Vieille version de cette page EEMNI par E-Mail EEMNI auf Deutsch
             
EEMNI - 12.03.2001   Retour à l'aperçu

Mozambique: les Méthodistes interviennent en faveur des victimes des inondations

[Credits] Déjà l’année passée eurent lieu des inondations catastrophiques au Mozambique. De nouvelles inondations se sont produites en février comme au début du mois de mars, qui ont créé encore plus de problèmes. L’Eglise Evangélique Méthodiste (EEM) s’efforce de venir en aide aux victimes.

Le pasteur Morais Quissico, coordonnateur des secours déployés au Mozambique pour le compte de l'Église Evangélique Méthodiste, a annoncé dans un courrier électronique expédié le 7 mars, qu’il avait travaillé durant la semaine passée dans les provinces du Zambèze et de Sofala, les secteurs mêmes touchés par les récentes inondations.

"Notre aide dans cette phase d'urgence consiste à fournir l’alimentation de base, à en faire don spécifiquement aux milliers de familles déplacées et dispersées avec leurs nombreux enfants,....," écrivait-il.

Quissico a dit qu'il avait bientôt l'intention de voyager dans les provinces de Tete et de Manica. On dénombre plus de 81,000 personnes déplacées et dans l'ensemble environ 400,000 personnes affectées par ces inondations dans ces quatre provinces.

Six agences de l’ONU ont lancé un appel commun à la communauté internationale le 7 mars, demandant l’octroi de 10.7 millions $ pour pouvoir faire face à l'inondation. Le gouvernement de Mozambique avait demandé 36.5 millions $ d'aide étrangère à la fin de février.

«L’inondation dans la région centrale est un souci permanent," a écrit Quissico. Comme les rivières continuent de monter, de plus en plus de fermes, de bétail, de maisons et d'autres biens sont perdus, a-t-il ajouté. "Malgré une intervention positive de la communauté internationale au drame que traverse la région centrale, force est de constater que le pays a besoin de toujours plus de ressources, étant donné le nombre croissant de familles affectées par la catastrophe."

Ce pays du sud de l’Afrique avait tenté de se remettre des inondations de l’an 2000, tout en déplorant que certains pays et certaines organisations non-gouvernementales n’aient pas respecté leur engagement, relève la pasteure Kristin Sachen, secrétaire exécutive de l’UMCOR. "Pour un pays très pauvre comme le Mozambique, je pense que ce pays est vraiment au top," a-t-elle ajouté.

Jusqu'ici, l’UMCOR a investi plus de 700,000 $ dans les secours déployés au Mozambique suite aux inondations et il prépare à envoyer 100,000 autres $ pour remédier à l'inondation actuelle. Environ 1 million de $ sont nécessaires pour restaurer le pays à moyen et à long terme et Sachen fait remarquer que tout don supplémentaire à l’UMCOR pour le travail humanitaire au Mozambique est le bienvenue. "Plus nous recevons, plus nous pouvons être une présence positive favorisant le développement," a-t-elle dit.

Les dons ont aussi eu un effet direct et positif sur l'économie du Mozambique puisque cet argent est dépensé localement par l'Eglise. "C’était bon pour eux eux d’avoir de l'argent pour embaucher des manoeuvres et mettre en oeuvre des programmes ...," a dit Sachen.

Depuis le commencement des inondations catastrophiques de l’an 2000, les Méthodistes du Mozambique ont coopéré avec la Croix-Rouge du Mozambique, qui accède assez facilement aux victimes des secteurs les plus éloignés. Maintenant, selon Quissico, cette coopération s'étend aussi au Conseil Chrétien de Mozambique et à la Fédération Luthérienne Mondiale. ...

Cette information est parue initialement le 09/03/2001 par le soin de l’UMNS


Source: Service de presse évangélique méthodiste (UMNS)

-----------
Toute remarque et tout courrier à propos des EEM Nouvelles Internationales sont à adresser à:
"jeanphilippe.waechter at umc-europe point org"