du Surintendant Edward Puslecki, Boguslawa Puslecka, soulignait de son côté que l'Eglise se composait avant tout de femmes, et que ce sont elles qui font l’essentiel du travail et le meilleur.
Le commentaire du chef de district aux propos de sa femme: "vous avez remarqué que ce propos n'a pas été censuré."
L'EEM en Hongrie est très engagée dans la diaconie institutionnelle. Aujourd'hui, le responsable diaconal Istvan Ambrusz s'occupe de deux maisons de retraite avec 15 et 80 lits ainsi que d’un foyer pour étudiants de 15 chambres.
Les médias (télévision et radio) sont largement ouverts à l'Eglise en Hongrie. L’Eglise relève courageusement un défi important, à savoir qu’elle accepte de réaliser plusieurs programmes par semaine.
C’est le service social oecuménique qui apporte des secours aux victimes des inondations survenues après les crues de la Theiss. Le Surintendant Istvan Csernak l’a fait savoir dans son exposé sur son pays.
Le surintendant Bedros Altunian a de son côté parlé de la Bulgarie, de l'Eglise détruite réduite à deux petites communautés après la répression que l'Etat lui a fait subir après 1961. Il a parlé ensuite du réveil qui a permis la formation de trente nouvelles communautés au cours de la dernière décennie. Les contributions de Samuel Altunian et de Mariella Michailova ont aussi fait une forte impression.
Cette dernière soeur a parlé l’évangélisation menée dans un quartier gitan à proximité de la ville de Varna. Là-bas vit une femme dans une telle précarité que Mariella aurait pu énumérer en moins de cinq minutes tous les objets qu'elle possédait. Après que cette dame soit devenue chrétienne, quelque chose de tout à fait fondamental a changé chez elle et ce changement se traduit dans sa déclaration: "tout simplement, je ne peux plus rien demander dans la prière, je ne peux que toujours remercier."


Source: EMKNI

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"